- Page 3

  • Pin it!

    1er souper raclette

  • Pin it!

    Un bondi de 45.000€ après modification budgétaire 

    Budget - copie.jpgLa seconde modification budgétaire de 2016 (MB2) de la Ville de Fontaine-l’Evêque présente un résultat positif à l’exercice propre de 44.690 €.

    Pour rappeler un ordre de grandeur, le budget annuel de la Ville se monte à un montant avoisinant aujourd’hui les 20.800.000 euros.

     

    Au service ordinaire, la modification budgétaire nº2 reprend principalement des ajustements de crédits en fonction de la réalité et couvre les besoins nécessaires pour terminer l’année, tant en fonctionnement, qu’en dépenses de personnel.

    Les dépenses ordinaires de dettes sont quant à elles modifiées en fonction des adaptations du budget extraordinaire.

    La Ville doit éviter que le résultat global se détériore car, comme le souligne l’échevin des Finances Philippe D’Hollander (PS), la Commune est sous plan de gestion depuis des années et les réserves sont pratiquement inexistantes. Ce qui veut dire que la Commune devra prendre des mesures correctives si les recettes escomptées ne sont pas réalisées en 2016. Il est utile de rappeler à ce sujet l’interpellation opportune auprès du ministre fédéral des Finances. Le collège espère donc clôturer l’année 2016 avec un compte à l’équilibre.

    En dépenses extraordinaires d’investissements, une diminution apparaît en MB2. Elle résulte de la suppression de certains projets qui sont jugés irréalisables cette année. Ils devraient être reportés au budget 2017.

    Au terme de l’exercice 2016 (MB2 comprise), la balise d’investissement présente un solde disponible de 1.780.682,80€, pour couvrir d’autres projets durant les deux années à venir.

    Saint-Vaast : quid du budget pour 2017 ? 

    Le veto mis par le fonctionnaire de la Région wallonne concernant le projet Saint-Vaast passe toujours très mal dans le chef du bourgmestre Noël Van Kerckhoven (PS). Une situation bloquée alors que le temps presse : église en mauvais état et... un budget 2017 en préparation. « J’en discute avec mon échevin des Finances Philippe D’hollander. La meilleure solution serait d’inscrire à nouveau 500.000 euros » Une inscription au budget qui freine du coup la concrétisation d’autres dossiers. « On verra comment la situation évolue. Si pas, ce montant sera enlevé lors de la modification budgétaire. »

  • Pin it!

    Insalubrité : une vingtaine de dossiers par an et des services communaux débordés

    L’inspection à domicile ne sera désormais plus réalisée par un agent communal mais par un attaché à la Région wallonne


    O.PÂQ.


    Avec une vingtaine de dossiers pour insalubrité dans les logements introduits à la commune, l’entité fontainoise et son service travaux se sont vite retrouvés débordés. Raison pour laquelle la Commune a demandé à la Région wallonne d’effectuer elle-même les contrôles. Le suivi administratif reste quant à lui communal.

    L’une des politiques menées par le Collège communal est la chasse aux logements insalubres et aux marchands de sommeil présents sur l’entité de Fontaine-l’Évêque. Une cellule logement regroupant plusieurs services communaux (Urbanisme, Population…) et la police locale des Trieux a d’ailleurs été créée il y a un peu plus d’un an.
    Malheureusement, cette volonté, tout à fait louable, a fait que la commune et son service Travaux se sont vite retrouvés débordés . « Nous recevons en moyenne une vingtaine de dossiers pour des logements insalubres par année » , précise le bourgmestre Noël Van Kerckhoven (PS). « Notre service Travaux doit remplir bien d’autres missions. D’autant plus que la personne qui s’occupe de cela est malheureusement en congé maladie. »

    QUATRE MOIS D’ATTENTE
    Et de poursuivre, « entre le moment où un dossier est introduit par un locataire ou un propriétaire et celui de l’inspection réalisée par l’agent communal, il se passe parfois quatre mois. Le délai est dès lors beaucoup trop long. »
    Afin de le réduire, la Commune vient de déléguer la tâche de l’inspection à domicile à la Région wallonne. « Ce ne sera plus notre agent mais une personne attachée à la Région wallonne qui sera chargée de faire le rapport d’inspection. »
    La tutelle wallonne a un poids plus important que la commune aux yeux des citoyens. « Ces derniers seront moins tentés de reporter le jour fixé par la tutelle wallonne pour l’inspection. Côté finances, cela ne nous coûte rien. »
    Suite à ce changement, une première analyse sera faite prochainement. « Nous allons voir comment la situation évolue. Toutefois, les communes avoisinantes qui ont fait appel à la Région wallonne sont très satisfaites de ce système. » , termine le maïeur fontainois.
    Pourvu qu’il en soit de même à Fontaine-l’Évêque.

  • Pin it!

    Salle des fêtes de Fontaine-l'Evêque

    Le débat autour de sa déconstruction est lancé.

    Travaux.jpgLa salle des fêtes de Fontaine-l’Evêque est fermée depuis le 1er janvier dernier à cause de problèmes de stabilité. Après avoir commandé une étude pour chiffrer les travaux de rénovation (près de 1,2 million d’euros), la commune recherche des solutions. Le conseiller de l’opposition Philippe Seghin a proposé de tout démolir pour y construire une salle des fêtes du 21e siècle. Le débat est lancé

    Lire la suite