- Page 2

  • Pin it!

    Fête de la Musique 2016 - photos

    Comme partout ailleurs, la fête de la musique, annonciatrice de l’été, a battu son plein dans toute la commune.

    Pour la quatrième édition, la musique a été fêtée comme il se doit à Fontaine-l’Évêque ce vendredi 17 juin. Grande fête gratuite et populaire, la fête de la musique a réuni un maximum de groupes locaux, des musiciens amateurs comme des professionnels et un large public. La musique était partout dans le centre-ville, y compris dans des lieux qui n'ont pas l'habitude d'organiser des concerts comme la bibliothèque ou des cafés et commerces. La programmation se voulait éclectique et orientée tous publics.

    Voici quelques photos de certains concerts:

    Fête de la Musique

  • Pin it!

    L'explosion serait d'origine criminelle

    Fontaine-l'Evêque: l'explosion d'un bâtiment serait d'origine criminelle (vidéo)

    1.jpg

    Une explosion a ravagé trois commerces, durant la nuit de dimanche à lundi à Fontaine-l’Evêque. L’expert dépêché par le parquet a découvert des indices d’un probable acte criminel. Les expertises se poursuivront mardi avec le passage d’un chien renifleur de produits accélérants.

    Une explosion a détruit une pizzeria et un night-shop de la rue du Pétria à Fontaine-l’Evêque, ce lundi vers 04h15. Un snack voisin a également été endommagé. Une famille qui logeait au-dessus de cette friterie a été fortement choquée mais a pu sortir indemne du bâtiment. Ils devront être relogés vu les émanations toxiques provoquées par le début d’incendie.

    3.jpg

    Un expert désigné par le parquet de Charleroi s’est rendu sur les lieux. Selon ses premières constatations, plusieurs foyers d’incendie ont été décelés. Des expertises complémentaires seront réalisées ce mardi, avec notamment le passage d’un chien détecteur de produits accélérants. La rue du Pétria restera quant à elle fermée à la circulation. Plusieurs bulldozers ont été dépêchés sur place par la Ville de Fontaine-l’Evêque afin de déblayer la voirie de ses gravats.


    Explosion à Fontaine-l'Evêque par sudpresse 

  • Pin it!

    9ème Jogging de Leernes

    CSCh 4.jpg

     

    http://www.joggingdeleernes.be

    19155839258_88a6ab9ee4_o.jpg

    http://joggingdeleernes.be/

    Le challenge Vals et châteaux vous invite à Leernes le 26 juin à 10h00

    L'organisation du jogging est assurée par des joggeurs membres de l'ESM Club (www.esmclub.org) et des non-joggeurs, tous autant dévoués les uns que les autres, pour assurer la qualité de l'organisation au bénéfice exclusif des coureurs.
    L'organisation est soutenue par l'Administration Communale de Fontaine-L'Evêque.

    Il n'y a pas d'obligation d'être inscrit auprès de celui-ci pour participer au jogging.

    PAF
    Pré-inscriptions : 4€ pour les challengers Vals et Châteaux, 5€ pour les autres sur le compte du jogging de Leernes (BE12 0015 3937 0192) avec comme communication, vos nom, prénom et date de naissance. (Attention ! Clôture des pré-inscriptions le mercredi 22 juin 2016.)
    Inscription du jour de la course : 5 pour les challengers Vals et Châteaux, 6€ pour les autres.


    Accueil et infrastructures
    Accueil : à partir de 08h40 au réfectoire de l'école communale (Ecole Raymond Carpin) de la rue Alexandre Berteaux à 6142 Leernes.
    Accès : lorsque vous arriverez dans le village de Leernes, suivre les panneaux indicateurs "salle omnisports".
    Parking : possibilité de se garer à 400 m du départ, dans la cité de Leernes.
    Tapez sur votre GPS : Rue Léon Fayt ou Place de la République
    Vestiaires et douches et consignes : au complexe sportif voisin de l'école.
    Courses : Le départ de la grande distance sera donné à 10h00 et la petite distance à 10h10. Le départ se fera en face du complexe sportif et l'arrivée sera jugée dans la cour de récréation de l'école.
     
    Les catégories
    Voici la liste des catégories, par tranches d'âges (suivant les catégories du réglement du challenge "Vals et Châteaux") :
     
    Hommes  
    Femmes
    JH Fusionnée avec EH
    JD Fusionnée avec ED
    EH Espoir homme 15 - 19
    ED Espoir dame 15 - 19
    SE Senior 20 - 39
    DA Dame 20 - 34
    V1 Vétéran 1 40 - 49
    A1 Ainée1 35 - 44
    V2 Vétéran 2 50 - 59
    A2 Ainée 2 45 - 54
    V3 Vétéran 3 60 - 64
    A3 Ainée 3 55 - 59
    V4  Vétéran 4 65 - ...
    A4 Ainée 4 60 - ...


    Prize money
    Un prize money de 750 € et un lot de 84 bouteilles d'ADA (75 cl) d'une valeur approximative de +/- 250 € seront distribués.
    Attention ! Pour recevoir son prix, la présence après course est obligatoire !


    Grande distance
    Scratch :(25€-20€-15€) + bières ADA de 75 cl (3 bteilles - 2 bteilles - 1 bteille) aux 3 premiers hommes et dames.
    Hommes :espoirs/seniors/vétérans 1, 2, 3, 4. (20€-15€-10€) + bières ADA de 75 cl (3 bteilles - 2 bteilles - 1 bteille)
    Femmes :espoirs/dames/aînées 1, 2, 3, 4. (20€-15€-10€) + bières ADA de 75 cl (3 bteilles - 2 bteilles - 1 bteille)


    Petite distance
    Scratch :(20€-15€-10€) aux 3 premiers hommes et dames. PAS de bouteille ADA!
     
    NI prize money, NI remise de prix pour les autres catégories!
    Attention ! Pour recevoir son prix, la présence après course est obligatoire !
    Tombola d'une valeur de 800 €
    - 30 enveloppes de 20 € en espèces.
    - Gros lot : 2 enveloppes de 100 € en espèces !
    Attention ! Pour recevoir son prix la présence est obligatoire !
     

     

  • Pin it!

    Ciné-débat

  • Pin it!

    Explosion à Fontaine-l'Evêque

    Explosion de deux commerces à Fontaine-l'Evêque: un blessé léger et de nouvelles recherches parmi les décombres

    Une personne a été légèrement blessée à la suite de l’explosion due au gaz qui a ravagé un night-shop et une friterie, durant la nuit de dimanche à lundi. Les dégâts matériels sont importants.

    2.jpg

    Lire la suite

  • Pin it!

    Musées fermés depuis 2007, les œuvres pourrissent 

    1.jpgCelui du Gazomètre pourrait rouvrir avant 2018

    Le musée de la Mine et du Clou est, tout comme celui du gazomètre, fermé au public depuis 2007.

    Th.P.

    Les musées de la Mine, du Clou et du Gazomètre, situés en contrebas du Château Bivort sont fermés depuis 2007. Aucune mesure conservatoire n’a été mise en place après sa fermeture. Les œuvres, surtout celles placées dans le musée du Clou et de la Mine, pourrissent. Il y a peu de chances de voir ce musée rouvrir prochainement. Par contre, des solutions existent pour celui du Gazomètre. 

    Inaugurés respectivement en 1968, 1999 et 2001, les musées de la Mine, du Gazomètre et du clou sont aujourd’hui fermés au public. Une situation qui ne date pas d’hier. De fait, situés en contrebas du château Bivort, soit près de l’Espace Nicolas, ces musées ne sont plus accessibles depuis 2007.

    La raison ? Des mesures d’économie selon le bourgmestre actuel Noël Van Kerckhoven (PS).  « L’ancien Collège communal a fait fermer les deux sites car ils étaient trop coûteux en termes de frais de fonctionnement (électricité, chauffage, etc.). » 

    Pourtant, ces musées renferment une partie de l’histoire de la commune. Cette dernière était reconnue dans le monde entier pour sa fabrication de clous tant par sa qualité que sa diversité. De nombreuses exploitations minières se trouvaient sur le territoire fontainois.

    Pourtant, il semblerait que les autorités locales aient mis de côté leur passé historique. Ainsi au sein du musée de la Mine et du Clou, la vétusté des lieux est telle qu’il y a malheureusement peu de chances de le voir rouvrir un jour. « Une partie du musée est sous-eau. Il y a de nombreux tableaux de présentation de clous qui sont aujourd’hui fort abîmés à cause d’une humidité omniprésente. Les œuvres et machines comme la forge sont rouillées. Une partie du plafond s’est effondrée. » 

    Bref, de nombreux milliers d’euros seraient nécessaires pour réhabiliter les lieux.  « Il faut dire qu’aucune mesure conservatoire n’a été mise en place depuis 2007 » , déplore le bourgmestre également en charge du Tourisme. 

    Quant au musée du Gazomètre situé en face de celui de la Mine, la situation est moins chaotique.  « Nous chauffons les lieux de temps en temps pour éviter qu’ils ne prennent l’humidité. Néanmoins, là aussi des problèmes existent. Certaines pièces du gazomètre qui alimentent en électricité le musée sont à remplacer. Remettre en ordre le site est prioritaire par rapport à l’autre. » 

    Pour cela, la commune va devoir se mettre à la recherche de subventions, auprès de la CGT (Commissariat général au Tourisme) notamment.  « Nous allons également interpeller ORES. À l’époque, nous avions réussi à être sponsorisés par Electrabel. Nous espérons rouvrir le musée du Gazomètre avant la fin de notre mandature, soit avant 2018 » , termine Noël Van Kerckhoven. 

    Enfin, la réouverture de ces musées amènera du public aux abords de l’Espace Nicolas. Cela serait peut-être la solution tant recherchée par les autorités locales pour diminuer les incivilités qui ont lieu sur ce site depuis de nombreuses années.

    O.Pâq.

    La réaction du Président du CHAF: Moyen d'en faire quelque chose

    Président du C.H.A.F. (cercle d’histoire et d’archéologie de Fontaine-l’Evêque), Roland Poliart nous rappelle l’historique et l’importance du métier de cloutier à Fontaine-l’Evêque.

    De fait, en 1764, l’industrie cloutière comptait dix-sept forges produisant 84.000 livres de clous et occupant 84 ouvriers . « La ville était clairement reconnue comme étant la capitale mondiale du clou , précise Roland Poliart.  Ils étaient vendus sur tous les continents. » 

    La ville de Fontaine-l’Evêque peut également se vanter d’être l’une des premières villes européennes à avoir été éclairée au gaz.

    Quant à la situation dans laquelle se trouvent les deux musées, Roland Poliart est attristé.  « Nous n’avons pas senti la volonté des élus locaux de maintenir les lieux en ordre. Il y avait pourtant encore moyen d’en faire quelque chose. »

     

  • Pin it!

    Chaudeau 2016

    LE CHAUDEAU RECONNU COMME CHEF D'OEUVRE DU PATRIMOINE ORAL ET IMMATÉRIEL

    Suite à la reconnaissance comme chef d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles du «Chaudeau», fête folklorique du hameau de Wespes à Leernes, un ouvrage intitulé "El Tchôdia - Les fêtes traditionnelles du Chaudeau de Wespes (Leernes)", vient d'être édité.

    Il sera prochainement mis à la disposition du public, sa date de parution sera bientôt communiquée.

    Il s'agit du fruit d'un travail de recherches entamé il y a quelques années par Michel Mairiaux, historien local.

    L'impression a pu être menée a terme grâce à la participation de "èl bourdon" - "El Môjo des Walons" - "La Fédération Wallonie-Bruxelles" - "La Maison de la Laïcité de Fontaine-l'Evêque".

     

    Lire la suite

  • Pin it!

    Le service kiné remis à neuf

    1.jpgLe service de kinésithérapie du centre de médecine spécialisée de Fontaine-l’Evêque vient d’être entièrement rénové. Il offre désormais tout le confort souhaité et des équipements modernes ; le tout dans un décor très coloré. Coût de l’opération, quelque 17.000 euros. 

    Photo: Des instruments tous neufs DR

    Côté pratique, le service, maintenant remis au goût du jour, propose des consultations tous les jours de la semaine. Deux kinés couvrent des plages très larges, permettant ainsi aux patients de venir avant ou après leur travail. L’accès est également facilité pour les personnes à mobilité réduite grâce au parking arrière qui « ouvre » directement sur le service de kinésithérapie 

    Cette spécialité – comme d’ailleurs l’ensemble des spécialités « classiques » – a toujours existé au centre de médecine spécialisée de Fontaine-l’Evêque. Mais depuis six mois, elle bénéficie d’un regain d’activité. Aujourd’hui entre 15 et 20 patients fréquentent le service une ou plusieurs fois/semaine. Ils trouvent là des soins de proximité et de qualité. C’est là d’ailleurs une voie que le CHU de Charleroi entend développer. 

    Quatre autres polycliniques, battant elles aussi pavillon de l’ISPPC, disposent également d’un service de kinésithérapie : le Mambourg ; Châtelet, Marchienne et Philippeville. Marie Curie à Lodelinsart, Vésale et Léonard de Vinci, à Montigny-le-Tilleul, proposent aussi cette spécialité. 

    M-G.D.

  • Pin it!

    Plan de mobilité : trop cher pour la commune 

    Le Collège va créer une commission mobilité 

    Les problèmes de mobilité au centre-ville sont bien connus des autorités locales. Le Collège envisage de régler cela à travers la création d’une commission. La police, la CCATM, des élus locaux et des riverains vont ainsi se retrouver autour de la table dès la rentrée en septembre. Les premières réflexions seront lancées pour le début de l’année prochaine.

    3.jpg

    La mobilité au centre-ville de Fontaine-l’Evêque est, aux yeux du conseiller Philippe Seghin et il ne doit pas être le seul, un problème que le collège se doit de solutionner.

    C’est pourquoi en séance publique du dernier conseil communal de l’entité, le conseiller CDH-MR apparenté au MR Seghin a interpellé les autorités locales à ce sujet. « Un plan de mobilité de la Ville est-il à l’étude et quelles en seraient les grandes orientations ? »

    Dans sa réponse, le Collège fontainois a annoncé qu’un plan de mobilité n’était pas à l’ordre du jour, enfin au sens propre du terme. «Il faut savoir que mettre en place un plan de mobilité coûte très cher, cela même si nous pouvons recevoir des subsides de la Région wallonne. L’état de nos finances communales ne nous le permet pas.»

    UNE SOLUTION PEU COÛTEUSE

    Néanmoins, le bourgmestre semble avoir trouvé une solution, sans doute moins efficace et moins « étudiée » mais qui a le mérite d’exister. « Nous sommes conscients des problèmes de mobilité au centre-ville, notamment près du site Saint-Vaast. La circulation n’est plus la même qu’il y a cinquante ans. »

    Et de poursuivre, « c’est pourquoi nous allons mettre en place une commission mobilité. La zone de police des Trieux, la CCATM (Commission consultative communale d’aménagement du territoire et de la mobilité) de l’entité, des riverains ainsi que des membres du conseil communal formeront ce nouveau groupement. Chaque parti politique sera représenté. »

    Ses missions seront de fluidifier le trafic. « À titre d’exemple, le sens unique mis en place à la rue de l’Enseignement il y a deux ans pourrait éventuellement être modifié. La mettre en double sens ne sera pas possible mais pourquoi ne pas inverser le sens de la circulation. Tout cela sera de toute façon réfléchi. Le conseiller en mobilité de la Région wallonne sera également appelé afin de remettre également son avis. »

    Dans ce plan, il est envisagé de créer des pistes cyclables afin de favoriser la mobilité douce et de protéger les citoyens qui circulent sur les trottoirs, bien souvent utilisés comme des places de parking.

    DEUX AGENTS EN FORMATION

    De fait, la commune doit également faire face aux stationnements sauvages. Certains Fontainois ont, selon le bourgmestre, une fâcheuse tendance à se parquer n’importe où . « Il faut lutter contre cette problématique. C’est l’une des raisons pour laquelle le règlement de police administrative a été remis au goût du jour il y a quelques mois. Deux agents actuellement en formation seront chargés de constater les faits inciviques. »

    À noter que cette nouvelle commission devrait être mise en route pour la rentrée en septembre. « Les membres seront désignés au conseil communal de juin. Les premières réflexions seront lancées pour le début de l’année prochaine. Les problèmes seront résolus progressivement » , termine le bourgmestre Noël Van Kerckhoven.

    O.PÂQ.

  • Pin it!

    La maison de Céline et Axel risque de s'effondrer

    Suite aux travaux réalisés par ORES en novembre, la maison de Céline et Axel risque de s'effondrer: "Après 6 mois, toujours aucune indemnisation reçue..."

    5.jpgEn novembre dernier, la société ORES procédait au remplacement des conduites de gaz à la rue de Souvret à Forchies-la-Marche. Sans doute à cause de la tranchée creusée par les ouvriers, la maison s’est affaissée. D’importantes fissures sont apparues. Aujourd’hui, la situation a peu évolué. Aucun accord n’a été convenu entre les parties. Un expert en stabilité a été mandaté par ORES et vient de livrer ses conclusions. Il y en aurait pour 196.630,35 € et six mois de travaux.  

    Cela fait maintenant plus de 6 mois que Céline Baudoux et son compagnon Axel Cappelleman ne savent plus retrouver leur foyer. Leur maison située à la rue de Souvret à Forchies-la-Marche menace de s’effondrer.  « Nous sommes propriétaires de cette résidence qu’une vieille dame nous a léguée à sa mort fin de l’année 2013 » , expliquent Axel et Céline. 

    « Cette dame, je l’ai considérée comme ma grand-mère , ajoute Céline.  Nous avons d’ailleurs revendu notre maison pour racheter la sienne. C’était sa volonté. » 

    Des milliers d’euros investis

    Pour la rafraîchir, le couple a investi des milliers d’euros.  « Nous avons remplacé la toiture, l’isolation, les châssis et l’électricité. » 

    De fait, le 27 novembre 2015, la société Etwal Infra, société sous-traitante d’ORES, a procédé au remplacement des conduites de gaz de cette rue.  « Pour ce faire, les ouvriers ont creusé une tranchée et ont enlevé les terres à l’aide d’une espèce de gros aspirateur. Manifestement, ils ont aspiré jusque sous la maison, qui n’a pas de fondations comme on en fait aujourd’hui. » 

    Céline nous raconte les faits.  « J’étais dans la maison quand ils étaient en train de travailler. J’ai entendu des craquements. J’ai donc demandé aux ouvriers d’arrêter leur chef-d’œuvre. Nous avons pris nos animaux, nos ordinateurs et quelques vêtements. Les pompiers et la protection civile sont arrivés sur les lieux et ont consolidé la maison. Malheureusement et trois semaines seulement après la fin des travaux de rénovation, nous avons dû quitter notre maison. » 

    Sans logement, le couple a fort heureusement trouvé un point de chute.  « Nous avons été hébergés chez ma maman durant plus d’un mois. Actuellement, nous habitons à Viesville dans une maison appartenant à notre famille. Nous ne payons pas de loyer, juste les charges. Nous devons toujours payer les assurances de notre maison à Forchies. » 

    Des problèmes de santé

    Des aides précieuses compte tenu du fait que les victimes n’ont toujours pas été indemnisées. Le dossier n’est pas encore clos.  « Aucun accord n’a été convenu entre les parties. Pourtant, ORES a, dans un courrier, reconnu ses torts et devrait assumer ses responsabilités. Notre souhait est que tout s’arrange rapidement. Je désire me reposer chez moi. Je souffre de problèmes neurologiques chroniques. Nous avons donc de sérieux frais médicaux à couvrir. J’ai peur que la maison s’effondre sur des passants et abîme les habitations voisines. » 

    La société ORES, de son côté, explique que l’entrepreneur qui a réalisé les travaux d’excavation a été surpris par l’absence de fondation sous une partie de l’immeuble.  « Les experts désignés par les compagnies d’assurances ne sont pas parvenus à s’accorder sur les responsabilités et l’ampleur des travaux à réaliser » , indique ORES. 

    Afin d’accélérer la gestion du dossier, ORES a mandaté un expert en stabilité suggéré par les préjudiciés. Celui-ci a rendu ses conclusions. Selon ce rapport, il y en aurait pour 196.630,35 euros et 6 mois de travaux.

    Les conclusions ont dès lors été communiquées aux assureurs respectifs. « Par ailleurs, le préjudicié a consulté un avocat qui a laissé un ultime délai courant jusqu’au 10 juin avant de procéder judiciairement. La société reste confiante quant à une résolution amiable avant cette date » , termine ORES. 

    O.Pâq.

    Le Bourgmestre: Des astreintes si rien ne bouge

    Les autorités fontainoises viennent de désigner, en séance publique du dernier conseil communal, un avocat pour cette affaire. La structure en bois qui a été placée pour consolider la maison, se trouve au milieu de la voirie et pose quelques problèmes.  « La rue de Souvret n’est plus du tout accessible depuis novembre et cela ennuie les riverains , déplore le bourgmestre fontainois Noël Van Kerckhoven (PS).  Le mois dernier, une automobiliste a foncé dans les barrières et touché les planches en bois. » 

    Le cabinet d’avocats va maintenant être chargé de porter cette affaire devant les tribunaux.  « Des astreintes pourraient être imposées à la société ORES si la situation n’évolue pas rapidement » , termine Noël Van Kerckhoven. 

    O.Pâq.