- Page 3

  • Pin it!

    En bref...

    En-bref.jpgAu total, 10 jours fériés sont officiellement reconnus en Belgique et seront donc des congés rémunérés pour les travailleurs. Ceux-ci pourront récupérer le 1er mai qui tombe un dimanche et le 25 décembre qui prend place également un dimanche au calendrier.

     

    Les jours fériés légalement reconnus en Belgique en 2016

    Vendredi 1 janvier 2016 : Jour de l’An

    Lundi 28 mars 2016 : lundi de Pâques

    Dimanche 1er mai 2016 : Fête du travail

    Jeudi 5 mai 2016 : Ascension

    Lundi 16 mai 2016 : lundi de la Pentecôte

    Jeudi 21 juillet 2016 : Fête nationale belge

    Lundi 15 août 2016 : Assomption

    Mardi 1 novembre 2016 : Toussaint

    Vendredi 11 novembre 2016 : Armistice

    Dimanche 25 décembre 2016 : Noël

     

    Les congés scolaires en 2016

    Vacances de carnaval : du lundi 8 février au vendredi 12 février

    Vacances de printemps : lundi 28 mars au vendredi 8 avril

    Vacances d’été : du vendredi 1 juillet au mercredi 31 août

    Vacances d’automne : du lundi 31 octobre au vendredi 4 novembre

    Vacances d’hiver : du lundi 26 décembre 2016 au vendredi 6 janvier 2017

     

    Quatre jours de travail en plus pour 2016

    L’agencement du calendrier fait qu’une mauvaise nouvelle attend d’ores et déjà les travailleurs pour 2016: ils auront moins de congé que l’an passé.

    En fait, nous allons pour la plupart devoir travailler 4 jours de plus.

    1. Parce que 2016 est une année bissextile. En clair, février comptera 29 jours, contre 28 une année sur quatre. Dont coût : + un jour.

    2. Les 1er et 8 mai, ainsi que le 25 décembre, tombent tous un dimanche. Sale coup pour ceux qui comptent sur les jours fériés pour se reposer un bon coup.

    Pour faire le pont, il ne restera que les week-ends du 1er janvier, de Pâques, de la Pentecôte, du 15 août et du 11 novembre. 

  • Pin it!

    Un mois de décembre record propulse 2015 dans le top 5 des années les plus chaudes

    Environnement.jpgCette année 2015 ne se soldera sur aucun record absolu en matière de météorologie pour la Belgique. Mais elle restera toutefois dans les annales comme la quatrième année la plus chaude depuis le début des relevés en 1833. Cette «performance» est essentiellement due à ce mois de décembre historiquement doux.

     

    Avec une température moyenne de 9,6 °C, décembre 2015 a en effet battu tous les records, selon des chiffres livrés vendredi par l’Institut royal météorologique (IRM).

    La température moyenne en Belgique au cours de l’année écoulée s’établit à 11,3 °C, soit un peu plus que la moyenne (10,5) et en deçà du record constaté en 2014 (11,9).

    «Le fait que 2015 se classe dans le top 5 des années les plus chaudes est exclusivement dû aux mois de novembre et décembre», explique le météorologiste David Dehenauw. «Entre janvier et fin octobre, les températures moyennes ont été normales, mais avec ces mois de novembre et décembre historiquement chauds, cette température moyenne annuelle a alors sensiblement augmenté».