- Page 3

  • Pin it!

    Un immigré pas comme les autres?

    Apple_Computer_Logo_rainbow.svg.jpgÊtre immigré ou fils d’immigré ne signifie ni inculture, ni incompétence, ni manque de potentiel.

    Le cas de Steve Jobs, nº1 d’Apple, qui nous a notamment donné l’IPhone, en est la preuve. Il est né le 24 février 1955 à San Francisco d’un père d’origine syrienne, étudiant en sciences politiques. Sa mère, Joanne Carole Schieble, était une riche héritière américaine.

    Quand la jeune fille est tombée enceinte d’un non chrétien, son père a menacé de la déshériter. La jeune femme a donc cherché une famille d’adoption. Le petit Steve a été adopté à la naissance par Paul Reinhold Jobs et sa femme Clara, une Arménienne. Quant aux parents biologiques de Steve, malgré l’opposition parentale, ils ont fini par se marier en 1955.

    Le futur boss d’Apple (décédé en 2011) a appris à lire avant même d’entrer à l’école. Il a commencé à travailler tout en étudiant dès l’âge de 13 dans le domaine de l’informatique avant de connaître une ascension fulgurante.
    V.B.

  • Pin it!

    Agenda

    agenda.jpg

    LEERNES
    10e concours de belote
    organisé par La Société de Gilles « Les Amis Réunis » de Fontaine-l’Évêque. Inscriptions sur place : 12 € par joueur avec 2 tickets boissons. Lot pour tous les participants.
    Petite restauration toute la soirée .
    Infos : 071/52.75.13.
    LE 11.09 À 19H, SALLE SAINT-QUIRIN, RUE CAEBERG, 6

    Brocante de Leernes
    Plus que deux semaines avant la grande brocante de Leernes.
    Elle se déroulera donc le dimanche 20 septembre 2015, de 8h00 à 18h00 dans le centre de la commune.
    Des concerts, une buvette, des dégustations de bières et 500 exposants attendent les badauds. C’est d’ailleurs la 35ème édition de cette belle brocante. Pour obtenir un emplacement, la réservation est obligatoire.
    071/52.62.88 - daniel.harmegnies@brutele.be  http://www.leernescentre.be


    FONTAINE-L’ÉVÊQUE
    Activités du CASI
    (Cercle pour l’Amitié, la Solidarité et l’Information des seniors) pour le mois de septembre - Jeudi 17 septembre à 12h15 : 79ème Dîner-seniors du CASI - La Roseraie à Mont-sur-Marchienne. Prix : 25 €, bois- sons comprises. - Mardi 30 septembre : Rendez-vous informatiques du Casi.
    Ouvert à tous les seniors de + de 50 ans de la région de Charleroi. Renseignements : Alex Roland, Président au 0475/709.234. www.lecasi.be info@lecasi.be
    DU 08 AU 30.09, LE CASI, AVENUE DES DÉPORTÉS, 15.

    Journées du Patrimoine
    "D'un monde à l'autre", tel est le thème de cette 27ème édition des Journées du Patrimoine. Ces journées seront consacrées à l'architecture à l'architecture du 18ème siècle et du premier tiers du 19ème siècle, depuis le traité d'Utrecht, en 1713, qui fixa la frontière du sud de la future Wallonie jusqu'à la Révolution en 1830 qui fit naître la Belgique.
    Fontaine-L’Évêque s'enjolive et s'enrichit de nouvelles bâtisses :
    Le 12 septembre de 15 à 18h (visites guidées à 15h30 et 16h30) et le 13 septembre de 13h à 15h30 (visite guidée à 14h). Vous découvrirez dans les salons bleu et rose, les photos des monuments du 18ème siècle de l'entité. L'escalier de style Louis XV vous mènera dans le cabinet utilisé par Fauvelet de Bourienne, secrétaire de Napoléon pour écrire ses Mémoires sur le Consulat et l'Empire    

    • Organisation: Centre Culturel de Fontaine-l’Évêque
    • Lieu : rue du Château 1, Fontaine-l’Évêque
    • Animations : concert classique le dimanche à 16h à la Chapelle de la Briqueterie, rue de la Briqueterie.

    Contact: 0478.54.14.06 centre.culturel@villedefontaine.be   http://www.chaf6140.wordpress.com

  • Pin it!

    Les Jardins de Myrtille

    Myrtille.jpg

  • Pin it!

    Le camionneur campe en attendant de livrer le module

    En-bref.jpgL’homme vient de Turquie et dort depuis 8 jours dans sa cabine, devant l’école à livrer

    Situation surréaliste à Fontaine-l’Évêque. Depuis maintenant près d’une semaine, un camion est stationné devant l’école libre de Beaulieussart. Un convoi exceptionnel, venant de Turquie, transportant les portakabins attendus par l’école primaire. Ceux-ci ne peuvent pas être placés et le chauffeur Turc campe dans son camion depuis tout ce temps. Les voisins n’en reviennent pas.


    Depuis une semaine maintenant, un camionneur originaire de Turquie campe littéralement devant l’école libre de Beaulieusart à Fontaine-l’Évêque. L’homme a parcouru près de 3.000 kilomètres pour venir livrer des portakabins attendus par l’établissement scolaire. Le souci, c’est qu’on ne les a toujours pas déchargés… Alors il attend.
    «Il est arrivé vendredi vers 18h30», indique un voisin, « Le chauffeur pensait que le module allait être placé lundi, mais ils ont seulement fait la dalle pour le placer. Ça a été reporté au mardi, puis mercredi… Là on dit que ça sera pour vendredi. Et on laisse ce pauvre monsieur dans cette situation.» Et depuis, le semi-remorque est là, garé tant bien que mal sur le trottoir juste devant l’établissement scolaire.
    «Le projet de ces modules afin d’agrandir l’école a été initié il y a deux ans, ils devaient être placés pour le 1er septembre… À quelques jours près, on y est», explique la direction, «de notre côté, nous sommes contents de les voir arriver… Mais nous constatons la situation de ce pauvre chauffeur. Malheureusement, cela n’est pas de notre ressort. Nous attendons aussi qu’on les place.»

    Unknown.jpeg
    Le camionneur s’est garé tant bien que mal et attend qu’on vienne prendre la marchandise

    Le temps passe et le chauffeur reste là. Il semblerait que la grue qui doit décharger le tout a un peu de retard. «Nous lui avons donné accès aux toilettes de l’école et à un évier afin qu’il puisse se rafraîchir», ajoute le directeur de l’établissement. Du côté du voisinage, on a aussi fait un geste envers ce pauvre chauffeur turc condamné à attendre que quelqu’un vienne le délivrer de sa marchandise. « Nous lui avons proposé à manger, mais il préfère aller faire ses courses au magasin du coin et se préparer quelque chose dans son camion. Il passe son temps, il regarde la télévision et dort dans sa cabine», explique un voisin, médusé face à cette situation, «le souci, c’est qu’on ne se comprend pas bien. Heureusement qu’une voisine parle turc et peut lui demander de quoi il a besoin. Il a d’ailleurs passé une soirée chez ces voisins-là. On tente de faire en sorte qu’il ait une vie normale, mais on se doute qu’il aimerait rentrer chez lui, à quelque 3.000 kilomètres d’ici.»
    La situation devrait se débloquer ce vendredi. Le camionneur pourra alors reprendre la direction de son pays… Après avoir campé à Fontaine-l’Évêque durant presque une semaine.

    TH.P.

  • Pin it!

    Les Silencieuses

     MAISON_DE_LA_LAICITE_LOGO.jpg

    En collaboration avec la Maison de la laïcité de Courcelles :
     Les Silencieuses (récit d'un voyage), spectacle de Nicolas Raccah et Frédérique Aït-Touati.
     Attention, cette activité aura lieu à Courcelles, pas à Leernes.

    Théâtre septembre.jpg

  • Pin it!

    Centre Fedasil de Jumet.

    J_aime.jpgÉmu par le sort des migrants, le Secteur 42, maison de jeunes installé à Charleroi, a décidé de solliciter la générosité des habitants du Pays Noir.

    «À quelques rues de chez nous, ils sont 206 réfugiés à loger au centre Fedasil de Jumet, pointe le porte-parole de la structure. Parmi eux, des familles, mais aussi des femmes, des hommes et des enfants isolés. Ces gens qui fuient la guerre ou la violence n’ont souvent plus rien que les vêtements qu’ils portent. L’équipe du Secteur 42 et celle du centre Fedasil s’associent donc pour leur fournir ensemble de quoi vivre dignement.»
    Les résidents du centre auraient besoin d’abord de vêtements homme et femme de tout âge : adultes, ados, enfants, voire même bébés. Avec l’hiver approchant, n’hésitez pas à privilégier les vêtements chauds comme des vestes, des pulls ou bien encore des pantalons. Il est également nécessaire de récolter des sous-vêtements propres aussi pour femmes, hommes et enfants, des chaussures et chaussettes, chauds de préférence ainsi que des draps, des essuies, et tout autre objet de toilette utile. Outre les vêtements, la collecte concerne également des livres (enfants et adultes) et des jeux, des accessoires pour la petite enfance et du matériel scolaire.

    Ces dons doivent être apportés dans les locaux de Secteur 42. L’adresse : rue Delwarte/Ferrer 34 à Lodelinsart. La maison de jeunes se chargera ensuite d’aller les apporter au centre Fedasil de Jumet.

  • Pin it!

    Fabrice Focant: "Des choses vont changer"

    Foot.jpgGrogne a Fontaine

    Une semaine après avoir pris un bon point face à Beloeil, on était en droit d’attendre une confirmation de Fontaine lors de la réception de Pâturages (P1). Cela était pourtant bien parti. «Grâce au but de Hauben, nous avons vraiment fait le début de match idéal», soulignait Fabrice Focant, le coach fontainois. Fontaine ne pouvait rêver meilleur début de match mais c’est ici que les problèmes commençaient. «Nous avons tout simplement arrêté de jouer au football. Avec cette mentalité, nous sommes descendants à coup sûr », évoquait un Fabrice Focant qui ne mâchait pas ses mots. «Pâturages mérite sa victoire car, même à neuf, notre adversaire était plus dangereux. Je suis vraiment déçu de mes joueurs.» Un revers qui pourrait avoir de fâcheuses conséquences au sein du groupe fontainois comme l’assure Focant : «Nous avons une réunion ce mardi soir. Des choses vont changer et je vais donner la chance à d’autres.»
    J.-F.P.

  • Pin it!

    Dépôt clandestin: Les auteurs identifiés.

    LogoLaNouvelleGazette.jpgLa semaine dernière, le service environnement de la commune de Fontaine-l’Évêque a encore eu une belle surprise au chemin de la Sarthe.
    Seaux de peinture, briques, tuyaux, plaques gyproc… C’est un véritable tas d’immondices qui se trouvait en plein milieu de la rue.


    Des personnes qui n’ont apparemment pas eu le courage d’aller jusqu’au parc à containers un peu plus loin. Un manque de courage qui va leur coûter cher… Car ne reste pas impuni celui qui pollue l’espace public.
    L’enquête a permis de déterminer que les auteurs se déplaçaient à ce moment-là dans une camionnette blanche. Le numéro de la plaque d’immatriculation a été relevé. Bref, la facture est prête. Et salée. Les individus devront régler le coût du ramassage de leurs abandons : 500 euros par m³ de crasses. À cela, s’ajoutera également et bien évidemment, l’amende.

    À Fontaine-l’Évêque, comme partout ailleurs certainement, ce type d’incivilités se traduit par des dizaines de kilos d’immondices déposés en pleine nature chaque semaine.
    Un endroit est d’ailleurs particulièrement sensible : le carrefour entre les rues Blanche maison et rue Tout vent.
    C’est au milieu des champs dans un coin très tranquille de la commune qu’un véritable dépotoir s’est formé petit à petit.

    high_d-20150901-3C9NGY.jpg

    Même si la commune semble faire le nécessaire pour évacuer au fur et à mesure tous les déchets, rien à faire. Le dépôt est sans cesse renouvelé. De semaine en semaine, ce sont de véritables encombrants qui investissent la rue : des canapés (oui, oui, des divans grandeur nature), des tas de sacs-poubelles remplis, des caisses en carton, des tuyaux en plastique, des matelas en mousse, des plaids…
    Enfin, de tout et pour tous les goûts ! Aberrant, certes, mais c’est la triste réalité.
    A.W.

  • Pin it!

    Fontaine ne peut en vouloir qu'a lui même

    Foot.jpgFontaine 1  - Pâturages 3
    Les buts : 2 e Hauben (1-0), 30 e Desomberg (1-1), 43 e Garcia Rendon (1-2), 89 e Urbain (1-3).
    Fontaine : Beuvelet, Pisanu, Menegon (77 e Belaribi), Douai, Masure, Steens (46 e Dell’Aria), Buffa, Martinquet (35 e Peruzzi), Hauben, Feria Matias, Ziat.
    Pâturages : Arab, Petron, Mouaici, Nibombe (65 e Senni), Desomberg, Dor, Garcia Rendon, Collier, Ngungu (43 e Chimienti), Tshangala (80 e Livera), Urbain.

    Cartes jaunes : Buffa, Pisanu, Livera.
    Cartes rouges : 38 e Desomberg, 72 e Mouaici (2CJ).

    Après avoir empoché un bon premier point la semaine passée face à Belœil (1-1), Fontaine avait l’opportunité d’engranger sa première victoire au sein de l’élite provinciale. Tout semblait bien parti lorsque, après seulement deux minutes de jeu, Hauben s’en allait fixer le portier adverse.
    On pensait que le plus dur était fait mais c’était sans compter sur la mentalité exemplaire affichée par les Borains. Mené au score et réduit à dix puis à neuf, Pâturages est parvenu à renverser la vapeur et à s’imposer au nez et à la barbe de Fontainois bien décevants.

    Jean-François Patte