- Page 3

  • Pin it!

    Delhaize

    Giuseppe Scelso : « On est huit Scelso chez Delhaize »

    Sans titre.jpgIl se souvient de sa date d’entrée chez Delhaize : «Le 1er août 1974. J’avais 18 ans», rapporte Guiseppe Scelso, de Forchies-la-Marche. Quarante ans plus tard, il est toujours actif au Delhaize de La Louvière. «Pour moi, à 58 ans, c’est fini. J’ai donné et je donnerai encore si besoin mais ce drame social nous le pressentions.»

    Ce chef de rayon est surtout inquiet pour sa famille. « On est huit Scelso à travailler chez Delhaize: frères, enfants, nièce, neveu. C’est à eux que je pense.» Comment en est-on arrivé là? « Nous sommes mal dirigés. On est dans la situation de GB il y a 20 ans. Et GB n’est plus là... Depuis le départ de Pierre-Olivier Beckers (ancien CEO), quelque chose s’est cassé. Il avait l’esprit de la grande famille Delhaize. Beaucoup d’erreurs ont été commises comme la suppression de 50% des assortiments. Les clients n’ont pas été contents.

    Début d’année, on a engagé 60 «team leaders» (chefs de rayon). Il n’en reste que 15. On oublie l’expérience.» l

  • Pin it!

    Vacances et Vierge Noire

    En-bref.jpg

     

    Centre de vacances cet été pour les enfants

     
    Dès le 22 juillet prochain, un stage de vacances est proposé aux enfants à Fontaine. Il se déroulera jusqu’au 14 août, de 8h30 à 16h30, à l’école André Bienfait située à la rue Cité des oiseaux. Une permanence sera organisée le samedi 28 juin prochainde10h à17h à la salle des mariages de la commune pour les inscriptions.
    Le prix à la journée est fixé à 4 euros pour les enfants de 2 ans et demi à 5 ans, 5 euros pour les 6 - 12 ans. Infos : 071/54.81.58. l

     

    Une permanence spéciale Vierge Noire

     
    Afin d’optimaliser la qualité de l’information relative au suivi des dossiers de demandes d’allocations et/ou de reconnaissance de nos concitoyens victimes d’un handicap, le service communal de la personne handicapée a sollicité le Service Public Fédéral de la Sécurité Sociale « Vierge noire » en vue d’organiser une permanence sociale spécifique. Elle se tient ainsi au Château Bivort à la salle du collège communal, tous les 3èmes jeudis du mois de 13h30 à 16h. l
  • Pin it!

    Formation « Visa pour l’emploi »

    Emploi.jpgFONTAINE-L’ÉVÊQUE

    La formation «Visa pour l'emploi» est une formation d’orientation professionnelle et de remise à niveau s’adressant à des femmes ayant peu ou pas d’expérience professionnelle.

     

    Conçue dans un souci de conciliation familiale, cette formation a pour objectif de permettre de prendre le temps, durant 6 mois, de choisir un métier dans un secteur professionnel correspondant aux intérêts, capacités et compétences des participantes. La prochaine formation débutera le 8 septembre à Fontaine-l’Évêque pour se terminer le 13 février 2015 à raison de 32 heures par semaine. Trois stages d’immersion professionnelle seront organisés. Deux premières séances d’informations seront organisées à la rue de Montigny, 46 à Charleroi les jeudis 12 et 19 juin à 10h.

    Infos : 0496/70 18 36. l

  • Pin it!

    Ricochet provisoirement sauvée

    Subside.jpgL’ASBL a reçu de quoi (sur)vivre pendant 2 ou 3 mois, mais son avenir est plus qu’incertain
     
    De l’argent que la Fédération Wallonie-Bruxelles devait encore à l’ASBL Ricochet vient d’être versé. De quoi souffler, mais sans plus. Car le nouveau financement de cette institution qui accueille 23 enfants handicapés est toujours au centre de tensions entre d’une part l’ASBL, et d’autre part les trois cabinets ministériels concernés, qui se rejettent la responsabilité. L’affaire passera en référé le 23 juin prochain.
     
     
    Vous connaissez le triste sort vers lequel se dirige dangereusement l’ASBL de Fontaine-l’Évêque. Financée en très grande partie par la Fédération Wallonie-Bruxelles, cette dernière a décidé de lever le pied de la pédale à subsides et en a appelé ses partenaires de la Région et du Fédéral à plus de contribution.
    Ce qui, évidemment, n’a pas été accueilli favorablement. Une situation qui dure depuis bien trop longtemps. Les caisses se vident, se vident, alors que tourne, tourne, le carrousel ministériel. Par chance, il semblerait qu’on ait réussi à attraper la floche pour arracher quelques tours supplémentaires, avant que la machine ne s’arrête (peut-être) complètement.
    «Nous avons récemment reçu une partie des subsides que nous devait encore la fédération Wallonie-Bruxelles», précise Pierre Hannard, responsable de Ricochet, « qui a procédé à la liquidation de 2/3 de ces montants. Aujourd’hui, il nous reste encore plusieurs dizaines de milliers d’euros à recevoir, rien que pour le mois de juin. Nous profitons d’un ballon d’oxygène, oui, mais qui ne durera que deux ou trois mois, hélas. » On le sait, le fonctionnement de cette ASBL coûte cher. Le 27 février dernier, les services d’Aide à la Jeunesse décidaient de ramener le financement à 50 euros par jour pour 10 enfants, au lieu des 170 par jour pour l’ensemble des jeunes. Invivable, pour cette organisation qui réalise un travail de pointe avec 23 enfants concernés par trois types de problématiques : une maladie mentale associée à un handicap mental et accompagné de la composante psychosociale, ces jeunes étant souvent placés par un juge de la jeunesse. Un centre unique en fédération Wallonie-Bruxelles.
     
    «Nous attendons désormais la décision de la justice, qui devrait tomber en juillet prochain», ponctue Pierre Hannard.
    En attendant, toute aide est la bienvenue. N’hésitez pas à soutenir la candidature de Rico- chet pour le «Mérite associatif 2014» sur le site de la maison pour associations (www.mpa80.be). l
     
    J.D.

    620400158.59.jpg

  • Pin it!

    Véhicule pour les enfants payé par les commerçants.

    En-bref.jpgLe service accueil extrascolaire de la ville de Fontaine l’Évêque vient de mener à bien un projet de partenariat public-privé. En effet, le service dispose dès à présent d’un Renault Trafic pouvant transporter 8 personnes. Ce véhicule a été entièrement financé par les commerçants de l’entité et fournisseurs de la Ville via une société spécialisée dans la communication de proximité.
     
    Ce véhicule permettra notamment d’effectuer le ramassage scolaire pour les enfants qui fréquentent l’accueil extra scolaire le mercredi et de transporter les enfants pour les activités organisées extra-muros.
    Bien qu’affecté principalement au service extrascolaire, il pourra également être utilisé par d’autres services de la ville en cas de besoin. l

  • Pin it!

    Fête de la Musique

    Une Ville en fête !

    FDLM2.jpg

    Chaque année, on profite du solstice d'été pour célébrer la musique vivante partout en Wallonie. A Fontaine-l’Évêque, depuis 2013, la fête de la musique s'installe peu à peu au cœur de la ville le vendredi (et uniquement le vendredi) pour une journée de concerts les plus surprenants les uns que les autres.

     FDLM4.jpg

    De la musique partout, pour tous.

    Du château Bivort à la Salle des fêtes en passant par la Maison des Jeunes, la résidence Belle Chasse et de nombreux cafés et brasseries du centre-ville... La musique se propagera partout. La programmation se veut éclectique. Du jazz au rock en passant par le métal ou la musique urbaine, il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs.

    A vos agendas!

    FDLM1.jpgRendez-vous pour les plus âgés dès 14h à la résidence Belle-Chasse pour un thé dansant. A 16h30 aura lieu le concert d'ouverture à la bibliothèque communale avec Max Vandervorst, le magicien qui fait faire des gammes à un pied de chaise ou à un aspirateur. Dès 18h30, c'est la Salle des fêtes qui accueillera l'Ensemble instrumental de l'Académie et la Philharmonie binchoise "En avant". A la même heure, un concert gospel se déroulera à l'église évangéliste avant que la chorale la Boîte à chansons ne prenne le relais au Château Bivort.

    En début de soirée, le local Apaches vous plonge dans l'univers métal avec les groupes Body Fuel, Straight From Hate et Dirty Fingers. Ambiance jazzy et swing au même moment à la Bouteillerie avec le trompettiste Adrien Volant.
    A 21h, rejoignez les cafés et brasseries pour une soirée DJ (DJ Seb, Welcomsafarde) ou un moment plus lounge avec FLAG ou le duo Iris. Nous n'oublions pas le concert du groupe fontainois Retro Elliptic Band et celui du groupe Jamyou qui vous fera bouger aux sons de la guitare, de l’accordéon, du ukulélé, du kazoo, du trilili, des percussions, des flûtes, de la basse et du piano.
    Ne manquez pas non plus le groupe Crossway, un groupe de rock teinté de blues joué couillu. Un moment musical où les décibels et les sons Hard sont à l'honneur. Enfin, pour les amateurs de chansons française, vous pourrez entendre Causo, un groupe festif avec ses textes engagés ainsi que Céléna & Sophia, un jeune duo pop/folk. Dernier concert prévu à 22h avec Moujah Riddim, un groupe carolo qui cartonne avec son clip "Les Temps d'Art".


    Organisation

    Le projet dont le Centre culturel de la Ville est l'initiateur, est soutenu par la Ville et le Plan de Cohésion Sociale, en partenariat avec les associations culturelles de la ville. Il est soutenu par d'autres organismes, notamment le PAC et Going Up! (plateforme de soutien aux groupes carolos).

    FDLM3.jpg
    Infos

    http://www.fontaine-leveque.be/

    FB.jpg

    NouvelleGazette.jpg

    FDLM4.jpeg

     

     

  • Pin it!

    Brocante du Pétria - Balade nature - Photos

    Voici quelques photos de la brocante du Pétria et des stands d'information Natagora, Amis de la Nature et Plan Communal de Développement de la Nature. Quelques vues également d'une des deux balades nature sur le terril du Pétria.

    Brocante du Pétria - 1.jpg

    Brocante du Pétria - 2.jpg

    Brocante du Pétria - 3.jpg

    Brocante du Pétria - 4.jpg

    Brocante du Pétria - 5.jpg

    Brocante du Pétria - 6.jpg

    Brocante du Pétria - 7.jpg

     

    Le soleil était au rendez-vous et les promeneurs aussi.
    Deux balades nature ont permis de faire découvrir le site à certains d'entre-eux.
    Pour les bénévoles du PCDN, des "Amis de la Nature" et de Natagora, ce fut l'occasion de discuter de nos activités, de la protection de la biodiversité, du jardinage sans pesticide.
    Beaucoup d'habitants du quartier nous ont interpellés par rapport à la présence continuelle de quads et de motos sur le terril. Tous étaient émus de voir leur beau terril saccagé par ces engins sans parler du désagrément occasionné par le bruit, le stress pour la faune sauvage.
    Or, il faut savoir que le terril est classé en zone natura 2000 et est donc protégé. L'accès aux véhicules motorisés est strictement interdit et devrait être sanctionné par des amendes.

    Le règlement complet est consultable ici en page 4:
    http://www.fontaine-leveque.be/loisirs/tourisme/les-randos/terril-du-petria-site-natura-2000.pdf/view?searchterm=terril+pétria

    Un quad au Pétria: à quand les sanctions?

    petria7.jpg

     
    Pour voir les photos de la balade de 15H: sur le blog du PCDN:
     Un grand merci aux organisateurs de la brocante!

     

  • Pin it!

    Méga récompense pour élucider le vol d’un engin de 85.000 euros

    Vol.gifComme vous pouvez le voir ci-dessous, le patron de l’entreprise Remacom à Lochristi, près de Gand, offre une forte récompense de 2.500 euros en échange d’informations sur les auteurs du vol d’un de ses engins de chantier (un JCB, une chargeuse-pelleteuse) commis le samedi 24 mai dernier.


    «Nous effectuons un chantier pour Infrabel près de la gare de Piéton. Samedi 24 mai, vers 6 heures, deux voisins ont vu l’engin de chantier partir. Ils ont été étonnés qu’on travaille le samedi. Mais, comme l’engin circulait sur ses roues, ils ont cru que c’était normal», explique Erwin Imschoot, le patron de Remacom. En fait, l’engin venait d’être volé. Les voleurs l’ont ramené vers 22h30 à 500 mètres de l’endroit où ils l’ont volé, dans un champ, rue de la Marche à Fontaine-l’Evêque et y ont bouté le feu.
    "L'engin a deux ans et demi alors que la durée de vie d’un engin de ce type est de 10 ans. C’est la raison pour laquelle j’offre une récompense de 2.500 euros pour toute information concernant les voleurs. Jamais nous n’avons été victime d’un vol d’une telle ampleur.", explique M. Imschoot.

    Les voleurs ont aussi pillé les accessoires de trois autres engins dont une grue de 35 tonnes. "Ils ont pris les phares, les rétroviseurs et des câbles. Il y en a pour plusieurs milliers d’euros, en plus du JCB incendié qui a lui seul représente un préjudice de plus de 80.000 euros", précise Nicolas Decleyre, chef du chantier. Et, manifestement, les voleurs n’ont pas dû aller bien loin pour perpétrer leur forfait. l


    E.MA.

    1.jpg

    2.jpg