- Page 2

  • Pin it!

    Rallye pédestre

    marcheur.jpg

    Affiche 6eme rallye 001.jpg

  • Pin it!

    Association Culturelle Wallonne

    image002.jpgLe rassemblement Culturel Wallonie - Bruxelles - France de Fontaine-l’Evêque - Charleroi vous invite le samedi 25 mai 2013, à ses manifestations, à la Maison de la Laïcité, 1 place R. Degauque, 6142 Leernes Centre - Fontaine-l’Evêque. Exposition visible jusqu'au dimanche 26 à 16h.
     


    11 h 15 - Accueil musical au synthétiseur : SPINATO Roberto,  compositions  personnelles.

    11 h 30 - Présentation par LIBERT A. de l’exposition d’œuvres  artistiques:
    Invitée d’Honneur 2013,  LEJEUNE Véronique. Hommage à SIQUIET Denise par POLAIN Marc.                 
    Avec la participation d’œuvres de : ACTON Jo, AERNAUT Jocelyne,  BODSON Marie-Thérèse, BOURGUIGNON Pierre, CHARLIER Claudine, DEMANET Andrée (ADEE), DE VRIEZE Henri, DU­CENE Maurice, ELOY Arthur-Pierre, FERAILLE Annie, GO­BERT-DETRY Germaine, GOBERT Lucy, GODIN Jeanine, HAI­NE André,  HULIN Claude, IMBERT MALIEN Jacqueline, LE­BRUN Colette,  LEJEUNE Véronique, LIBERT André,  MATA­GNE Jean,  PARMENTIER Nancy, PASTORELLI Benjamin, PHI­LIPPART Jeannette,  POLAIN Marc, ROMBEAU Pierre, ROLY Alain, RUSSO Emma, SERVAIS Henri, SIQUIET Denise, TONI­CELLI Anna, TURLA Derry,  VAN STEENKISTE Henri, VAN TONGERLOO  Marc, VINET Annette.                                    
    11h 45 – 12h 05 – du Récital de Poésie, œuvres d’amis :
    BASTIN Claude, DUPREZ Michel, FEYAERTS Pascal, LIBERT André, MAIRIAUX Michel, MATTEZ Arnould, MEUREE Mi­chel, PHILIPPART Jean-Marie,  VINAS André (catalan français) - Interprètes : HUCHON Yvan (Compagnons du Théâtre).
PERREMAN Bernard, PHILIPPART Jean-Marie,  PHILIPPART Jeannette .

    12 h 05 – 12 h 25—Hommage à nos disparus :
    PIRET Jacques, RIKIR Emile (Milou), par VANDAMME Laurent, ROLAND Michelle,
    épouse LAFOURT Pierre Joseph. par HARMEGNIES Daniel.
    Hommage à des Militants Wallons et de la Francité-Plaquettes
    DUVIEUSART Etienne, ex-parlementaire, HORNEY Mary, HELLIN-ROBERT Jean-Pierre.
     
    12 h 25 - 12h 45 — Remise de Médailles Socioculturelles pour services rendus dans l’entité :
    · FRANCK OLIVIER, chanteur,  médaille remise par Chantal Casanova
    · ASSOCIATION ROYALE DES DECORES.  Fontaine-l’Evêque – Forchies-la-Marche – Leernes-
    · LA SOCIETE MUSICALE « LOISIRS ET AGREMENTS » représentée par son président  CLAUDE LEFEVRE.
    · MATAGNE JEAN, ex-trésorier du Centre Culturel, membre fon­dateur des Randonneurs, Artiste peintre.
    · TORTOLANO MICHEL, Président de la Maison de la Laïcité.
    · VANDEVILLE Georges,  Fontaine-l’Evêque. A été  vice-président de la Société de Gilles « LES VRAIS GAULOIS » , 1er soliste du Club d’Accordéonistes Fontainois, vice-trésorier de la Ducasse des Gaulx.
     
     13h - Repas avec Informations—Débat.
    · VANDEVILLE Georges, mes souvenirs de  musicien. Interview par A. Libert.
    · LA SOCIETE MUSICALE « LOISIRS ET AGREMENT » Pré­sentation par son président,  LEFEVRE Claude.
    · 100eme anniversaire du début de la guerre 1914/1918 dans l’entité avec le C.H.A.F. (Cercle d’Histoire et d’Archéologie de Fontaine-l’Evêque, par son Rédacteur en Chef, ARCQ Alain.
    · Festival des Ecrivains 2011 / 2012, plaquette d’André LIBERT, Le Roi Soleil, Sous le Soleil du Malin et Le Canal du Midi, Fan­taisie en Ut wallon, par DUPREZ Michel, poète.

    Laicite.jpg

  • Pin it!

    "Les Veufs" de Louis Calaferte

    Logo_Aux 3 coups.jpgNous voici arrivé tout doucement à la fin de notre première saison théâtrale! Pour la fêter comme il se doit, nous avons le plaisir de vous présenter notre dernier spectacle :

                            "Les Veufs"  de Louis Calaferte

    Avec Marie-Françoise Favay et Christian Ferauge.
    Dans une mise en scène de Frédéric Genovese.

    Du 24 mai au 2 juin ( relâche le 1er juin). Possibilité de petite restauration avant ou après le spectacle.

    Réservations souhaitées au 0485/991530 ou par émail: auxtroiscoups@gmail.com

    On vous attends nombreux .....

    Pour le théâtre, Frédéric Genovese.

    les veufs.jpg

     

  • Pin it!

    La Nocturne

    La Nocturne - logo.jpg

    La Nocturne.jpg

  • Pin it!

    Les Cinérenc'arts de Big Brol

    BigBrol.gifLe jeudi 18 avril à 20H projection "Le JUGE ET L'ASSASSIN""de Bertrand Tavernier (F 1976), avec Michel Galabru et Philippe Noiret
     
    1893 Le sergent Joseph Bouvier apprenant qu'il est réformé à cause de ses brusques accès de violence tempérés par des crises de dévotion, part retrouver sa fiancée Louise Lesueur. Mais celle-ci refuse de l'épouser. Aveuglé par la douleur, il lui tire trois balles de revolver et tente de se suicider.
     
    C'est un double échec : Louise n'en meurt pas et Joseph est condamné à vivre mais cette fois avec deux balles dans la tête. Le 1er avril de l'année suivante, Bouvier quitte l'asile de Dole où il était enfermé. La médecine l'a reconnu guéri et sain d'esprit, ce qui ne l'empêchera pas d'éventrer, d'étrangler, de violer plus de douze personnes en quelques mois. Il court les routes, hanté par le souvenir de Louise, tuant telle une bête fauve dans de subits accès de rage et implorant le pardon de Dieu qui lui a confié, croit-il, la mission de réveiller la France endormie, écrasée par l'injustice : il est l'anarchiste de Dieu !
     
    Personne ne soupçonne Bouvier, les crimes étant trop éloignés les uns des autres, personne sauf le Juge Rousseau qui vit à Privas, avec sa mère. À force de déduction, il a réussi à recomposer un signalement de l'assassin. Et, fait nouveau pour l'époque, il l'envoie aux deux cent cinquante Parquets de France. Cette initiative décriée même par son meilleur ami, le procureur Villedieu, qui a longtemps vécu aux colonies, permet au juge de se retrouver enfin face à face avec Bouvier. Petit à petit, il va gagner la confiance du meurtrier. Séduit par le juge, Bouvier va peu à peu tout lui avouer, lui donnant des détails qui constituent des preuves irréfutables. Il se sait malade et veut qu'on le soigne. Mais, au fond de lui-même, le juge croit que Bouvier simule la folie. Et le juge, aidé par les experts, va envoyer Bouvier à la guillotine.
     
    "Ce qui passionne Tavernier dans ce face à face adapté d'un fait divers du XIXe siècle, c'est l'affrontement de deux violences. Une violence démente, incontrôlable et une autre légale, répressive, insidieuse. L'une comme l'autre sont révélatrices des dérives d'une époque grisée de fanatismes. C'est l'époque où les dames font signer des pétitions "patriotiques contre le traitre Dreyfus aux clochards contre une assiette d soupe, où l'on brûle les livres de Zola en place publique
     
    Tavernier dénonce une justice de classe et les excès du pouvoir. Bouvier le tueur dévot en sera pas tant jugé parce qu'il trucidait des chairs fraiches que parce qu'il émettait des théories dangereuses pour la société bourgeoise. Comme le dit le procureur, un royaliste maurassien et antisémite : "C'est un pauvre, il n'a aucune chance !" .
     
    (Nagel Miller pour Télérama).
     
    Entrée  + 1 verre de vin ; 3€
     05 - LE JUGE ET L'ASSASSIN.jpg



    Big Brol C/O FREDDY GUIDé asbl - N° d’Entreprise : 48023779
    rue de la Station, 58/2 – B6140 – Fontaine-l'Évêque - Belgique
    Tel : 32 71 54 51 04 – Portable : 32 497 53 50 34
    guidf7@gmail.com
    Banque:BE29 0682 3389 0164 - IBAN : BE29 0682 3389 0164 – BIC / GKCCBEBB

  • Pin it!

    Coincée une heure dans sa voiture écrabouillée

    Accident.jpg"En quarante ans de métier,je n’ai jamais vu un accident comme celui-là ! », confie l’adjudant Magon, des pompiers de Charleroi. Nous sommes sur le R3, à Forchies-la- Marche : une jeune fille originaire de Leernes venait d’être victime d’un accident en effet spectaculaire. Hier, vers 15 heures, cette jeune fille circulait dans sa Peugeot 206, venant de Gouy-lez-Piéton et se rendant vers Heppignies, sur le R3.


    La conductrice, vraisemblablement éblouie par le soleil encore présent à cette heure de l’après-midi, percute l’arrière d’une petite citadine. Celle-ci ira s’arrêter quelques centaines de mètres plus loin. Mais pour la Peugeot 206, l’impact a eu des conséquences impressionnantes.
    La voiture dévie sur sa droite et va d’abord percuter le rail de sécurité. Tellement violemment que la voiture « décolle » de plus d’un mètre. Elle heurte ensuite un poteau, à hauteur du pare-brise. C'est un jeune ambulancier de
    passage qui s’arrêtera le premier sur l’accident, afin d’essayer de prodiguer les premiers soins. La jeune conductrice était immobilisée dans l’habitacle complètement écrabouillé. Les secours arrivent ensuite, en masse. Il a fallu plus d’une heure de travail aux pompiers de Charleroi pour pouvoir désincarcérer la jeune victime ; « Celle-ci est restée consciente durant toute cette opération », nous confie-t-on.
    Les policiers ont dû fermer les accès de Trazegnies et de Forchies sur le R3 : 10 kilomètres de bouchon ont été constatés. Sérieusement blessée, sans que ses jours ne soient en danger, la jeune fille a été conduite en milieu hospitalier. Les deux passagers de la citadine ont également été pris en charge par les secours, plus choqués que réellement blessés. l

    B.BT

    2.jpg

  • Pin it!

    Le monument déménage

    Patrimoine.jpgLa carrière doit poursuivre son activité
    «LE DÉPLACEMENT SE FERA DANS LE RESPECT DES SOLDATS TOMBÉS À LEERNES»

    Installé depuis 1921 sur le site de la carrière des « Calcaires de la Sambre », le monument des Français va être déplacé, 200 mètres plus loin. Sans quoi la société ne peut continuer à extraire sa matière première. Un moment rare, rempli d’émotions. L’obélisque est encore fleuri 3 fois par an. Les travaux se font dans le respect des victimes de la guerre.

    72 soldats français, 12 allemands sont morts au combat à cet endroit. C’était le 22 août 1914, enterrés en uniforme. Sept ans plus tard, un obélisque est érigé. 4 mètres de haut, il pèse quelque 3 tonnes et demie.  « C’est triste que l’on touche à unepartie de l’histoire », souligne Alain Arcq.  « Mais la carrière, c’est l’histoire d’aujourd’hui. Elle est d’utilité publique. Le nouvel emplacement proposé sera toujours sur le champ de bataille et il sera plus visible. C’est aussi un plus pour notre commune », ajoute le secrétaire du cercle d’histoire et d’archéologie de Fontaine-l’Evêque.


    Cet argument a aussi convaincu les anciens combattants et leurs familles qui déposent des gerbes aux événements historiques marquants, le 8 mai, le 22 août et le 11 novembre. Les travaux viennent de commencer par un sablage completafin de mesurer les risques lors du transport. Le tout aux frais de la carrière, quelque 5.000 euros.
    «Nous pensons qu’il s’agit d’une colonne de pierres recouverte de ciment », précise Michel Evrard, directeur.  « Pour soulever le monument d’un bloc et éviter les dégâts, nous allons faire un coffrage. En espérant qu’il ne se disloque pas. Sans quoi, nous nous sommes engagés à en construire un autre».

    RESPECT DES VICTIMES

    Avant de poser la nouvelle chape de béton, plus d’un mètre cube de terre sera aussi enlevé et tassé. Question symbolique ! « Il y a une croix. Cette terre est consacrée », ajoute Alain Arcq. « Si nous retrouvons des ossements authentifiés humains, soit ils seront déposés dans une urne, soit les remettrons ailleurs, nous avons des contacts avec la nécropole d’Aiseau Belle-Motte, là où reposent les soldats français ». « À aucun moment, il n’a été question de détruire cet obélisquepour continuer notre activité », insiste Michel Evrard.  «Nous devons respecter ceux qui se sont battus pour nous. Nous offrirons aussi une plaque commémorative avec les noms des victimes tombées à Leernes. Il y aura en plus un panneau explicatif de cette bataille ».


    Début juillet, le monument des Français continuera donc sa vie à 200 mètres de son lieu d’origine. Il devrait être inauguré le 17 octobre en présence des écoles de la région. l

    DOMINIQUE DELESCAILLE

    Sans titre.jpg


  • Pin it!

    Passe-Temps Focus (photos)

    IMG_2455.jpgENVIE DE DÉCOUVRIR DE NOUVEAUX PASSE-TEMPS ?



    Dans le cadre du « Printemps des Bibliothèques », la bibliothèque de Fontaine-l'Evêque en partenariat avec la Cellule de Prévention de Fontaine-l'Evêque et l'AMO Pavillon J


    Photos du vernissage de l'exposition « PASSE-TEMPS FOCUS », le vendredi 3 mai 2013.


    ll s'agit d'une exposition photos d'une sélection d'activités de loisirs de divers mouvements artistiques, culturels et sportifs actifs sur l'entité fontainoise.

 A cette occasion un reportage illustrant le projet est diffusé en parallèle.

 Cette exposition, réalisée entièrement par les jeunes, est l'occasion de présenter le travail et les objectifs de la Cellule Communale de Prévention et d'aide à la jeunesse. 

Une sélection d'ouvrages mettant en évidence un panel diversifié de passe-temps est également proposé.

 L'exposition est visible pendant les heures d'ouverture de la bibliothèque jusqu'au samedi 18 mai.

    Voici les photos du vernissage (merci à Pascal Feyaerts).

  • Pin it!

    Faits divers

    FAITS_DIVERS.jpgCoups de feu à la station de métro

    Jeudi soir vers 22h30, plusieurs coups de feu ont été tirés à proxi- mité de la station de métro de Leernes, rue du Cimetière.
    Les tirs ont été entendus par plusieurs riverains qui ont immédiatement prévenu la police. Divers impacts ont été relevés sur le volet mécanique ainsi que sur le volet électrique de la station.

    La vie de Farid bascule

    Le 24 avril 2009, la vie de Farid bascule. Touché d’une balle dans le dos, il est pa ralysé. Tétraplégique. À 25 ans... Il a été blessé lors d’une alterca tion avec Salvatore, le père de son ex-petite amie, qui l’accusait de harceler sa famille. À la rue des Gaulx, à Courcelles, tout le monde connaissait d’ailleurs le conflit qui opposait Farid et Salvatore... Entre eux, ça devait «pé- ter» d’une façon ou d’une autre. Salvatore a d’ailleurs été condamné à 6 ans de prison pour ce tir, qui a été qualifié de tentative de meurtre. Mais il a fait appel du jugement et doit comparaître devant la cour d’appel pour s’expliquer, à la fin du mois de juin 2013.
    En attendant, Farid se morfond, coincé dans sa chaise roulante : « Ils ont foutu ma vie en l’air, ils m’ont volé ma jeunesse et eux sont dehors » lance-t-il, passable- ment énervé, au tribunal.
    Car aujourd’hui, c’est lui qui comparaît comme prévenu. Pour une série de scènes de menaces commises en 2011. Un automobiliste menacé pour un coup de klaxon intempestif. Un autre automobiliste menacé d’un pistolet à billes parce qu’il ne démarrait pas assez vite... Farid conteste les faits à sa charge, il a une autre explication, obnubilé peut-être par ses terribles problèmes de santé et ce handicap qui lui pourrit la vie : « Les gens me menacent, je n’ai plus de jambes, il faut bien que je me défende, je suis handicapé ». Dans le même registre, la seule prévention pour laquelle il est en aveu est la détention du pistolet à billes, « c’est pour me défendre »...
    Farid est à fleur de peau, miné par sa souffrance : il démarre au quart de tour... et ça lui joue de mauvais tours. Il a beau répéter : « Je ne serai jugé que par Dieu », il a des antécédents judiciaires qui ne lui permettent plus d’obtenir le sursis. Désormais, il risque gros, s’il ne parvient pas à catalyser son mal de vivre. l
    AN.D.

  • Pin it!

    Présidence du Conseil de la Province

    province.jpgPROVINCE DE HAINAUT
    Une femme à la présidence du conseil
    C’est une première !


    Mardi, le conseil provincial a voté pour le remplacement de Tommy Leclercq, devenu gouverneur du Hainaut, à la présidence du conseil provincial du Hainaut.
    C’est la socialiste binchoise Charlyne Moretti qui tiendra désormais les rênes du Conseil.
    S’exprimant sur ses nouvelles compétences, elle a dé- claré qu’elle veillerait à ce que l’hémicycle soit «un lieu de discussion, de décision où seul trouvera l’exercice d’une démocratie respectueuse et proche du citoyen».
    Le Conseil provincial a par ailleurs désigné la nouvelle Inspectrice générale d’« Hainaut Culture-Tourisme ». Nathalie Brassart, issue du service d’Audit Interne provincial, dirigera désormais cette importante institution, fruit d’une fusion entre la Fédération provinciale du tourisme et l’ancienne Direction générale des Affaires culturelles.


    Elle succédera, à, partir du 1er juin, à Jean-Michel Maes, admis à la retraite. l