- Page 2

  • Pin it!

    Communales 2012...

    Elections.jpg

    Dimanche 15 octobre, sur cette page, les résultats des élections communales

    pour Fontaine-l'Evêque.

     

     

    ComSP.jpg

  • Pin it!

    Un préau trop dangereux

    PanneauEnfants.jpgLa cour de l’école gardienne et primaire du Boulevard du Nord à Fontainel’Evêque n’est pas des plus rassurantes. Le préau tombe en ruine et est devenu véritablement dangereux pour les élèves. L’armature en bois est pourrie et les panneaux de zinc couvrant le toit menacent de tomber. 
Un périmètre de sécurité avait été mis en place pour les enfants.

    Celui-ci était composé de quelques barrières Nadar. Un dispositif assez simple, peut-être trop facile à contourner estimaient certains parents.
Les enseignantes doivent, de leur côté, redoubler d’attention. Une tôle peut tomber à chaque instant. Des récréations déjà moins drôles, si on ajoute aussi le fait que les élèves n’ont pas d’endroit où s’abriter en cas de pluie.


    Une institutrice explique que le préau est dans cet état depuis des années, mais n’était pas dangereux avant le mois de septembre. Une autre ajoute qu’elle a toujours connu l’endroit dans cet état.
Elles n’ont jamais vraiment entendu de plainte venant des parents, mais l’échevin de l’enseignement a été prévenu par lettre de l’état de cette partie de l’école.


    Et le message a été entendu: ce jeudi matin, des ouvriers sont venus sécuriser le tout. Ils ont troqué les barrières Nadar contre de plus hauts grillages de chantier, empêchant définitivement les enfants de s’approcher du lieu lors des récréations.


    Ils se sont aussi occupé des tôles du toit qui menaçaient de tomber en les consolidant. Un premier pas qui plaît aux enseignantes, même si elles ne pensent pas avoir un préau flambant neuf tout de suite.
    Les petites têtes blondes de l’école du Boulevard du Nord devraient pouvoir courir tranquillement désormais. Le toit de leur préau ne menacera plus de leur tomber sur la tête.

    Sans titre.jpg
    C.D Photo: Nicola Manzo.

  • Pin it!

    Balade nature crépusculaire en vélo

    velo2.jpgLe samedi 13 octobre 2012 à l'Espace Nicolas de Fontaine à Fontaine-l'Evêque.
     
    Le rendez-vous est prévu à 16h00.

    Il faut prendre son vélo, des vêtements appropriés et des jumelles (facultatif)
    Les réservations sont souhaitées au 071 54 02 37 ou nath.patris@gmail.com

    Chacun est responsable de sa sécurité: le PCDN décline toute responsabilité en cas d'accident.

    Organisation du groupe "sensibilisation" du PCDN de Fontaine-l'Evêque.


    http://pcdndefontaine-levque.blogspot.be/

    logo PCDN.jpg

  • Pin it!

    Tête de Boeuf

    BigBrol.gifLES CINÉRENC'ARTS DE BIG BROL présentent, le jeudi 11 octobre 2012 à 20h


    Tête de Boeuf


    de Michael R. Roskam (Belgique 2011), avec Matthias Schoenaerts, Jeroen Perceval, Jeanne Dandoy
     

    Dans la grande ferme familiale, Jacky Vanmarsenille poursuit l’élevage de bœufs mis en place par ses parents deux décennies plus tôt. Un vétérinaire véreux lui fournit les hormones qui accélèrent la croissance du bétail et rentabilisent l’affaire. Ambitieux et instable, le jeune homme participe au trafic des hormones et n’hésite pas à recourir à l’intimidation, voire à la violence, pour obtenir ce qu’il veut. Mais la mort d’un policier chargé d’enquêter sur les trafiquants et la réapparition d’un copain d’enfance perturbent l’accord d’un marché capital.
    Il a fallu deux ans à l’acteur Matthias Schoenaerts pour se forger le corps tout en muscles de son personnage, surnommé Tête-de-bœuf (Bullhead ), tant son physique ressemble à celui de son bétail. Il incarne de manière saisissante un Vanmarsenille imposant, imprévisible, menaçant dans les silences où il s’enferme, souvent agité et hors de contrôle, même pour ses proches. Une réalisation époustouflante souligne cette interprétation en plaçant le spectateur tantôt dans le corps et les sensations de l’éleveur, tantôt dans ceux de ses interlocuteurs en proie à la peur.
    Inspiré de l’affaire Van Noppen – l’assassinat en 1995 d’un inspecteur vétérinaire qui enquêtait sur la mafia des hormones –, Bullhead mêle avec brio le polar, la description du monde paysan en Belgique flamande avec ses dialectes et ses immenses fermes de briques rouges, et le drame intimiste lié à l’enfance et au lourd passé de Jacky que l’on découvre peu à peu. Allers-retours entre passé et présent modifient le regard sur l’éleveur et donnent une profondeur inattendue au récit, superbe et plein de compassion. Bullhead s’autorise aussi un humour décalé porté principalement par deux garagistes flamands embarqués malgré eux dans cette affaire de meurtre.

    Le Figaroscope

    28796.jpg

    Entrée et 1 verre de vin : 3 E
    A LA BOUTEILLERIE, Bd du Nord (ancienne brasserie Patiny face au N° 64)
    Big Brol asbl - rue de la Station, 58/2 – 6140 Fontaine-l'Evêque - guidf7@gmail.com
    Tél. & Fax : 071/ 54 51 04 - Portables : 0497/53 50 34 - 0496 /39 31 49

  • Pin it!

    Courcelles/Fontaine-l'Evêque: 107 personnes contrôlées

    police.jpgDurant la nuit de vendredi à samedi, une importante opération de contrôle d’établissements a été organisé par la zone de police des Trieux, avec les services de l’ONSS et de l’AFSCA.

    Au total, 107 personne sont été contrôlées sur 2 établissements à Fontaine-l’Evêque et un établissement à Courcelles. Onze PV judiciaires ont été rédigés avec saisies de stup’, d’argent et d’armes. Une personne recherchée a été interpellée. Sur les trois établissements, deux ont été fermés sur ordre de l’auditorat du travail.

    La zone de police des Trieux annonce d’autres contrôles similaires dans les prochaine semaines.

    Sans titre.jpg

  • Pin it!

    Vérobé au bois du Cazier

    Verobe - copie.jpgVérobé enchante depuis des années les amateurs de bijoux avec ses créations en verre. Elle expose aujourd’hui des œuvres murales en verre imprimé, heureux mélange d’inspiration artistique et de maîtrise technique. C’est à voir au Cazier, avant son départ pour l’Espace Cardin, à Paris.


    C’est sans doute ce qui caractérise Vérobé. En plus d’une réelle créativité, elle a la parfaite connaissance du matériau qu’elle travaille. Elle est d’ailleurs maître verrier “J’ai commencé par le soufflage du verre et cela me paraît indispensable. On comprend ainsi comment maîtriser la chaleur et la couleur. À partir de là, on peut faire énormément de choses. ”

    Pour réaliser ses bijoux, l’artiste de Leernes a touché à toutes les techniques, de la fabrication de la pâte de verre au thermoformage, en passant par les perles.

    Et récemment, elle a trouvé l’inspiration pour un nouveau défi d’une façon assez inattendue: “Nous étions dans un restaurant de l’Abbaye d’Aulne. Le patron est un passionné de bonnes bières et a voulu me faire déguster une Orval. Je ne bois jamais de bière, j’ai d’abord décliné. Il a insisté et, en avalant une gorgée, j’ai eu un flash: j’ai vu le logo Orval cuit sur le verre! Ça m’a donné une idée... ”

    Elle a donc entamé la création d’une série d’œuvres murales mêlant diverses disciplines: “ Je fais pas mal de photos que j’utilise, ainsi que des morceaux de magazines, pour faire des collages sur une toile de lin. Puis je fais un cliché d’une partie de la toile. Dans le même temps, je réalise des plaques de verre à partir de deux feuilles qui sont fusionnées par cuisson. Entre les deux se créent des espèces de bulles qui donnent du relief à ma plaque. ”

    La photo, compressée en fichier informatique, sera ensuite imprimée directement sur le verre, lors d’un passage dans un four muni de 25 têtes d’impression: “Cette machine coûte une fortune, j’ai donc dû convaincre une entreprise allemande spécialisée dans les réalisations publicitaires, de collaborer avec moi. ” Dans la plupart de ses panneaux muraux, Vérobé fait un clin d’œil à son pays: “J’utilise par exemple des portraits d’Amélie Nothomb, François Damiens, ou des clichés de monuments emblématiques. ” D’étonnants patchworks un peu flous, figés dans une semi-transparence et très originaux.

    Verobe.jpg

    À NOTER Une expo du Musée du Verre, au Forum du Bois du Cazier, jusqu’au 2 décembre.

    Vérobé sera sur place certains jours. Infos: www.charleroi-museum.be

     

    Nicola Manzo

  • Pin it!

    Un terrain à l’abandon.

    L’AS Fontaine n’a pas vu venir les belles promesses de la commune

    Foot.jpgSi l’équipe de football de l’AS Fontaine nourrit de belles ambitions depuis quelques saisons désormais, les infrastructures du club, situées rue de Haussy, ne suivent pas la même courbe. D’aucuns estiment même que les autorités communales ont tendance à laisser à l’abandon leur stade.

     

    “ Quand j’ai accepté de reprendre le club, la commune m’avait promis un tas de merveilles ”, se souvient le président Didier Bortolozzi. “ Rien n’est toutefois jamais arrivé en trois ans. On me promet toujours un second terrain mais je ne vois rien venir. Or notre seule surface ressemble de plus en plus à une décharge. On nous prend pour des pantins et cela commence tout doucement à me décourager. ”

    Laissés au dépourvu, les dirigeants fontainois ne peuvent compter que sur eux-mêmes. “ Nous faisons tout par nos propres moyens. Cela va de l’aménagement des vestiaires à celui de la buvette. Nous avons même construit des cahutes de réservistes. Il ne faut pas non plus oublier que, contrairement à nos voisins carolorégiens, nous devons nous-même payer toutes nos charges. ”

    Même s’il est de plus en plus proche du découragement total, le président fontainois veut toujours croire à un changement à l’issue du scrutin du 14 octobre. “ La priorité doit aller à un second terrain ”, précise Didier Bortolozzi. “ Nous ne pouvons plus continuer à faire jouer toutes nos équipes de jeunes et notre équipe première sur une seule surface surtout dans un tel état. Mon objectif a toujours été de faire grandir le club mais ce ne sera jamais possible si les infrastructures ne suivent pas! Les abords du stade ne sont pas du tout clôturés. Nous sommes donc en proie à des dégradations quotidiennes qui nous minent le moral. Tout est fait pour nous dégoûter... En 200-5-2006, la commune avait fait n’importe quoi mais maintenant elle ne fait plus rien. Je ne peux toutefois pas en vouloir à l’échevine des Sports qui a toujours fait son possible. En vain... ”

    Foot.jpg

    T.P.

  • Pin it!

    A la Bouteillerie...

    Bout.jpg"Vincenzo s’évade " The one man show


    Spectacle écrit et joue par VINCENZO ARONICA, mis en scène par "capitaine Georges Volral".
    Vendredi et samedi 12 et 13 octobre à 20h
    Vendredi et samedi 23 et 24 novembre à 20h
    SALLE DE LA BOUREILLERIE bld. du Nord à 6140 Fontaine-l’Eveque.
    0476 96 02 15 ou ironicarts@yahoo.fr

    L'asbl  « Prom'art " présente ce 20/10/2012 à 20 h: SOUTH CONNOTATION


    South Connotation évoque immanquablement les couleurs du Sud, celles du soleil et des pays lointains. Certains spectateurs avancent même l’idée d’un voyage musical. Si la musique interprétée est pleine de douceur, voire de mélancolie et de méditation, elle fait aussi la part belle aux envolées rythmiques et cède par moments aux improvisations débridées… Et si elle est acoustique et essentiellement instrumentale, les voix apportent au détour de l’un ou l’autre morceau une couleur particulière. Quant au répertoire, principalement composé par Ivanis, il est, comme le sable et le vent, libre de toute attache, empruntant aux sonorités latines ou orientales, à la bossa-nova, au monde du folk, du jazz et du rock.
     
    Salle de la BOUTEILLERIE bld. du Nord

    Bout.jpg

  • Pin it!

    Salon de l'Emploi: photos.

    Photo.jpgVoici quelques photos du 3ème salon de l'emploi de Fontaine-l'Evêque, à la salle du Tonkin.