- Page 3

  • Pin it!

    Journée Portes Ouvertes dans les salles de sport

    Banniere-Web.jpg

    Le samedi 21 janvier 2012, ce sera la fête du sport dans les 3 salles omnisports de l'entité fontainoise. L'ASBL Sport + Ecole = Santé organise en effet, une journée portes ouvertes dans les 3 salles. L'idée est de montrer toutes les activités habituellement exercées dans les salles et vous inviter, jeunes et moins jeunes, à visiter nos salles et vous rendre compte des possibilités sportives qui vous sont offertes. Notre espoir est surtout d'amener les plus jeunes à pratiquer un(des) sport(s) dans les associations ou clubs sportifs qui utilisent nos infrastructures sportives.

    Tombola (10 chèques Decathlon) réservée aux jeunes (maximum 14 ans) habitants de Fontaine qui nous rendront visite ce jour-là et aux jeunes participant aux activités.

    Télécharger le programme détaillé en cliquant ici.

    Qui sommes-nous ?

    L'ASBL "Sport + Ecole = Santé" a pour mission l'animation, la gestion et l'utilisation optimale des salles de sport de la Ville de Fontaine-L'Evêque. Les salles de sport font partie du patrimoine communal et sont d'abord destinées aux écoles de l'entité, elles sont donc concédées à l'ASBL en dehors des périodes d'activités scolaires.

    Projet_Casquette-EcussonOfficiel-FondNoirL'ASBL offre les salles en location du lundi au vendredi en soirée, le mercredi après-midi et les week-ends, du 15 août au 30 juin de l'année suivante. Les salles sont fermées les jours fériés, la semaine entre Noël et Nouvel An et les jours suivant les carnavals locaux (Fontaine et Forchies).
    En ce qui concerne les dimensions et l'équipement des salles (marquages au sol, matériel de sport, ...), les salles sont prévues aujourd'hui pour la pratique des "sports de balle" suivants : basket, mini-foot, handball, volley et tennis. Nous accueillons également un club de judo. Nous pourrions également accueillir des sports comme le karaté (et autres arts martiaux), le tennis de table, la gymnastique, etc.

    Que vous soyez simples curieux ou futurs occupants de nos salles,
    soyez les bienvenus chez nous !

    NOTRE SITE WEB

  • Pin it!

    Un profond malaise existe au CPAS

    A lire dans « La Nouvelle Gazette » de ce samedi 14 janvier 2012,
    faisant suite aux articles publiés précédemment sur ce blog et vivement commentés, voici quelques questions posées à...

    Marc Deguide (Vous!-MR) PRÉSIDENT DU CPAS DE

    FONTAINE-L’ÉVÊQUE.

     Il y a une semaine, vous pouviez lire dans ce journal que des employés du CPAS se plaignaient de faits de harcèlement de la part de la secrétaire faisant fonction Florence Hubo. Celle-ci avait démenti. Le président du CPAS, Marc Deguide nous l’apprend: le service de médecine sociale Arista procédera à l’écoute de tous les employés. Et il confirme: “Il y a un malaise profond au CPAS”, dit-il.

    Marc Deguide, avez-vous discuté de cette affaire au sein de la majorité Vous! (MR/cdH/Écolo)?

    On en a beaucoup discuté. C’est la “une” de l’actualité fontainoise, même. Nous avons également eu une réunion d’urgence, mercredi. Il faut donner au personnel l’occasion de s’exprimer sur ce qu’il veut et comme il le veut. Je leur ai dit ceci: ils peuvent contacter leur permanent syndical et ce sans que la moindre sanction ne soit la clé. Par ailleurs, le service de médecine sociale Arista viendra les écouter. Nous n’avons pas encore fixé les modalités.

    Comment les employés ont-ils réagi à la publication de notre article?

    MD.jpegHé bien, c’est simple: il y a un malaise profond au CPAS. Je le disais samedi dernier, il n’était pas perceptible de l’intérieur. Là, il est devant nos yeux. J’ai le souhait d’avoir des signaux clairs de la part du personnel. Et le politique prendra ensuite les décisions qui s’imposent.

    Dans l’immédiat que va-t-il se passer? D’autres personnes sont-elles venues vous dénoncer des faits?

    Tout ce que je viens de vous dire, je l’ai dit au personnel. J’ai ensuite demandé que tout le monde se concentre sur son travail. Non que le CPAS n’ait pas tourné ces derniers jours, mais il ne faudrait pas que la population pâtisse de cette situation pour le moins compliquée. En tout cas, le personnel semble satisfait du message. J’ai eu des contacts avec différents membres du personnel. Beaucoup. Et cela en toute confidentialité.

    Avez-vous pris des décisions quant à l’examen, visant à obtenir le poste de secrétaire à proprement parler, que Florence Hubo doit passer? Une suspension est-elle envisageable?

    Nous avons évoqué le scénario d’une suspension. Nous avons d’ailleurs contacté la tutelle à ce sujet. Malheureusement, on ne peut le suspendre. Il s’agit d’un examen de niveau universitaire. Il faut d’abord le réussir. Ce n’est pas une mince affaire. Donc ne tirons aucune conclusion. Nous attendons les résultats, lundi prochain en soirée.

    En attendant, en cas de réussite, nommerez-vous Florence Hubo secrétaire du CPAS, si Arista confirme le malaise du personnel?

    J’attends avant tout un rapport sur la situation réelle d’un point de vue des relations de travail au sein du CPAS. Quand nous aurons un rapport en main, nous tirerons des conclusions.

    Antonio Scavuzzo

     

  • Pin it!

    Archipel asbl, partenaire du PCS de Fontaine-l’Evêque

    Untitled.jpgRecherche Active et Proactive d'Emploi pour personnes très qualifiées
    Contenu du programme :  234 heures / 17 semaines


    Phase 1 : 90 heures / 5 semaines (18h/sem : Lu, Ma, Je)

     Positionnement professionnel : exploration de soi, études et formations, étapes de la carrière, centres d'intérêt, atouts et ressources, freins; réflexion approfondie sur les réalisations personnelles et professionnelles, valeurs prioritaires  émergence du projet professionnel, en termes de métier, fonction et secteur(s) d'activités

     Préparation des outils écrits de la recherche d'emploi :
    CV personnalisé et carte de visite; lettre de motivation modulable + lettre de remerciement

     Confrontation du projet avec la réalité du marché; approche du monde de l'entreprise : représentation du métier visé; préparations d'interviews de professionnels en vue de prospecter et de décrocher des entretiens conseils / entretiens-réseau / entretiens d'embauche; intervention de consultants extérieurs; la présentation, conseils en image; travail sur les argumentaires de "vente de soi"; prospection téléphonique; travail de la voix

     Mise au point d'un planning stratégique de recherche d'emploi active et proactive, basé sur la connaissance des différentes méthodes de recherche et structuré par des tableaux de bord hebdomadaires


    Phase 2 : 144 heures / 12 semaines (12h/sem: Lu et Je)

     Exploration du marché de l'emploi et campagne intensive de recherche d'emploi en AUTOGESTION
    - Débriefing collectif + Suivi individuel
    - Animations collectives sur thèmes annexes : tests psychotechniques, contrats de travail, l'assertivité, la communication, …
    - Gestion personnelle du capital de 144 heures : présence chez Archipel, entretiens à l'extérieur, possibilité d'effectuer un ou plusieurs stages, recherche d'une formation qualifiante
    Public : demandeurs d'emploi, inscrits au Forem

     diplômés de l'enseignement supérieur : Bac + 2, Bac + 3 (Gradués) et Bac + 4, Bac + 5 (Universitaires)
     personnes issues d'une formation qualifiante vers un métier de niveau Bac ++
     personnes disposant d'une expérience probante dans une fonction de niveau Bac ++
     personnes issues de l'immigration, titulaires d'un diplôme comparable obtenu dans leur pays d'origine et possédant une maîtrise suffisante de la langue française

    Dates :  12 mars - 06 juillet 2012

    Lieu :      ARCHIPEL asbl
    Rue de Trazegnies, 41/3
    6031 Monceau-sur-Sambre
    (entrée par le parking, derrière le bâtiment, face à la gare de Marchienne-au-Pont)

    Tél  071 / 32 13 57    www.archipel-asbl.be

    Modalités d'inscription
    Entretien de motivation individuel, sur rendez-vous

    Contacter    Marie-Agnès MOREAU
            marieagnes.moreau@archipel-asbl.be
            Tél direct   071 / 27 05 93 ou 0479 / 28 54 03
         OCR, Orientation et Conseils de Recherche

    Affichette 2012.jpgVous possédez un CESS ?
    Un diplôme de l'enseignement supérieur de type court ou de type long ?
    Avec ou sans expérience professionnelle ?

    Votre diplôme signifie que vous avez des connaissances.
    Votre expérience signifie que vous avez des compétences.

    Et pourtant, aujourd'hui, vous êtes perdu, vous ne savez pas dans quelle direction aller, votre projet professionnel est flou, voire inexistant. Vous n'avez pas de vision claire des fonctions que vous pourriez exercer, ni des secteurs où vous pourriez travailler.

    Vous avez besoin d'un programme d'orientation rapide et individuel sur mesure, de façon à pouvoir faire le point sur vos connaissances, vos compétences, vos souhaits, les possibilités du marché du travail, et obtenir aussi des conseils concrets pour la suite de vos démarches, un plan d'actions et des pistes pour vos recherches.

    Le programme OCR (Orientation et Conseils de Recherche) vous apportera une meilleure vision sur vous-même et vos possibilités d'avenir professionnel et vous aidera à construire un projet solide.

    Entrées permanentes : programme de 25 heures/6 semaines

    Lieu : Vous choisissez entre ARCHIPEL et OBJECTIF EMPLOI selon votre domicile et/ou votre mobilité.

    Contact pour ARCHIPEL          Marie-Agnès MOREAU        www.archipel-asbl.be
    marieagnes.moreau@archipel-asbl.be
    Tél direct   071 / 27 05 93  ou  0479 / 28 54 03

    Rue de Trazegnies, 41/3
    6031 Monceau-sur-Sambre

    Contact pour OBJECTIF EMPLOI    Aretti PATERAKIS    www.objectif-emploi.be
    a.paterakis@objectif-emploi.be
    Tél  071 / 40 40 48  ou  0478 / 03 03 36

    Rue J.A. Chaudron, 36
    6250 Pont-de-Loup

    OCR, Orientation et Conseils de Recherche
    Programme d'orientation rapide et individuel sur mesure

    Objectifs du programme

    Réaliser individuellement et sur mesure pour le bénéficiaire, un état des lieux complet de sa situation professionnelle et personnelle afin d'en dégager des pistes concrètes, qui lui permettront par la suite de mettre en œuvre un projet professionnel concret, réaliste, planifié, un projet qui lui appartient et qui correspond à ses aspirations et aux réalités du marché.


    Contenu du programme :  25 heures / 6 semaines

     Bilan de compétences : exploration de soi, études et formations, étapes de la carrière, centres d'intérêt, atouts et ressources, freins et obstacles

     Analyse du parcours de recherche d'emploi et des difficultés rencontrées

     Émergence du projet professionnel, en termes de métier(s), fonction(s) et secteur(s) d'activités

     Évaluation du projet professionnel : analyse de descriptions de fonctions et d'offres d'emploi

     Préparation des outils écrits pour la recherche d'emploi :
    CV personnalisé et lettre de motivation

     Conseils concrets pour la suite des démarches, un plan d'actions et des pistes solides : méthodes de recherche, entretien conseil avec des professionnels, rechercher un MISIP / stage / formation complémentaire, coordonnées de structures ou programmes adaptés aux besoins de la personne

    Dates

    Entrées permanentes, entre fin janvier et mi-octobre 2012

    Public : demandeurs d'emploi, inscrits au Forem
     - les diplômés de l'enseignement supérieur type court et type long (Gradués, Universitaires)
     - les détenteurs du CESS
    -  des personnes avec un niveau de qualification inférieur au CESS peuvent être acceptées, si elles possèdent une expérience et une vision suffisamment mûres du monde du travail (à vérifier lors de l'entretien préalable)

    Lieu :    La personne choisit entre ARCHIPEL et OBJECTIF EMPLOI selon son domicile et/ou sa mobilité.

    Contact pour ARCHIPEL               Marie-Agnès MOREAU  marieagnes.moreau@archipel-asbl.be
    Tél direct   071 / 27 05 93  ou  0479 / 28 54 03

    Rue de Trazegnies, 41/3
    6031 Monceau-sur-Sambre       (entrée par le parking, derrière le bâtiment,
                                                  face à la gare de Marchienne-au-Pont)
    Tél central  071 / 32 13 57
    www.archipel-asbl.be

    Contact pour OBJECTIF EMPLOI            Aretti PATERAKIS a.paterakis@objectif-emploi.be
    Tél  071 / 40 40 48  ou  0478 / 03 03 36

    Rue J.A. Chaudron, 36
    6250 Pont-de-Loup
    www.objectif-emploi.be

    Modalités d'inscription

    Entretien de motivation individuel, sur rendez-vous avec une des personnes de contact ci-dessus

    OCR est un programme conçu par ARCHIPEL et réalisé en partenariat avec OBJECTIF EMPLOI.



  • Pin it!

    Cinérenc'Arts Big Brol à La Bouteillerie

    Le jeudi 12 janvier 2012 à 20h

    LES CHATS PERSANS
    de Bahman Ghobadi (Iran - 2009)
    Avec Negar Shaghaghi, Ashkan Koshanejad, Hamed Behdad

    LCP.jpgDébut 2009, deux calendriers qui, d'ordinaire, n'ont rien à voir l'un avec l'autre se sont mêlés. En janvier, la journaliste américano-iranienne Roxana Saberi était accusée d'espionnage et arrêtée par les autorités iraniennes. En avril, alors que son cas était devenu un élément du contentieux entre l'Iran et les Etats-Unis et que les protestations contre sa détention se multipliaient, le Festival de Cannes annonçait que Les Chats persans, le nouveau film du réalisateur kurde iranien Bahman Ghobadi, était sélectionné dans la section "Un certain regard". Le scénario des Chats persans est signé de Bahman Ghobadi et Roxana Saberi. Celle-ci a été finalement libérée le 11 mai, deux jours avant l'ouverture du Festival de Cannes. Pour les spectateurs qui ont découvert le film à Cannes, les événements de juin en Iran, l'élection présidentielle, la contestation des résultats, les manifestations et leur répression brutale ont pris une réalité immédiate. Si les bouleversements iraniens ne peuvent se réduire au seul malaise de la jeunesse de Téhéran, celle-ci a tenu le premier rôle. Film de fiction qui ressemble furieusement à un documentaire, dans lequel des acteurs non professionnels rejouent des épisodes de leur vie, Les Chats persans peut se voir comme une espèce de prologue musical au printemps iranien.

    L'argument du film tient en quelques mots, qui ont déjà beaucoup servi lorsque le cinéma s'est intéressé au rock : des musiciens organisent un concert, envers et contre tout. Ce qui change la destinée de Negar (Negar Shaghaghi, une jeune femme perpétuellement étonnée de l'absurdité du monde) et d'Ashkan (Ashkan Kooshanejad, beau garçon obstiné), si on la compare à celle de leurs collègues new-yorkais ou berlinois, c'est la nature des obstacles. Avec l'aide de Hamed (Hamed Behdad, qui en fait des tonnes, mais quel organisateur de concerts de rock n'en fait pas ?), un petit entrepreneur qui subsiste aux marges de la loi, entre marché noir, corruption de fonctionnaires et soutien aux dissidents, les deux jeunes gens cherchent à la fois à partir pour Londres et à donner un ultime concert. Il leur faut recruter des musiciens, trouver des lieux de répétition et une salle, et se procurer de faux papiers. A voir...

    Le Monde

    CINERENC'ARTS DE BIG BROL A LA BOUTEILLERIE
    Bd du Nord (ancienne brasserie Patiny face au N° 64)
    Tél.: 071/ 54 51 04 - Portables : 0497/53 50 34 - 0496 /39 31 49


    Organisation : Big Brol rue de la Station, 58/2 – 6140 fontaine-l'evêque
    Collaboration :
    La Province du Hainaut  - Article 27 - Dexia Banque - Bouton S.A.-  Le Roy d’Ys - le Bureau Patri - Fleurs Cristaline  - S.A. Dutron  - SPRL l'Etude (A. Fiore)

  • Pin it!

    Quelques questions au CPAS...suite...

    Publiés dans « La Nouvelle Gazette » de ce samedi 7 janvier 2012,
    faisant suite à l’article paru précédemment sur ce blog,
    voici posées quelques questions à...

    MARC DEGUIDE (MR-VOUS!), PRESIDENT DU CPAS


    Plusieurs employés du CPAS se plaignent des brimades et du harcèlement moral dont ils sont ou ont été victimes de la part de la secrétaire f.f. Êtes-vous au courant de cette situation?
    Ce sujet sensible a été évoqué lors du collège communal. Un point a été mis à l’ordre du jour par un échevin. Je sais que plusieurs employés ou anciens employés du CPAS se plaignent du comportement de la secrétaire. Mais, les informations qui me reviennent à ce sujet viennent de l’extérieur. Je n’ai rien entendu en interne. Quand je suis dans les bureaux du CPAS, l’ambiance a l’air bonne. Je ne perçois donc pas ce malaise...
    Comment allez-vous gérer cette situation?
 -Je prône le dialogue mais dans ce contexte je ne suis pas certain que cela va porter ses fruits. De plus, je ne veux pas prendre ces accusations pour argent comptant. Une carrière est en jeu... Selon certains témoignages, elle serait peu attentive à l’aspect social. Un comble pour une future secrétaire de CPAS...
    Ce serait paradoxal en effet! Mais, je pense qu’elle effectue un travail remarquable. Elle est assistante sociale de formation. Elle travaille depuis des années au CPAS et a donc acquis beaucoup d’expérience dans le social. Ces attaques sont donc
    incompréhensibles!
    Elle passe un examen ce mois de janvier pour avoir le poste à titre définitif. Pourquoi avoir attendu cinq années?
    La situation tournait bien. Cela ne nous a donc pas semblé essentiel de lui faire passer l’examen. Elle était déjà en poste avant l’arrivée de la nouvelle majorité. Son travail était déjà très bon. Ce n’était donc pas urgent de faire l’examen. Nous lui avons laissé la chance de passer toutes les étapes de la formation administrative.
    Vous lui avez donc donné le temps de se former pendant cinq longues années...
C’est exact. Mais, rien ne dit qu’elle réussira l’examen...

    FLORENCE HUBO, SECRÉTAIRE FAISANT FONCTION
     
    Elle a accepté de revenir sur le débat noué au- tour de sa personne. En mettant clairement les points sur les “ I ”: “ J’ai appris tout récemment qu’il y aurait une polémique autour de ma personne. C’est notre directeur, Mr Deguide, qui m’a lui-même contactée après l’entretien que vous aviez eu avec lui (lire ci-dessus)... Je veux être franche, tout ceci émane d’une personne qui a travaillé ici, et qui se trouve être la compagne d’un journaliste. Elle se dit harcelée? Je le démens formellement!Sachez qu’elle avait fait le tour des assistantes sociales, ainsi que du personnel administratif, pour leur faire signer une pétition. Aucun n’a accepté. ”


    KILOMÉTRAGES EXCESSIFS
    flo5.jpgEt de revenir sur le cas de cette employée. “ Je lui avais fait, c’est vrai, plusieurs remarques: notamment sur ses frais kilométriques. A de nombreuses reprises, elle nous rendait un compte-rendu détaillé de ses déplacements: 60 kilomètres, aller retour, entre Fontaine et Gosse- lies! ” De fil en aiguille, cette assistante s’est mise en congé-maladie. “ Elle est revenue, un jour, avant de prester ses congés légaux. Depuis, on ne l’a plus jamais revue, elle a été libérée de son poste, mais sans qu’il n’y ait aucune sanction à son encontre! ”
    La secrétaire ff revient sur d’autres cas individuels: “ Des licenciements, oui, il y en a eu. Le dernier en date l’a été pour causes d’absences répétées. A chaque fois avec un certificat médical, certes. Mais à la longue, car cela s’est produit à de très multiples reprises, cela a fini par peser sur le reste de l’équipe, comme sur nos bénéficiaires. Vous savez, lorsqu’on doit leur apprendre au dernier moment que cette assistante, finalement, ne viendra pas parce qu’une nouvelle fois malade, ces bénéficiaires finissent par se retourner vers d’autres types d’assistance, tels les titres-services... ”
    Sur ce dossier, Florence Hubo assume son statut de “ chef ”. “J’ai très peu de contacts directs avec les aides-familiales. Leur chef a dû établir un rapport sur le cas de Mme Delvalle. Rapport signé par ses collègues, remonté jusqu’au collège du CPAS, où j’ai proposé moi-même le licenciement. Comme tout employeur en a d’ailleurs le droit! ”
    “ Une autre aide familiale a dû être licenciée, sur plaintes répétées d’un bénéficiaire ”, poursuit la secrétaire ff. “ Cette aide se servait du véhicule personnel de ce bénéficiaire, à des fins privées... La faute était avérée et lors d’un autre collège du CPAS, son avocate n’a pu faire que plaider pour une peine pas trop sévère. ”
    Pour l’heure, Florence Hubo, secrétaire ff depuis 2005, potasse ses cours en vue des deux examens qui lui permettraient d’être titularisée pour de bon au poste qu’elle occupe.

    “Et je crois pouvoir dire que nous faisons, tous ensemble, du très bon travail! ”
    B.BT

  • Pin it!

    Harcèlement au CPAS?

    Fontaine-l’Evêque cpas

    La colère gronde: la secrétaire harcèlerait des travailleurs. Certains d’entre eux témoignent...

    Une série de travailleurs du CPAS de Fontaine-l’Evêque dénoncent: la secrétaire faisant fonction leur mènerait une vie d’enfer. Certains subissent encore les brimades et agissements s’apparentant à du harcèlement. D’autres ont été poussés vers la sortie, progressivement. Ils témoignent, sur fond de dépression et de colère.

     

    L’ambiance au CPAS de Fontaine-l’Evêque serait des plus difficiles à vivre pour une série de travailleurs. Pour cause la secrétaire faisant fonction, soit le chef du personnel, mènerait la vie dure à une série d’entre eux. Une liste de personnes harcelées qui se fait de plus en plus longue.

    Ainsi, nous avons pu recueillir plusieurs témoignages d’actuels ou anciens membres du personnel. Ces derniers ayant été poussés vers la sortie de façon plus ou moins directe. Ils vont tous dans le même sens: ils ont subi le joug de la secrétaire.

    Une femme témoigne anonymement. “ D’emblée, j’ai été surchargée de travail. Je donnais un avis. Le sien était contraire à chaque fois, dit-elle. Mais cela ne s’arrête pas là. Elle estimait que les gens qui viennent au CPAS sont des profiteurs, que je faisais mal mon métier parce que je cédais à leurs demandes. Mes dossiers, pourtant identiques à ceux de mes collègues, étaient systématiquement mauvais. Un jour, ça a été trop loin, je suis tombée en profonde dépression, alors que j’avais été en danger lors d’une visite à domicile. Elle a fait semblant de rien, me riant au nez... J’ai vécu des mois d’enfer. Et les autres ne bougeaient pas, ayant trop peur pour leur emploi...

    t-20120107-H3LA2N-0.jpgUne autre fille corrobore ces propos. “ Du jour au lendemain, j’ai été victime de harcèlement. J’étais humiliée devant les autres, accusée à tort de vol. On m’a affecté à certaines tâches qui faisaient en sorte que je ne puisse m’occuper de celles qui assuraient le subside pour me payer. Tout a été fait pour que je parte. Aux yeux de la secrétaire, nous sommes tous des m... et elle nous le fait sentir.

    Difficile de témoigner à visage découvert, dans ces conditions. Pourtant Martine Delvalle, 53 ans, aide familiale, ose franchir le pas. “ En juin dernier, elle a fait venir une de mes collègues à la maison pour me donner ma convocation au conseil social. Celui où on allait me licencier. Je l’ai reçu alors que j’étais en famille..., dit-elle, encore visiblement émue. J’ai entamé une procédure au Conseil d’État. Le licenciement est clairement abusif. J’ai subi une lourde opération qui m’a tenue éloignée du travail durant 6 mois. Durant ce laps de temps, elle a fait signer un papier à mes collègues dans lequel il était écrit qu’elles subissaient une surcharge de travail à cause de mon absence. Elles l’ont fait pour garder leur travail. C’était du chantage, je ne leur en veux pas ”, estime notre interlocutrice. Elle a accusé des femmes de vol, à tort. Après ne pas avoir pu le prouver en conseil, aucune excuse n’a été faite. En 20 ans au CPAS de Fontaine, personne ne s’est jamais plaint de moi. Elle voulait me liquider car j’étais déléguée syndicale. Dès que vous dites quelque chose de contraire à elle, elle veut votre peau. Quant au service des aides familiales, elle veut le supprimer. Pour elle, nous ne sommes rien.

    Un autre membre du personnel témoigne d’ailleurs des brimades subies: “ Je pleurais tous les jours, tant elle me mettait au ban du CPAS. Sans soutien. Les gens ont peur pour leur tartine. Son système est simple: elle divise pour mieux régner. Mais elle change souvent de cible. Elle a presque tout le personnel à dos. C’est une graine de dictateur, lance cette autre personne. Elle a affirmé que quand elle serait confirmée au poste de secrétaire, ça allait saigner. Ce jour approche. Les membres du personnel vont se faire bouffer. Car, pour elle, ce sont des gens de seconde zone. Et elle le dit. Ce n’est pas le président du CPAS qui vient une heure par jour, vers 17h et qui n’écoute qu’elle, qui s’en rend compte.

    Deux plaintes à l’Inspection du travail ont été déposées.

    Outre ces faits, il semble que la désignation temporaire de la secrétaire à son poste soit pour le moins trouble. Une autre personne a réussi l’examen en 2006 tout en possédant le grade pour occuper la fonction. Puis, celle-ci a été mise de côté sans explications. La secrétaire, elle, a pu bénéficier de l’appui de la majorité fontainoise actuelle (Vous!) et du temps nécessaire (5 ans) pour passer des examens visant à ce qu’elle obtienne le grade de chef de service, obligatoire pour être confirmée au poste. L’opposition PS, elle, laisse faire passivement.

    Par ailleurs, la secrétaire occupe aussi le poste de chef de service social. Bref, en tant que secrétaire elle contrôle les dossiers sociaux qu’elle a elle-même validés. La semaine prochaine, elle passe un examen visant à la confirmer au poste.

    En attendant, les travailleurs tremblent. Dans l’indifférence du pouvoir communal, qui a les cartes en main...

    Certains employés sont en dépression...

    Photo prétexte W.Leclercq

    Samedi 7 janvier 2012
  • Pin it!

    Accident à la rue du Coq

    Spectaculaire: elle a vu cette voiture s'encastrer contre sa façade à Leernes

    Valérie était chez elle, au 834 de la rue du Coq, à Leernes, quand elle a vu une voiture venir s'encastrer dans la façade de son habitation. C'était ce mercredi après-midi: l'automobiliste, lui, s'en est sorti blessé. Les dégâts, eux, sont impressionnants

     

    Publié le 06/01 à 06h30

    leernes.jpgValérie, la locataire de l'habitation touchée directement par cet accident, était dans son salon, installé à l'arrière de la maison. “ J'étais à mon PC, quand la maison a vibré de tous ses murs: le temps de me retourner, j'ai aperçu, par la fenêtre, du côté la rue, une voiture venir s'emplafonner contre ma façade ”.

    Les pompiers de Charleroi, alertés, ont dû intervenir pour extirper l'automobiliste maladroit. Le service Travaux de la commune a procédé à l'évacuation des nombreux gravats générés par cette collision surprenante.

    NouvelleGazette.jpg


     

  • Pin it!

    Expulsions à Fontaine-l’Évêque

    Monsieur PG de Fontaine-l’Évêque, son épouse et son fils de sept ans, se retrouveront, ce jeudi 5 janvier 2012 à 9h sans domicile, expulsés de leur logement actuel.

     

    famille.jpgSuite à différents problèmes constatés dans son appartement nouvellement occupé : condensation d’eau, châssis non étanche au vent et à la pluie, carrelages manquants, compteurs non accessibles, ledit PG invite la Police locale chez lui, afin de faire inspecter les lieux. Le service incendie de Charleroi a lui aussi été appelé pour faire un rapport qui a été remis à la Police communale. Nous sommes en janvier 2011.

    Durant tout le mois de février aucune nouvelle n’est parvenue à Mr.PG qui, s’impatientant, contacte le bureau de Police. Le dossier arrivera au cabinet des autorités communales concernées courant mars, et le propriétaire se voit informé des actions menées par son locataire, Monsieur PG.

    Celui-ci est reçu par les autorités communales compétentes pour y être auditionné et apprend que le propriétaire a été entendu avant lui, et qu’il n’a pas été dressé de PV d’audition. Les deux parties ont en effet été entendues séparément, chacune en présence d’un rapporteur et du secrétaire. Mais il n’y a pas eu de confrontation. Suite à cette entrevue, le dossier est transmis au service travaux de la Ville.

    Le locataire n’a pas accès aux compteurs de son logement car ils se trouvent dans un bâtiment annexe, et seul le propriétaire en possède les clés. Celui-ci remet à Mr. PG, une copie du relevé des consommations : eau, gaz et électricité, afin de percevoir les charges. Le locataire demande à pouvoir avoir accès lui-même aux compteurs. Le propriétaire se trouvant dans l’obligation d’en laisser le libre accès prévient Electrabel que des aménagements doivent être faits dans ce sens. Cela ne suffit pas à Monsieur PG, il veut que son dossier s’accélère. Voyant qu’il a affaire a forte tête et étant donné que celui-ci lui pose des problèmes majeurs, le propriétaire, se basant sur le rapport de non conformité du logement, et que des travaux doivent être effectués, donne son renom à Mr PG pour la fin de son bail, c’est à dire le 7 octobre. Il faut mentionner que Mr. PG ne paie plus ni son loyer, ni les charges depuis qu’il a entamé les procédures, début mars. Nous sommes en mai.

    En septembre, Mr PG se rend au service travaux de la commune pour demander où en est l’enquête de salubrité et de sécurité le concernant. Le dossier ne semble pas connu du fonctionnaire, et de toute façon, l’administration n’a pas d’expert pour suivre l’affaire, car la ville ne dispose pas encore du matériel labellisé. Agacé, Mr. PG se rend au guichet de la Région Wallonne afin d’y faire entendre ses revendications, et tente d’accélérer le dossier. Il prend un expert judiciaire et attaque le propriétaire en justice. L’expert de la Région Wallonne confirme que la commune a toute l’autorité d’expertise nécessaire pour les faits concernés.  Mais il y a conflit entre le rapport de la Ville qui considère le logement comme améliorable, et celui de la Région Wallonne qui l’a classé inhabitable.

    Septembre arrive, et Monsieur PG ne quitte pas son logement à la date de fin de bail. Le 18 décembre a donc été fixé comme date butoire afin qu’il puisse poursuivre la recherche d’un autre domicile. Et en raison de l’action judiciaire, l'affaire prend  du retard. Il faut savoir que les autorités communales n’ont aucune compétence lorsqu’un dossier est aux mains de la justice. Il ne peut y avoir interaction entre les pouvoirs.

    Le 18 décembre, la famille n’avait toujours pas quitté les lieux.

    Monsieur PG reçoit, ce 27 décembre, un ordre d’expulsion, avec mention, par huissier, de contacter le CPAS de sa commune. Ce qu’il fait immédiatement.

    Il se présente à la permanence  sociale du CPAS de Fontaine-l'Evêque où il lui est répondu qu’il n’y a actuellement pas de logement de transit de libre dans l’entité. En effet, le CPAS dispose de deux habitations pour faire face à des situations d’urgence (incendie, inondation, …). L’une est actuellement destiné à une famille victime d’un sinistre récent, et l’autre a été complètement détruite par la famille qui l’a occupée et doit être totalement rénovée. Le CPAS a proposé à Monsieur PG et son épouse, des solutions d’hébergement d’urgence qu’ils  refusent car celà séparerait la famille. Le CPAS leur a aussi signifié qu'il pouvait les accompagner dans la recherche d'autres solutions et d'une réponse durable à leur problème de logement.

    Il leur a été promis de leur trouver de quoi s'installer, et le règlement des frais inhérents à son aménagement sera à charge du CPAS.

    L'affaire est citée au tribunal pour le 19 janvier 2012.

    A suivre...

    Il faut préciser  aux citoyens fontainois que les services du CPAS ont été avertis de l’organisation de 4 expulsions sur l’entité de Fontaine-l’Evêque dans le courant de ce mois de janvier.

    Qu’on se le dise…

     

     

     

  • Pin it!

    SOUS LE SIGNE DES GRANDS TRAVAUX

    L’ANNÉE 2012 SOUS LE SIGNE DES GRANDS TRAVAUX


    Blason_Fontaine.jpgPhilippe Seghin Bourgmestre de Fontaine-l’Evêque
    “ Commerce et social au centre des esprits ”
    Continuer à renforcer les finances communales sans toucher au personnel. Il y aura sans doute une modification budgétaire pour aider le CPAS à faire face, vu la crise sociale qui s’annonce.
    > Point d’orgue: le futur centre commercial proposé par Redevco sur le site du Briko Dépôt. On connaîtra bientôt les résultats de l’étude de l’Université de Liège. Il s’accompagnera d’un plan de redressement commercial pour le centre-ville.


    Ont-ils tenu leurs promesses en 2011?
    Le mayeur Philippe Seghin s’en félicite: “ Les finances sont en cours de redressement. On touche au but. Il faudra poursuivre. ” Une série de rues a également été refaite comme prévu: la rue Royale et la rue des Crocheux notamment. Là aussi, l’effort sera poursuivi.
    Enfin, on promettait de gros stocks de sel: “ Nous avons un nouveau silo de 25 tonnes et 100 tonnes de réserves. Le contrat est rempli. Et on sera opérationnels quand le grand froid arrivera. Du moins s’il arrive. ”

    En conclusion, les instances communales continuent sur leur lancée: redressement des finances et continuité des grands travaux qui vont peu à peu modeler le visage de la ville. Sans oublier les activités qui ponctuent notre année: le Printemps des Artistes, la Fête de la Nature, la Fête de la Famille, le Campement des Libertés, le Marché Nocturne, Place aux Enfants, l'Accueil des Nouveaux Habitants, Le Théâtre pour enfants...etc.

    Beaux projets pour cette dernière année de législature.

  • Pin it!

    Belote à Leernes

    LEERNES


    Belotte.png16e Concours de belote de l’Association Culturelle Wallonne de Fontaine-l’Evêque. Inscriptions (10 E par joueur) à partir de 9h; début du tournoi à 19h30 (6 parties - 4 verres). Renseignements: M. André Libert, 071/52.60.96 - 0487/44.15.55; M. Emilio Gaone, 071/52.02.78; Mme Caroline Vinckbooms, 0486/72.74.97; M. Daniel Harmegnies, 071/52.62.88 - 0472/64.60.10.
2LE 28.01 À PARTIR DE 19H, À LA MAISON DE LA LAÏCITÉ DE FONTAINE-L’EVÊQUE, PLACE R. DEGAUQUE, 1 (ANCIENNE MAISON COMMUNALE).