Pin it!

Fontaine-l'Evêque dit NON à l'enfouissement des déchets nucléaires

En sa séance du 28 mai 2020, le Conseil communal a voté une motion contre le projet d’enfouissement des déchets hautement radioactifs de l’Organisme National des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (ONDRAF) sur le territoire de la commune de Fontaine l'Evêque.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Délai trop court

L’ONDRAF, chargé de la gestion des déchets radioactifs, mène depuis le 15 avril et jusqu’au 13 juin 2020 une consultation publique intitulée « Une destination finale pour les déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie en Belgique ». (www.ondraf.be)

Un délai trop court selon la majorité PS/Mieux Demain qui, à l’initiative de la conseillère communale Emilie Timmermans, a souhaité réagir, citant l’exemple de la Suède qui a rejeté le 23 janvier 2018 un « projet de stockage géologique » comprenant de trop nombreuses incertitudes.

Plusieurs inconnues

La destination finale des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie n’a pas été prévue au moment de la construction des centrales et aucune décision politique n’a jusqu’ici été prise à cet égard. De plus, ce projet de l’ONDRAF est basé sur un Plan Déchets présenté en 2010 qui a été remis en question à deux reprises par l’AFCN (Agence fédérale de contrôle nucléaire), en 2016 et 2017.

L’ONDRAF propose au gouvernement fédéral d’adopter le « stockage géologique » (ou l’enfouissement) comme destination finale des déchets hautement radioactifs. Il n’a pas encore mené d’étude approfondie sur les solutions alternatives au « stockage géologique », lequel serait à terme irréversible. 

Plusieurs inconnues demeurent, notamment en ce qui concerne les modalités concrètes du stockage de ces déchets (lieu, moment et méthodes). Il est par ailleurs impossible  de s’assurer que la solution de « stockage géologique » proposée par l’ONDRAF soit totalement sécurisée, notamment parce que les aléas sismiques sont imprévisibles sur des échelles de temps aussi longues que de l’ordre du million d’années. 

L’enfouissement des déchets radioactifs engagerait la Belgique sur une durée d'au moins 300.000 ans et coûterait au moins 10,7 milliards !

Pour ces raisons et aussi parce qu’il n’existe pas de « bonne solution » pour les déchets radioactifs et qu’il est donc nécessaire de rechercher démocratiquement la moins mauvaise, le Conseil communal a décidé de s'opposer au projet d'enfouissement tel que proposé actuellement par l'ONDRAF.

Infos : Emilie Timmermans, conseillère communale : 0479/90.63.76. ou  emilie.timmermans@villedefontaine.be

 

https://www.telesambre.be/fontaine-leveque-dit-non-lenfouissement-des-dechets-nucleaires
 
 
 
 
 
 

Commentaires

  • J'espère bien que l'on accepteras pas ces produits chimiques a fontaine .Nous sommes déjà dans un monde de pollution si ça se fait je déménage car je ne me sentirai plus en sécurité chez moi.Quelle tristesse de voir tout se détruire et de n'avoir plus rien de sain merci

Les commentaires sont fermés.