Pin it!

Les cimetières enherbés, ça énerve...

Pourtant, les ouvriers communaux ne cessent de se démener.

Ce n’est hélas pas nouveau, depuis l’interdiction du glyphosate. Mais les habitués du cimetière de Fontaine-l’Evêque ont quand même été effrayés, littéralement, par l’envahissement herbeux subi ici : des plantes à profusion, « on ne sait même plus parcourir les allées », se désole-t-on. Pourtant, les ouvriers s’attellent au nettoyage, comme on a pu le constater sur place. Mais ce sont là des travaux de Sisyphe…  

Il suffit de quelques photos pour que la toile s’enflamme. Cette fois-ci, ce sont des images du cimetière de Fontaine-l’Evêque qui font parler d’elles. On y voit les allées du cimetière complètement envahies par des herbes, des « cruaux », comme l’on dit. « Du jamais vu ! », « c’est scandaleux », entend-on d’un côté, à charge. Du côté de la défense, certains rappellent que les ouvriers chargés de l’entretien des cimetières de l’entité ne peuvent être partout en même temps…

B.BT - Suite dans La Nouvelle Gazette du jour ...
 
Sur Facebook:
Ville de Fontaine-l'Evêque

Le Collège de Fontaine-l’Evêque souhaite faire le point et répondre aux interpellations citoyennes concernant l’entretien de nos cimetières. La conservation et l’embellissement de nos espaces de recueillement est et restera une priorité !
Etant donné l’interdiction pour les communes, depuis quelques années, de recourir aux produits phytosanitaires (communes « zéro-pesticide ») ce qui pose particulièrement problème en Wallonie (et ailleurs en Europe) dans le cas des cimetières de type minéral (graviers gris), la Ville de Fontaine l’Evêque a pris un certain nombre de dispositions.
A court terme, le Collège communal renforce l’équipe du service Environnement lors des périodes plus problématiques (juste après le printemps et l’été), en recrutant 3 contractuels complémentaires et en ayant recours à 4 travailleurs sous contrat « article 60 » et « ALE ». Ces 7 agents travaillent d’arrache-pied depuis début juin pour nettoyer les allées. Le travail s’est d’abord concentré en juin et juillet sur le cimetière de Leernes et a été entamé, depuis mi-juillet, sur les cimetières de Fontaine et de Forchies. Les photos parlent d’elles-mêmes : un travail conséquent a déjà été réalisé. Même si c’est aussi un travail « sans fin ». Nous tenons à remercier les travailleurs qui y contribuent chaque jour, malgré les conditions météorologiques difficiles et changeantes.
A plus long terme, outre les formations prévues pour le personnel communal (techniques alternatives de désherbage), le Collège souhaite repenser les aménagements de ses cimetières et s’inscrire dans une dynamique nouvelle de végétalisation des allées et de «verdissement » (parcelles de gazon) de nos lieux de recueillement. Une expérimentation d’aménagement alternatif, subsidiée par la Région wallonne, sera lancée prochainement.
Nous rappelons que, si les actions de la commune seront renforcées comme il se doit au niveau des allées; l’entretien des tombes incombe, quant à lui, aux familles des défunts.

Commentaires

  • Ces dispositions et futurs problèmes étaient déjà clairement identifiés depuis 2014 ! Faisant suite à une série d'articles percutants sur le même sujet dans la presse écrite, ils avaient décidé de constituer "une équipe de choc", en juin 2016 ! Voici ce qu'ils écrivaient :

    "Pour avoir une meilleure gestion, la commune a décidé de mettre en place, en juin dernier, une cellule « cimetières ». Elle sera composée du bourgmestre Noël Van Kerckhoven (PS), de l’échevin en charge des cimetières Gianni Galluzzo, de la directrice générale, des trois fossoyeurs ainsi que des responsables du service Travaux, du service Environnement, de l’Etat-Civil et des Recettes.

    Voir page 56 de ce blog - https://fontaine-leveque.blogs.sudinfo.be/index-55.html

    Qu'ont-ils donc fait depuis ???

    Poser la question, c'est y répondre !

Les commentaires sont fermés.