Pin it!

Le Chaudeau 2019

A propos de Fêtes traditionnelles du "Chaudeau"

Chaque année, le 1er dimanche de juillet est un moment privilégié pour les habitants de Leernes. On y célèbre les fêtes traditionnelles du "Chaudeau" avec la dégustation d'un breuvage spécial reconstituant le "Tchaudia" (mot wallon signifiant "Chaudeau"), soupe à base de lait, sucre, oeufs et mastelles (petits pains à la cannelle).
 
Des jeunes gens en chemise blanche et pantalon blanc, coiffés d'un chapeau de paille, vont solliciter de porte en porte les ingrédients nécessaires à cette offrande locale. Ces festivités locales se dérouleront du 6 au 9 juillet inclus.
 
Le dimanche, jour le plus important de cette manifestation, vers 10h, départ des pourcacheux (1ère bande) sur la place de Wespes. A partir de 10h30, apéro Wespien. Départ des traînards à 11h. Vers 16h, grande prestation musicale de la fanfare "Loisirs et Agrément". Départ du cortège de la rue du Coq et Cérémonial du Chaudeau à 19h. Sur le coup de 20h30, interprétation du Bénédicité du Chaudeau. Vers 21h30, place au groupe "MOTHER COVER" (reprises rock).

El Tchôdia - présentation du livre

Tchodia2.jpgLeernes: Traditionnelles fêtes du “Chaudeau” avec la dégustation d’un breuvage spécial reconstituant le “Tchaudia” (mot wallon signifiant “Chaudeau”), soupe à base de lait, sucre, œufs et mastelles (petits pains à la cannelle). Des jeunes gens en chemise blanche et pantalon blanc, coiffés d’un chapeau de paille, vont solliciter de porte en porte les ingrédients nécessaires à cette offrande locale.

Il ne reste que 3 "chaudeau" en Europe. Celui de Wespes (Leernes - Fontaine-l'Évêque) est sans conteste le plus vivant !

Tradition sans doute plus que millénaire, le Chaudeau à Wespes vit plus que jamais au coeur d'un quartier de Leernes: Wespes.

Le premier dimanche de juillet, les habitants du quartier se retrouvent autour de leur place où se dresse fièrement un kiosque.

La "jeunesse" vient de descendre en fanfare du haut du bourg. Elle est allée à la ferme, près de la pisselotte, chercher la canne major. Plus tard, elle se recueille devant la plaque dédiée à Jean-François Deltenre, un aveugle de Wespes qui a composé le bénédicité.

Dans la chaude ambiance du soir qui tombe,résonne un chant émouvant, un bénédicité repris en chœur par la foule amassée autour des soupières.

La joyeuse troupe apporte le Chaudeau dans les "scadias" et les habitants se hâteront de goûter la cuvée de l'année. Il sent bon le lait de la ferme Marc, les mastelles et la cannelle.

Ici, tout est symbole : les bouleaux et les fougères qui accueillent le visiteur, les guirlandes que les "guirlandeux" préparent dès le jeudi, les cocardes que l'on porte fièrement, la recette du Chaudeau que l'on garde secrète de génération en génération, la canne major que l'on va chercher à la ferme Marc, les "traînards" qui arpentent les campagnes et Saint-Birau que célèbrent les enfants habillés de blanc et coiffés d'un chapeau de paille.

Copyright bivort.com - Jean-Pol Demoulin - ® Mise à jour Octobre 2011

Présentation du livre "El Tchôdia - Les Fêtes Traditionnelles du Chaudeau de Wespes (Leernes)"

de Michel Mairiaux, à la Maison de la Laïcité de Leernes. L'ouvrage est disponible dans les librairies et dans certains commerces de l'entité, à la  librairie Molière de Charleroi et à la Maison de la Laïcité. PAF:20€.

Tchodia.jpg

 

Écrire un commentaire

Optionnel