Pin it!

Fête de la Musique 2019

Après quatre ans d’absence, la nocturne revient ce 21 juin à Fontaine-l’Évêque. À l’occasion de la fête de la musique, la place de Wallonie et ses alentours accueilleront, de façon inédite, artistes locaux, animations de rue et marché artisanal. La fête de la musique, c’est l’opportunité pour chaque localité de mettre en avant ses artistes et son identité. À Fontaine-l’Éveque, c’est plus encore : une cohésion d’acteurs variés pour créer une soirée unique, la nocturne. Elle débutera le 21 juin à 18h et continuera jusqu’aux petites heures du matin.

1.jpg

Pour cette édition, la ville a misé sur une nouvelle formule. Finis les concerts parsemés à travers la ville. Il y aura désormais deux scènes : une, principale, sur la place de Wallonie et une, plus petite, dans la rue Benoît Fauconnier.

IMG_4835.jpgL’événement est marqué par une solide collaboration entre la Commune, le centre culturel et l’Association des commerçants de Fontaine, Forchies et Leernes. Quatre ans après l’abandon du marché artisanal, ces derniers ont décidé de lui redonner vie. Joys Degroot, président de l’association qui fêtera son premier anniversaire le 21 juin, explique : « L’objectif est de redynamiser le centre, de faire sortir les gens de chez eux et de les faire rester… On essaye de créer une synergie. » Outre le marché qui comptera une quinzaine d’artisans et les maraîchers habituels du mercredi, les commerçants organiseront également une braderie. « On veut les remettre en valeur alors que Fontaine est en perte de commerces. »

Du côté des artistes, la programmation se veut 100 % locale. « La tête d’affiche, Matyas and Friends, donne des cours de batterie à la Maison de Jeunesse… Brown, qui sera sur la grande scène à minuit, est courcellois » explique Adrien Laduron, animateur au centre culturel. D’autres animations sont également prévues : une fanfare déambulera dans les rues, Pré en bulles organisera des démonstrations de cirque et une caravane Photomaton sera présente.

La nocturne est une manière de prouver que « la culture n’est pas incompatible avec le commerce » selon Adrien L. Alors que les précédentes éditions avaient accueilli jusqu’à 700 personnes, les organisateurs en attendent davantage cette année. « C’est une première tentative qu’il faudra évidemment débriefer » conclut l’animateur.

MAUREEN VANVERDEGEM

--->> LE PROGRAMME COMPLET

Les commentaires sont fermés.