Pin it!

La bonne bouille s'en est allée.

Jean-Marie Barbier manquera sans conteste.

T. Portier

2.jpgJean-Marie Barbier, acteur belge, s’est éteint la semaine dernière à l’âge de 68 ans. Il avait notamment joué dans « Cowboy » avec Benoît Poelvoorde. Nous avons rencontré sa famille afin de connaître l’homme qui se cachait derrière l’acteur.  

3.jpg« Il n’a averti personne de son état. Il voulait que les gens gardent une belle image de sa bonne bouille comme on disait »  nous explique Stéphanie, sa fille. Un AVC suivi d’un cancer des poumons auront eu raison de la santé de Jean-Marie Barbier à l’âge de 68 ans.  « Il se sera battu pour sa petite fille. Il tenait à assister à sa communion et à son anniversaire » ajoute-t-elle. Sa petite fille était son rayon de soleil, tout comme pouvait l’être le cinéma, dans un autre registre. À ce propos, Stéphanie se souvient :  « Vous auriez dû le voir quand il parlait de cinéma. C’était une véritable passion ! » 

Jean-Marie Barbier a mis fin très tôt à ses études. Ses parents ont accepté mais à condition qu’il travaille et comme, selon eux, être acteur ne constituait pas un vrai métier, il a dû trouver une autre voie. Il entra aux chemins de fer avant d’être policier. S’il aimait ce dernier job, c’est le jeu d’acteur qui l’intéressait plus que tout.  « Il était très frustré d’entendre ses parents lui expliquer qu’il lui fallait un « vrai » métier. Lui qui se déguisait depuis son enfance. » précise sa fille. 

« Il aurait donné sa chemise » 

4.jpgSa femme, Yvette Barbier, et sa fille, Stéphanie, sont unanimes :  « Il avait le cœur sur la main ! »  Un homme gentil qui n’hésitait pas à aider quand le besoin s’en faisait ressentir. Son épouse craignait même les mauvais tours que pouvait lui jouer cette gentillesse :  « J’avais peur qu’on ne profite de sa générosité. Si on le lui demandait, il aurait donné sa chemise ! » Cependant, elle fait part de son étonnement quand elle a vu les nombreux messages laissés par ses amis sur son mur Facebook.  « Là, on se rend compte de ce que les gens pensaient réellement de lui. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était apprécié ! »  En effet, ce sont plus de 130 commentaires qui rendent un dernier hommage à Jean-Marie Barbier. 

« C’est bizarre de se dire que certains le considéraient comme une star,  explique Stéphanie,  je suis institutrice et je me souviens que l’un de mes anciens élèves l’avait reconnu et tenait à le rencontrer pour avoir un autographe. » À en croire sa famille, lui-même était assez étonné de sa notoriété. Robert Fumiere, réalisateur du film « Le jeu, c’est mon histoire », a travaillé avec l’acteur carolo :  « Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était naturel dans chacun de ses rôles. Il a même joué dans le clip « Ta fête » de Stromae et, là encore, il a fait preuve d’une extrême simplicité. » 

Surprotecteur

5.jpgConcernant sa famille, Jean-Marie Barbier la surprotégeait. Sa fille, Stéphanie, se souvient d’une anecdote :  « À 16 ans, quand je sortais, il me faisait subir un véritable interrogatoire. Il a même fait suivre celui qui deviendra mon futur mari ! »  Si la pratique peut sembler extrême, Stéphanie sait que les intentions de son papa étaient bonnes : « Avec tout ce qu’il voyait ou entendait par son métier de policier, il préférait prendre toutes les précautions possibles pour qu’il ne m’arrive rien. » 

Protecteur, respecté, boute-en-train, Jean-Marie Barbier était tout ça à la fois, lui pour qui il suffisait d’une seule expression pour transformer une scène en un moment unique.

La levée du corps aura lieu à Souvret (Courcelles) ce mardi à 8h45.

R.L.

Une carrière d'acteur bien remplie

Voici un échantillon des interprétations de Jean-Marie Barbier. Il a écumé les scènes comme comédien et a été acteur pour des films, clip ou série : 

  • L’émission « Ça va se savoir ! ». 
  • Le film « Cowboy » (2007) où il interprétait un ingénieur du son.
  • La série « Melting Pot Café » (2007-2010). 
  • Le film Torpedo (2012)
  • Les rayures du zèbre (2014)
  • Le film « Jacques a vu » (2014) 
  • Le clip « Ta fête » de Stromae à l’occasion de la Coupe du Monde 2014. Il y jouait un traceur de terrain.
  • Le film « Bienvenue à Marly-Gomont » (2016) 

6.jpg

7.jpgPhotos prises lors du tournage de « Bienvenue à Marly-Gomont ». (©FB)

 

Les commentaires sont fermés.