Pin it!

La commune puise dans ses réserves

Budget - copie.jpgAu dernier conseil communal de Fontaine-l’Evêque, les autorités locales ont approuvé les comptes 2015. Le service ordinaire s’est clôturé sur un boni global de 230.000 €. Un résultat positif dû aux bonis extérieurs. De fait, pour 2015, le résultat à l’exercice propre est de – 697.000 €. 
 
Comment expliquer un tel résultat négatif sur une année ? La recette en provenance du fonds des communes a été revue à la baisse en cours d’année, soit 190.000 € en moins.  « On constate aussi une diminution des recettes relatives à l’impôt des personnes physiques (IPP) et au précompte immobilier , déplore l’échevin des Finances Philippe D’Hollander (PS).  La commune y a enregistré une recette de 12 % inférieure à la prévision budgétaire, soit -920.000 €. » 
Pour cette raison, Fontaine-l’Evêque a décidé d’écrire officiellement au ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) .  « Soit ses services nous ont fait parvenir des données hypothétiques contenant des erreurs prévisionnelles récurrentes dans le calcul des additionnels communaux, soit les versements du SPF Finances enregistrent un retard de plus en plus conséquent, dû à l’enrôlement tardif des additionnels. Quoi qu’il en soit, nous attendons toujours sa réponse. »

PAS DE LICENCIEMENT
En 2015, les dépenses de fonctionnement ont représenté 11 % des dépenses de la ville au cours de l’année. Concernant celles du personnel, elles ont représenté un peu plus de 41 % des dépenses totales de la commune.  « Elles sont maîtrisées. Nous avons d’ailleurs conservé le volume d’emploi. Toutefois, S’il est possible de réorganiser les services pour essayer de limiter les dépenses, il faut rester attentif à l’évolution du personnel statutaire car les cotisations de responsabilisation en matière de pension seront insoutenables pour les futurs exercices. » 
Au niveau des dépenses de transfert, elles ont augmenté de 11 % par rapport à 2014.  « Cette majoration est essentiellement due à l’augmentation des dotations à la zone de police (+12 %) et à la nouvelle pré-zone de secours (+21 %). La dotation au CPAS a également été majorée de 13 % par rapport à 2014. Nous devons faire face à l’augmentation du nombre de bénéficiaires du revenu d’intégration sociale (RIS). » 
La conséquence directe de ce déficit est la détérioration de la trésorerie. La ville devra avoir recours de plus en plus fréquemment à des avances de trésorerie pour faire face à ses besoins en cours d’année.

RÉNOVATION DES VOIRIES


Plus d’un million d’euros sont prévus pour la 2e phase des travaux du Mika Shoe. De Cesaere
3.jpgÀ l’extraordinaire, la ville a investi 2.090.000 € dans les diverses structures communales. Ainsi, 276.000 € sont prévus dans l’entretien et rénovation de voiries (rues des Carrières, Yernelle, Forge Ferry, de la Briqueterie). Près de 68.000 € et 100.000 € ont été respectivement prévus pour la réfection du Pont du Congo à Forchies et pour la mise en conformité de l’école du boulevard du Nord à Fontaine-l’Evêque. Environ 1.180.000 € vont permettre de financer la seconde phase des travaux sur le site de l’ancien « Mika Shoe ». 
Pour les futurs exercices, l’échevin des Finances rappelle, en guise de conclusion, que la vigilance reste de mise.
 
O.PÂQ.

Les commentaires sont fermés.