Pin it!

Une petite carte pour Mémé Loubard

1.jpg

Christine Glassant et Claudine Mahy. Dans sa chambre, Mémé Loubard conserve des affiches et photos de sa carrière.
TH.P.

Vous pouvez lui envoyer quelques mots, ou prendre de ses nouvelles via Facebook 

 

Le 29 juin prochain, Claudine Mahy, alias Mémé Loubard fêtera ses 80 printemps. La sympathique artiste carolo vit aujourd’hui dans la maison de repos du Hanois à Fontaine-l'Evêque, où nous sommes allés prendre de ses nouvelles.  

Claudine a eu au moins cinq vies : elle a été une des premières femmes chauffeur de poids lourds, durant une dizaine d’années, avant de travailler dans la boulangerie-pâtisserie de son deuxième époux, rue de l’Ange à Marcinelle. Au décès de celui-ci, elle a pris le chemin des marchés, avec une échoppe de tissus et articles de mercerie. 

Parallèlement, elle s’est lancée dans la chanson (voir ci-contre) et a connu son heure de gloire sous le pseudo (qui lui est resté) de Mémé Loubard.

Du coup, elle a fait de nombreuses apparitions à la télé, mais également au cinéma dans « Marbie », le film 100 % carolo de Dominique Smeets. Enfin, malheureusement, elle a dû aussi mener un combat contre un cancer du système lymphatique. 

Elle l’a courageusement surmonté mais, victime de plusieurs chutes qui auraient pu mettre sa vie en danger, Claudine – bien que têtue – a finalement choisi la voie de la sagesse.

Elle s’est installée à la maison de repos du Hanois, à Fontaine-l’Évêque, en juin dernier, où elle vit en toute sécurité, bien entourée.

Elle reçoit bien sûr la visite de proches, et parmi ceux-ci Christine Glassant, qui la connaît depuis une dizaine d’années : « Je suis française, explique celle-ci  mais je vis aujourd’hui en Belgique. Et quand je me suis installée dans votre pays, j’ai fait la connaissance de Claudine par des amis communs. Je suis notamment allée voir des spectacles dans sa salle de Dampremy, Èl Bwèsse à music. De fil en aiguille, nous avons sympathisé, nous sommes restées en contact et je continue à venir lui rendre visite régulièrement.  » 

Elle a même fait mieux puisqu’elle a créé sur Facebook le groupe des Amis de Claudine Mahy (alias mémé loubard) : « À travers ce groupe, je peux donner des nouvelles d’elle à ses fans, qui sont nombreux. Il s’agit d’un groupe fermé mais je le suis de très près et je réponds rapidement à chaque demande.  » 

Par ailleurs, Christine Glassant invite tous ceux qui le souhaitent à envoyer une carte postale ou un petit courrier à Claudine Mahy. Même si elle est un peu affaiblie par l’âge, c’est pour elle un véritable plaisir de voir que ceux qui l’ont suivie durant des années ne l’oublient pas aujourd’hui.

Pour cela, une seule adresse : Claudine Mahy, Le Hanois, 1 rue du Hanois à 6140 Fontaine-l’Évêque. 

F.O.

De « Pour   la gloire » à   « X-Factor »

Claudine Mahy a fait du chemin, depuis sa première chanson baptisée « Dj’é fwin » (J’ai faim). En télé, elle a créé la sensation en 2001, lors de sa participation au crochet à succès de la RTBF, « Pour la gloire », présenté par Carlos Vaquera. À près de 65 ans, vêtue comme une vraie rockeuse, elle interprète « Mémé Loubard », qui la mènera jusqu’en demi-finale. Ce titre lui vaudra aussi le surnom qui lui colle à la peau depuis lors. 
En 2009, elle va récidiver en France dans « X-Factor » (diffusé sur W9, M6 et RTL-TVI). À plus de 70 ans, elle enthousiasme le jury – particulièrement Julie Zenatti et Marc Cerrone – ainsi que la presse hexagonale. Tous saluent sa fraîcheur et son enthousiasme. 
Rattrapée par la maladie, elle a dû mettre un frein à sa carrière mais elle a quand même refait une belle apparition au cinéma, en 2014 dans le film de Dominique Smeets, « Marbie, star de Couillu les 2 Églises ».

 

Commentaires

  • Bonjour claudine gros bisous à de cornaline et jean Claude

Les commentaires sont fermés.