Pin it!

Fontaine-l'Evêque / Chambre du Conseil

FAITS_DIVERS.jpgThierry R. reste détenu
Il affirme avoir dû se défendre à l’aide d’un couteau...
Thierry R. reste en détention préventive pour un mois. Hier matin, la chambre du conseil a pris sa décision. Même si, pour l’instant, le gaillard -qui est inculpé de tentative de meurtre- est détenu en milieu hospitalier plutôt qu’en milieu carcéral... Tout cela à cause d’une sombre dispute de famille !

L’affaire remonte à samedi soir. On est à Fontaine-l’Évêque, dans une villa relativement cossue de la rue Beaulieussart. Thierry R. se trouve chez sa sœur et son beau-frère, en compagnie de l’une ou l’autre personne.

La suite? On sait qu’il y a eu une dispute entre les différents protagonistes, sur fond d’alcool et de mésentente familiale récurrente, et que l’affaire est partie « en sucette » comme on dit vulgairement, avec trois hommes qui ont fini à l’hôpital...

Mais que s’est-il réellement passé ? À ce stade, les versions divergent.

TENTATIVE DE MEURTRE

Pour l’instant, Thierry R. est inculpé de tentative de meurtre. Selon les témoins, il s’est emparé d’un couteau et a frappé deux des personnes présentes dans le dos. L’une des victimes a été légèrement blessée : le coup a « ripé » sur un os. L’autre, en revanche, a été plus grièvement touché au poumon.

Après cela, Thierry aurait été empoigné, désarmé et « secoué » par les autres, au point de se retrouver lui-même à l’hôpital, avec un coude cassé. Il a d’ailleurs dû être opéré et est toujours hospitalisé.

La version de Thierry R est tout autre : «On m’a attaqué, j’ai dû prendre un couteau pour me défendre». Disons que, pour le moment en tout cas, c’est quand même lui qui est inculpé et placé sous mandat d’arrêt, un mandat d’arrêt qui vient d’ailleurs d’être confirmé...

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque dans la nuit de lundi à mardi, une sorte d’expédition punitive a été montée contre les occupants de la maison de la rue Beaulieusart : leur voiture a été incendiée à l’aide d’un cocktail Molotov !

LA FAMILLE, C’EST LA FAMILLE

C’est un voisin qui a alerté la police après avoir vu une camionnette s’approcher de nuit et ses occupants mettre le feu à la voiture stationnée devant la maison. Sur base de ses informations, une camionnette sembla le était contrôlée un peu plus tard du côté d’Anderlues. Surprise : à bord se trouvaient le frère de Thierry R., ainsi que son fils -brûlé à la jambe, tiens, tiens...- et un ami de son fils qui a admis avoir été réquisitionné pour une expédition punitive ! Ces trois-là ont été présentés à la juge d’instruction Laurence Lardinois mardi après-midi, une juge d’instruction qui doit commencer à en avoir un peu ras-le-bol de la famille R. et de ses querelles intestines. Elle a inculpé le trio d’incendie volontaire, avec la circonstance aggravante que le feu a été bouté de nuit. Les trois hommes ont cependant fait l’objet de mesures alternatives : ils ont été laissés en liberté sous conditions. l

AN.D.

42502678.9.jpg

Les commentaires sont fermés.