Pin it!

Le toubib donne l’exemple

jcpmf1.jpgMichel Siciliano, 178e du semi, encourage ses patients à faire du sport

Le médecin généraliste fontainois Michel Siciliano a découvert le jogging il y a deux ans, à l’âge de 58 ans. Maintenant, il ne peut plus se passer de courir. Et il engage ses patients à l’imiter, tellement le sport est important pour la santé. Il a couru le semi-marathon de Charleroi en 1h51.


Sur les 1.300 joggeurs qui ont participé à la manche carolorégienne du Zatopek Urban Tour, beaucoup en étaient à leur première course. Et, naturellement, c’est sur la petite distance (6 km) qu’on les retrouvait. Mais, avant de sauter le pas, ils s’étaient préparés via la Zatopek Académie ou en suivant une session de « Je cours pour ma forme ». Ces sportifs se bornent généralement à courir dans un esprit de sport-santé, du moins au début. Car certains ne mettent pas beaucoup de temps à s’éveiller à l’ambition. Ce sont bien sûr les plus doués. Michel Siciliano est de ceux-là. Aussi est-ce sans surprise qu’on l’a vu s’aligner sur le semi-marathon, dimanche. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’il n’y a pas fait mauvaise figure. Il a en effet bouclé la distance en 1h51.27, se classant 178e sur 256.

Pour quelqu’un qui approche la soixantaine (il fêtera ses 60 ans le mois prochain), c’est même mieux que bien. «Si je suis satisfait de ma course ? Tout à fait. Je tablais sur un chrono d’1h55 et j’ai mis 1h51 et des poussières. Ce temps me paraît correct, d’autant que j’étais rentré tard la veille d’un congrès à l’étranger. Mais, c’est vrai, le parcours ne faisait pas 21 km. (NDLR : 20,2 km d’après les organisateurs, mais il était très vallonné). » Et le médecin généraliste et conseiller communal de Fontaine-l’Évêque de poursuivre: « Mais je n’en suis pas à ma première course du genre. La première, c’était l’an dernier, quand j’ai couru les 20 Km de Bruxelles. Par la suite, j’ai disputé le marathon de Florence, malgré une épaule cassée. J’ai couru avec une attelle. Et bien que j’aie mis 4h30, j’étais content, vu les circonstances.» Michel Siciliano est un pur produit de «Je cours pour ma forme». «Après avoir joué au football jusqu’à mes 40 ans, j’ai cessé toute activité sportive. Et le résultat ne s’est pas fait attendre: j’ai pris du poids, je me suis encroûté. Il fallait que je réagisse. Et c’est ainsi que j’ai rejoint le « Je cours pour ma forme » de Fontaine-l’Évêque en 2012. Et j’y suis toujours ! Je me suis même affilié au club d’athlétisme de l’ACLO. Pourquoi ? Pour préparer au mieux mes prochains marathons. Le 2 novembre, je disputerai celui de Porto.»


On s’en doute, le médecin fontainois encourage ses patients à faire du sport. «On ne soulignera jamais assez l’importance du sport sur la santé. Alors qu’il y a 600.000 diabétiques en Belgique, savez-vous bien que l’activité physique est une des bases du traitement du diabète ? Le sport, et donc le jogging, guérit des symptômes dépressifs, pré- vient le cancer du sein et du colon, entre autres bienfaits.» l


KARL ZIMMERMANN

 

Sans titre.jpg

 

Les commentaires sont fermés.