Pin it!

Une fonctionnaire virée pour avoir piqué dans la caisse de la commune

NouvelleGazette.jpgCela faisait 23 ans qu’elle travaillait à l’administration communale.


La nouvelle a fait l’effet d’une bombe au sein des élus fontainois. Il n’y avait plus aucun doute possible : celle qui était appréciée de tous et en qui on avait tant confiance a en vérité piqué dans la caisse de la commune.
La semaine dernière, le conseil communal a licencié la fonctionnaire indélicate...


Toute cette affaire s’est déroulée dans une étonnante discrétion. C’est effectivement à huis clos que le conseil communal a décidé de licencier une employée de l’administration communale de Fontaine. Elle s’était rendue coupable de vol dans la caisse de l’administration.
En réalité, la dame avait toute la confiance de ses collègues et de sa hiérarchie. Cela faisait 23 ans qu’elle œuvrait pour la commune de Fontaine. Personne ne s’était rendu compte de ses agissements.  Cependant, voici plusieurs tout le monde n’était pas d’accord sur la sanction à prononcer à l’égard de la voleuse. De nouvelles personnes sont arrivées à l’administration. Et  c’est l’une de celles-ci qui a découvert le pot aux roses. En vérifiant les comptes, il est
apparu que de l’argent disparaissait. Selon nos infos, il est certain  que plusieurs centaines d’euros ont ainsi été détournées. On parle d’un montant de 1.500 euros mais le préjudice  pourrait être plus élevé puisqu’elle a travaillé plusieurs années à la commune.
Le dérapage a été vérifié et communiqué au collège communal et au conseil communal. Les élus ont donc traité le dossier et il est apparu que tout le monde n’était pas d’accord sur la sanction à prononcer à l’égard de la voleuse.


Si le licenciement était certain, il restait à choisir entre la démission et la révocation. La première option permet à la personne de conserver ses  droits et ses années d’ancienneté, ce qui n’est pas le cas de la seconde option.Après un long débat, les  conseillers communaux toutefois de décidé de licencier l’employée  en lui permettant toutefois de conserver ses droits et son ancienneté. Hier, nous avons contacté la commune qui n’a pas souhaité s’exprimer sur cette affaire.

PB

1.jpg

_________________________________________

Les enfants privés de cours de natation


La nouvelle a fait incontestablement grincer de nombreuses dents: jeudi dernier, le collège communal de Fontaine-l’Évêque a pris la décision de supprimer jusqu’à nouvel ordre les déplacements à la piscine pour tous les enfants qui fréquentent les écoles communales. Un choix qui a sans surprise fait bondir les parents. «Franchement, je suis outré, fâché», lance Christophe dont le fils est en deuxième primaire à l’école des Trieux, à Forchies-la-Marche. Il poursuit : «Cette décision est tombée du jour au lendemain et sans raison valable. Je trouve l’attitude de la majorité scandaleuse ! À ma connaissance, c’est la première fois que des enfants de primaire se voient privés de l’accès à la piscine. C’est problématique... Normalement, il faudrait augmenter les heures de natation et là, on les supprime tout bonnement. C’est important d’apprendre à nager aux élèves, il en va d’ailleurs de leur sécurité. C’est une mission de l’école ! Et là, ce sont encore les parents qui trinquent. On ne pourra pas tous offrir des cours particuliers à nos enfants !»


L’OPPOSITION MONTE AU CRÉNEAU
La décision pour le moins impopulaire du collège communal a forcément titillé l’attention de l’opposition fontainoise. La réaction de la liste Vous+ ne s’est pas fait attendre : ses conseillers communaux sont montés au créneau pour, disent-ils, « défendre les intérêts des centaines d’enfants qui ne pourront plus apprendre à nager.»
«Cette décision est totalement inconcevable, martèle Christine Bruyère, de la liste Vous+. D’abord, l’apprentissage de la natation est prévu dans les programmes scolaires. Mais, surtout, la pratique de la natation réduit considérablement les accidents par noyade. D’où la question : la sécurité de nos enfants ne justifie-t-elle pas une dépense d’un montant de 1.336 euros par an ? Ils ont préféré raboter sur des petites choses au lieu de faire un vrai travail structurel et de fond. Pour nous, la politique menée par la majorité ne tient pas compte des familles précarisées. Comment vont-elles faire pour financer des cours à leurs enfants ? »
Pour la conseillère communale, le collège fontainois se montre incapable de trouver des solutions face à des soucis logistiques et organisationnels. « Pour justifier son choix, elle a argué qu’elle avait tenté, sans succès, de regrouper des heures de natation. Le but était de faire deux heures d’affilée au lieu d’une seule, poursuit-elle. Pour le mayeur, si c’est pour envoyer des enfants à l’eau aussi peu de temps, ça ne sert à rien. De plus, la majorité a aussi pointé des difficultés syndicales. Des enseignants devaient accompagner les enfants pour aider le professeur de gymnastique et cela en plus de leur horaire de travail. Apparemment, ils ne sont pas parvenus à un terrain d’entente...»


Résultat des courses, les cours de natation sont supprimés pour les six implantations communales et ce jusqu’à nouvel ordre.
E.V.

2.jpg




Commentaires

  • Bonjour, Monsieur le bourgmestre, je n'ai pas de travail, suis au chômage, je suis un honnête citoyen, je n'ai jamais volé mais j'ai subi la crise de 2008 et j'ai été licencier de mon entreprise, avez vous une place a la commune? car c'est un emploi sur!!!!! La preuve, même si vous voler, vous ne serais pas sanctionner car vous conserverez vos droits.....bien a vous Monsieur le bourgmestre!

  • A Mme Bruyère ou autre, Je ne pense pas que c'est les 1.336€ (?!) qui sont mis en cause mais effectivement vous ne pouvez et savez pas apprendre à nager à une vingtaine(exemple) d'enfants avec un temps de vingt minutes dans l'eau...désolé mais pure foutaise maintenant si vous trouvez un accord avec les Enseignants pour qu'ils donnent au moins 30 minutes de leurs temps pour prolonger le temps de piscine alors je pense que le Collège Communal reviendra sur la décision prise et qui n'est pas définitive comme l'a dit Mr le Bourgmestre...!!!
    Maintenant si quelqu'un à une solution pour remédier à ce problème alors toute proposition est la bienvenue...!!!
    Bien à vous, Emile.G

  • Il y avait deux piscines a Fontaine........et si j’étais parents d'un élève qui sera privé de natation, je porterai plainte car la natation est un programme obligatoire........

  • Monsieur Emile: des solutions mais, il me semble qu'à la lecture de l'article, c'est ce qui est réclamé. Par contre, je trouve désagréable de reporter la problématique sur les enseignants. La prise de responsabilités incombe au pouvoir organisateur. Est-ce aux enseignants à les trouver? aux citoyens? Je ne comprends pas. L'enjeu défendu me semble louable: apprendre à nager. Pas faisable? Évitons le débat des 20 minutes dans l'eau -oui c'est possible- puisque l'on me dit que des écoles ont regroupé des heures de natation et que les professeurs sont parties prenantes. Je souhaiterais savoir si des contacts avec les enseignants, avec la piscine de Courcelles,... ont été pris pour trouver ces fameuses solutions. Évitons la polémique et gardons l'objectif en tête d'offrir des cours de natation à nos enfants. sans oublier que c'était un plus pour les écoles de l'entité.

  • 1) je n'ai jamais dit que les Enseignants devaient le faire gracieusement...et d'être les seules à faire un effort non plus...c'est un tout...Pouvoir et Encadrement...!!!
    2) 20 enfants sur 20 min ce qui fait si je sais encore compter 1 min par enfant...apprentissage Ultra Rapide...possible peut-être mais pour les plus doués...je suis à 100% pour la Piscine à l'Ecole mais pour minimum 50 minutes dans l'eau...!!!
    3) C'est vrai que la Piscine est un plus pour les enfants, simplement pour éviter la peur de l'eau dans un premier temps...!!!
    4) En ce qui concerne les Piscines de Fontaine qui sont fermées...Oups...elles le sont depuis bien longtemps (cela ne date pas de moins d'un an) mais bizarrement aucun commentaire à ce sujet...et quand à dire que c'est un programme obligatoire...là je suis septique car plus rien n'est obligatoire maintenant...il suffit d'ouvrir les yeux et tendre l'oreille autour de soi...!!!

  • 1) faut vraiment que l'on m'explique mais quand on écrit qu'il faudrait que les enseignants DONNENT au moins 30' de LEUR temps, j'ai un doute qui m'assaille. D'autant plus que, par votre réponse, vous vous justifiez. Perso je n'ai rien écrit de tel. J'ai juste écrit que pour vous la solution se trouve auprès des enseignants (que vous rangez par la même occasion dans le même sac) et que ce n'est pas leur job. Ils sont employés par un pouvoir organisateur.
    2) j'ai envie de prendre cette réponse sous forme de boutade 20 enfants sur 50 minutes soit 2'30 par enfants. Je sais compter mais est-ce le bon calcul pour quantifier l'apprentissage?
    Moi j'aurais souhaité des explications et des solutions du bourgmestre afin que nos enfants et nos écoles communales puissent bénéficier des cours de natation. Et je suis convaincu que si on écoutait les enseignants il y a des solutions. D'ailleurs pourquoi avoir supprimé l'ensemble des cours de natation, si mes infos sont correctes. Des écoles avaient regroupé 2 heures de cours! (soit bien plus que les 50') et ne rencontraient aucune difficulté à organiser ces cours.
    Je souhaite juste que l'on m'explique.

  • Moi, je vais en arrêter là car j'essaie simplement de donner mon point de vue car ce n'est en aucun cas ma décision mais je la respecte si c'est sur base du peu de temps passé dans l'eau...!!!
    Donc puisque vous signé vos commentaire sous le nom de "onpeutmexpliquer" alors prenez rendez-vous avec le Bourgmestre et demandé lui directement les réponses à vos question...cela évitera de polémiqué sur un sujet qui est très large et pointu c'est les ENFANTS parce que alors on peut parlé de Sécurité Routière, de Maltraitance, la Pédophilie , ensuite nous arrivons sur la Drogue et l'Alcool dès la 1ère secondaire (car ce ne sont encore que des enfants à 12 ans...!!!) donc les sujets sont vastes et nombreux...!!!
    Bien à tous,

Les commentaires sont fermés.