Pin it!

Fontaine, en vrai patron de la P3

Foot.jpgLes Fontainois s’emparent de la tranche - Fontaine écrase Gosselies B et fait parler son réalisme. Grâce à cette démonstration de force, il empoche les trois points et remporte la première tranche.


FONTAINE ...................6
GOSSELIESB ................0


Les buts : 5e et 10e Martinquet (2-0), 20e, 48e et 57e Draux (5-0), 90e Collura (6-0)
Fontaine : Koziol, Pisanu, Dutilleux, Ika- ramira, Steens, Djeddane (66e Collura), Buffa, Chantinne, Draux (60e Porcaro), Martinquet, Ziat (60e Steinnier). Gosselies B : Gillain, Salladini (45e Nuyts), De Fortunato, Dambois, Lozzi, Vandercam (68e Boipia), Wery, Ka- loum, Gondry, Giraldi (68e Modica), Sassi.
Cartes jaunes : Buffa, Martinquet, Dambois, Salladini, Lozzi


Sept occasions, six buts. C’est aussi et surtout avec le réalisme que l’on gagne des matches. Et cela, Fontaine l’a bien compris et mis en pratique ce dimanche. Une arme qui leur a permis de se présenter, à ce stade-ci de la compétition, avec dix matches sans défaite. GosseliesB avait pourtant bien entamé la rencontre mais Koziol répondait une première fois présent. Cynique, Fontaine prenait l’avantage dès la minute suivante par Martinquet démarqué par un long ballon dans le dos de la défense. Rebelote quelques minutes plus tard avec un autre long ballon et un doublé pour Martinquet. Fontaine ne jouait pas bien, mais la défense de Gosselies se révélait une vraie passoire. La passe en profondeur de Steens, libérait Draux qui contrôlait parfaitement et lobait magistralement le gardien. Trois à Zéro et match plié après vingt minutes.


En deuxième période, Draux, encore lui, partait au but pour inscrire le 4-0. Gosselies tentait de sauver l’honneur et de revenir un peu dans le match mais Koziol détournait toutes les tentatives. En contre, Draux en profitait aussitôt pour réaliser un triplé. Collura, entré en jeu scellait ensuite le score sur le 6-0. Gosselies B, perturbé par un début de match compliqué, a tenté de réagir mais Koziol et le réalisme fontainois l’en a dissuadé. « Nous n’avons pas montré grand chose », explique en fin de rencontre l’entraîneur gosselien, Antonio Hérédia. « Nous avions bien entamé le match, mais les buts adverses rapides nous ont coupé les jambes. Le score ne reflète pas la physionomie du match, mais la défaite est méritée. Dommage que l’arbitrage nous ait pénalisés. » Remise en question donc pour Gosselies alors qu’à Fontaine, on peut savourer la tranche et tout doucement penser au titre. l
GIOVANNI ZIDDA

FABRICE FOCANT: «Un bon bilan après dix matches, mais restons les pieds sur terre !»

Fabrice Focant était radieux au terme d’un match qui offre la première tranche à ses couleurs. «Avec celle-ci dans la poche, nous avons un peu de pression en moins. Nous avons un très bon bilan après dix matches. Aucune défaite et 24 points au compteur. Cependant, nous restons les pieds sur terre et ne perdons pas de vue notre objectif principal : le titre.» Focant en vient ensuite au match de ce dimanche. «Il n’y a pas eu photo. Nous avons fait la différence avec les trois premiers buts et, ensuite, nous avons contrôlé. Je savais que Gosselies jouait à plat derrière et nous avons procédé par des ballons dans le dos de la défense. Cela a payé.» L’entraîneur fontainois tient à souligner les conditions dans lesquelles il travaille. «L’ambiance est fantastique. Tout le monde ne peut pas toujours jouer mais le groupe reste soudé. En plus, au niveau du club, on nous soutient et les joueurs sont dans les meilleures conditions possibles.» l

Sans titre.jpg



Les commentaires sont fermés.