Pin it!

Le RAVeL est un vrai coupe-gorge

ravel.jpgSécurité menacée pour les cyclistes : tout est cassé, crasseux et inondé par la végétation

Le RAVeL qui relie Fontaine-l'Evêque à Charleroi est dans un triste état. Les bancs sont cassés, les bords du chemin débordent d’orties et les détritus s’accumulent.


À l’origine, c’était pourtant une bonne idée : permette aux promeneurs et aux cyclistes d’utiliser des réseaux de voies lentes pour circuler en toute sécurité à l’abri des autos.
Aujourd’hui, entre Fontaine et Charleroi, l’heure est à la désolation. Nous nous sommes rendus sur place et nous avons rencontré des cyclistes.  « C’est intolérable, quel gâchis », témoigne Franz.  « Regardez, c’est sale et crasseux. Il y a des déchets partout. » En partant du magasin « Brico Dépôt » de Fontaine, le RAVeL doit passer sous le R3. Pour cela, il y a trois tunnels.  « Eh bien figurez-vous que toutes les installations électriques ont été démolies par des vandales. Du coup, on ne voit plus rien dans les tunnels. Si quelqu’un vous attend là avec un couteau, je n’ose imaginer la suite.

LE FEU A ÉTÉ BOUTÉ À PLUSIEURS REPRISES DANS LE TUNNEL

Plusieurs bancs ont été cassés. Une poubelle est complètement calcinée.  « Les pompiers ont déjà été appelés à plusieurs reprises pour des feux provoqués dans un incendie. »
En tout et pour tout, nous sommes restés un quart d’heure sur le RAVeL. Ces 15 minutes étaient suffisantes pour croiser un scooter et une moto, occupés à circuler sur le chemin. Or le règlement du RAVeL précise bien que « la circulation de véhicules à moteur est formellement interdite. Seule la police communale peut dresser procès-verbal ». Voilà qui a  mérite d’être clair.
« À la sortie d’un virage, vous pouvez entrer en collision avec un scooter », rajoute Serge.  « Et comme les mauvaises herbes ne sont pas coupées, il n’y a aucune visibilité. La vue n’est pas dégagée. Bref, c’est dangereux. »

CERTAINS PILOTES DE SCOOTERS SE CROIENT SUR UN CIRCUIT !

C’est désolant de voir l’état de ce tronçon. D’autant que le RAVeL affiche un tout autre visage ailleurs en Wallonie. Les circuits namurois sont fantastiques et merveilleusement bien entretenus. Plus près de chez nous, le RAVeL Fleurus- Gembloux est lui aussi très bien soigné. Le nord de Charleroi dispose également d’un réseau de voirie lente. Et surtout, les Carolos apprécient le RAVeL qui longe la Sambre et qui offre un circuit merveilleux dans le sud de Charleroi.
Chaque année, des manifestations y sont organisées, avec des stands de dégustation et des boissons rafraîchissantes. À la belle saison, par beau temps, cela rencontre un vif succès.  Si c’est possible ailleurs, pourquoi pas entre Fontaine et Charleroi ? Les cyclistes n’ont qu’une seule et unique revendication : « Il faut entretenir le RAVeL correctement. Sans cela, ça n’a aucun sens de proposer de genre de circuit aux promeneurs et aux cyclistes. Construire un RAVeL et ne pas l’entretenir, c’est gaspiller notre argent pour rien. » l

PHILIPPE BOUDART

Sans-titre.jpg

RESPONSABILITÉS

Ce que la commune doit faire pour le RAVeL 

À l’origine, le RAVeL est du ressort de la Région wallonne. En attendant, cela n’empêche certainement pas les communes d’assurer une série de missions au profit du RAVeL. En accord avec la Région, les communes sur lesquelles passe le Réseau de voiries lentes sont amenées à entretenir le circuit. Elles peuvent aussi prendre l’initiative de procéder à de petits aménagements, pour autant qu’une convention ait été conclue avec le SPW.
Et enfin, la police du RAVeL est gérée par la commune (sauf le long des voies hydrauliques). Parallèlement à cela, la Région wallonne se charge de déterminer les tracés et assume les différentes études techniques. Les travaux sont également à sa charge.
Mais on s’aperçoit que la Région est également amenée à « réaliser des travaux d’entretien et de réparation », peut-on lire sur le site du RAVeL. Du coup, on s’interroge : finalement, qui doit entretenir le RAVeL? La Commune ou la Région?
D’un commun accord qui reste en fin de compte un peu flou, il apparaît que la Commune se charge de « l’entretien vert » : couper les branches, tondre les bords du chemin et éliminer les mauvaises herbes. La Région, elle, assure l’entretien technique de la voirie à proprement parler. l

CE QU’ILS EN PENSENT
« Un triste décor pour circuler à vélo »: Serge DE BERNARDO - LEERNES

Sans-titre2.jpg« Cela fait des années que je circule à vélo. Je suis de Leernes. Et pour rejoindre Charleroi, le RAVeL est une belle option pour les cyclistes. Malheureusement, ce tronçon-ci n’es vraiment pas en bon état. Le problème en Belgique, c’est que les idées sont bonnes mais qu’on ne tient pas dans la durée. Faire un RAVeL, c’est bien ; l’entretenir, c’est mieux.
Comment voulez-vous convaincre les cyclistes à circuler ici dans un environnement aussi crasseux ? Il faut parfois s’accrocher. Et en cette saison, la nuit tombe tard. Mais l’hiver, je peux vous dire que l’ambiance est encore plus glauque. Le sentiment d’insécurité est énorme. » l

F99a.jpg

Commentaires

  • Je vais envoyé un petit mail à la rédaction, cet article m'a bien fait rire tant comme d'habitude, c'est tiré sur le sensationnel sans aucun fondement.

    Une simple recherche sur le site ravel aurait permis de voir qu'il ne s'agit pas d'un ravel.

    http://cartocit2.wallonie.be/VoiesLentes/flex/index.jsp#=null&BBOX=145477,4953654644-151357,8717095504-119872,16084717636-124423,00328219458

    Ce passage a été créé lors de la création de la route rapide entre marchienne et fontaine (suppression de l'ancienne route de mons) et cette portion relie Fontaine-l'évêque à Fontaine-l'évêque.


    Je l'emprunte moi même régulièrement et c'est vrai que c'est dans un triste état. La cause et le manque d'entretien, certainement du à un litige entre la ville de fontaine et le met.

  • notre petite portion de Ravel entre Monceau et Goutroux est entretenue sommairement mais régulièrement à la joie des adultes avec enfants à vélos , des promeneurs avec chiens, des jeunes trop rapides avec leurs motos.....mais tout ce petit monde essaie de se respecter...Ce qui est triste : c'est l'incivilité des personnes qui viennent employer notre aire de pique-nique sans la nettoyer ni emporter leurs déchets.

  • Quel ramassis de conneries ! J'ai parcouru hier une partie du RAVEL
    de la lmite de Goutroux à travers le Bois de la Charbonnière (Bois du 14) et
    tout est en ordre. En outre, il ne passe pas SOUS la R3 mais AU-DESSUS.
    Bref, comme d'hbitude, la N.G. écrit n'importe quoi...

  • que veux dire N.G.??

  • veut

    ah oui ok la nouvelle gazette

Les commentaires sont fermés.