Pin it!

l’ASBL Terre va de l’avant

terre.jpgLE TRANSPORT DES PRODUITS FINIS ENTRAÎNE UN SURCOÛT

Trois mois après avoir vu un de ses entrepôts de Fontaine-l’Evêque partir en fumée, l’ASBL Terre va de l’avant et a su renaître de ses cendres.


Tout était déjà remis sur pied, quelques jours à peine après le désastre. “ Le grand public n’a pas vu la différence ”, explique François Malaise, directeur adjoint du site, “ les collectes ont continué. Il y a eu quelques jours d’arrêt, le temps de mettre en place une nouvelle logistique. ”


En effet, une partie de l’activité, qui touche principalement la collecte de vieux vêtements, est restée dans un autre bâtiment, toujours sur la commune de Fontaine-L’Evêque.
L’ASBL recycle ces vieux vêtements et entreposait les produits finis (100 tonnes de vêtements!) dans les 900 m2 qui sont partis en fumée.
Désormais, les cinquante employés de Fontaine-l’Evêque comptent sur les infrastructures de Herstal pour stocker les résultats des dernières collectes qui ont pu être faites.
Les activités situées à différents endroits sont décrites comme une véritable force. “ Une solution a rapidement été trouvée pour surmonter l’épreuve de l’incendie“, commente encore François Malaise.


L’ASBL continue donc son petit bonhomme de chemin, mais des contraintes financières sont venues s’ajouter: “ Avec notre redéploiement, il faut transporter les vêtements d’un endroit à l’autre à l’aide de semi-remorques, ce qui entraîne un surcoût dont l’ASBL se serait bien passé ”, confirme François Malaise Malgré cette dernière tempête, l’asbl Terre compte bien développer encore plus ses activités. Un déménagement était d’ailleurs prévu au planning, à l’horizon 2015: la catastrophe devrait faire avancer les choses.


“ On veut garder l’activité dans la région, pour les personnes qu’on emploie ”, affirme François Malaise.
L’ASBL Terre intègre aussi des personnes moins qualifiées afin de donner à chacun une chance. Le directeur adjoint ajoute: “ On ne veut pas partir trop loin de Fontaine pour permettre aux travailleurs de toujours pouvoir se déplacer. ”


Le directeur-adjoint annonce qu’ils devraient trouver une place dans un zoning dans les pro- chaines années.


Où? Mystère pour l’heure... «


C.D.

Les commentaires sont fermés.