Pin it!

Augmentation des amendes

Sécurité routière: augmentation des amendes et limitation du taux d'alcool autorisé

56229681_ID7543044_melph_125132_H3R386_0.JPGLimitation du taux d’alcool autorisé (0,2 pour mille) pour les camionneurs ou conducteurs de bus et de taxis, peines aggravées pour les récidivistes et amendes renforcées pour ceux qui ne mettent pas leur ceinture: le secrétaire d’Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet, a décidé de frapper fort pour faire baisser le nombre de tués sur nos routes.

Le secrétaire d’Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet. BELGA

Au cours de la décennie écoulée, notre pays est parvenu à diminuer de 44% le nombre de victimes annuelles de la route, sans atteindre l’objectif européen fixé qui était de maximum 750 morts sur nos routes en 2010”, précise Melchior Wathelet. “Nous avons enregistré 840 victimes en 2010, l’équivalent de 5 Boeing qui s’écraseraient sur nos routes. Il faut y ajouter 60.000 blessés. Chaque jour, vingt familles apprennent qu’un des leurs est blessé gravement ou décédé suite à un accident de la route.

Les trois causes principales restent inchangées: conduite sous influence (alcool, drogues), vitesse excessive et non-port de la ceinture’

Cinq mesures ont donc été prises:

1) Limitation du taux d’alcool autorisé à 0,2 pour mille pour les conducteurs de camions, de bus, de cars et de taxis. Le montant de la perception immédiate passera de 150 à 170 euros (alcoolémie entre 0,5 et 0,8 pour mille). Pour lutter contre le sentiment d’impunité à l’égard des conducteurs étrangers, la procédure de perception immédiate sera élargie (jusqu’à 1,5 pour mille).

2) Les conducteurs en état de récidive seront punis plus sévèrement: 3 mois de déchéance en cas de récidive simple (dans les 3 ans), 6 mois en cas de récidive double et 9 mois en cas de récidive triple, avec obligation de repasser le permis de conduire. Cela vaut pour la conduite sous influence, le délit de fuite, l’utilisation de détecteurs de radars, la conduite sous l’emprise de drogues et la conduite sans permis. L’intention est d’élargir cette liste aux excès de vitesse (+ de 40 km/heure au-dessus de la limite autorisée)

3) Le non-port de la ceinture de sécurité engendrera une amende de 100 euros (au lieu de 50, infraction du deuxième degré) et le non-attachement d’un enfant de moins de 12 ans, une amende de 150 euros (au lieu de 50, infraction du 3e degré).

4) Lors du renouvellement du nouveau permis de conduire (tous les dix ans. L’entrée en vigueur du permis électronique est prévue en janvier 2013), des informations seront transmises aux conducteurs sur les changements ou les innovations insérées dans le Code de la route.

5) Les contrôles seront renforcés et un projet de loi va prévoir l’ordre de paiement des amendes. Il ne sera, dès lors, plus possible de ne pas les payer.

 

Didier Swysen

 

 

 

Commentaires

  • "Melchior Wathelet, a décidé de frapper fort pour faire baisser le nombre de tués sur nos routes."

    Est-ce vraiment pour diminuer le nombre de morts ou plutôt augmenter la recette des amendes ?...

    Encore une fois, payer pour apprendre à se mettre des limites au lieu de prévoir des vraies mesures, avec des explications sensées et justes au lieu de tout taxer ! Bientôt même l'air qu'on respire on ne devra pas en consommer plus que la limite légale sous peine d'amende...

Les commentaires sont fermés.