Pin it!

Les étrangers: pas encore assez à voter

arton466-42e01.jpgVoici les données pour les communes suivies par votre Nouvelle Gazette ; source: ministère de l’intérieur / montage Sudpresse.

Grandes villes: Charleroi, 2e en Belgique, fait office de bon élève avec 16% d’étrangers inscrits

Y a-t-il suffisamment d’étrangers qui votent dans les communes de la région de Charleroi? Le SPF Intérieur a dévoilé ses chiffres (début mars): parmi les grandes villes, Charleroi (16 % d’étrangers) occupe la seconde place belge derrière Mons (18 %). Mais cela reste peu. Petit tour d’horizon dans nos communes...

D’une commune à l’autre des arrondissements de Charleroi et de Thuin, on constate que le nombre d’étrangers inscrits sur les listes électorales pour les communales varie fortement. Ils sont plus nombreux les ressortissants de l’Union européenne à être désireux d’accomplir leur acte de citoyenneté. Mais d’une manière globale, comme relève Le Soir, ils ne sont que 98.950 inscrits (12 %) sur un potentiel de 800.000...

La Ville de Charleroi, si l’on regroupe les électeurs ressortissants de l’Europe des 27 et ceux issus d’autres pays étrangers fait figure de bon élève, avec une deuxième place belge due à ses 3.849 inscrits (16 %). Seul Mons fait mieux avec 18 %. Voici les grandes tendances dans nos communes.

1- Européens: Fontaine-l’Évêque, Aiseau et Anderlues frôlent les 50 % d’inscrits

71441556.jpgLes ressortissants étrangers issus de l’Union européenne sont les plus nombreux à se rendre dans les bureaux de vote lors des scrutins communaux. Et certaines communes font office de championnes pour les y attirer.

C’est le cas de Fontaine-l’Évêque qui a pu attirer 49,66 % d’inscrits (1.032 inscrits sur un potentiel de 2.078). “ Il y a eu une politique proactive qui date de plusieurs années pour ouvrir le vote aux étrangers. Il y a également eu des démarches individuelles, surtout chez les Italiens, explique Philippe Seghin (Vous !), mayeur de Fontaine. Je pense que les Acli et le PSDI (anciennes sections du Parti démocrate italien) ont sans doute joué un rôle. La population italienne est de toute façon bien intégrée dans le tissu social et s’est souvent inscrite de sa propre initiative.

Les candidats d’origine italienne sur les listes ont aussi joué un rôle dans cette masse d’inscrits. On connaît un phénomène d’inscriptions similaire à Aiseau-Presles (47,59 % du potentiel) et à Anderlues (45,06 %).

Les associations culturelles ont joué leur rôle. Courcelles avec 15,19 % d’inscrits dans les rangs européens fait, par contre, pâle figure: “ Il y a peu d’associations chez nous. Même les candidats d’ouverture n’ont pas drainé grand monde autour de leur nom ”, clame Axel Sœur (PS), le bourgmestre courcellois.

2- Autres étrangers: Anderlues bon élève, la Thudinie moins...

élection-1.jpgOn compte peu d’étrangers non européens dans les registres électoraux. Bien moins que les Européens. Anderlues occupe la première place avec 17,05 % d’inscrits dans cette tranche de population (22 inscrits sur 129). “ J’ai écrit à tous les ressortissants en 2000 et 2006. Et je le refais encore cette année. Il reste environ 500 personnes à convaincre, européens ou pas. Attention, je ne dis pas “ votez pour moi, je dis que le droit de vote est un devoir, une conquête qu’il ne faut pas négliger! ”, souligne Philippe Tison (PS), mayeur anderlusien.

Dans le reste de la Thudinie, par contre, il n’y a parfois qu’un seul inscrit... Mais on ne compte jamais plus de 40 étrangers non européens. La preuve, Erquelinnes avec 3 inscrits sur... 15 fait du 13 %. “ En tant que commune voisine de la France, nous avons une démarche pour les 500 français qui vivent ici. Logique... ”, précise David Lavaux (cdH). Il n’y a pas de petit profit électoral, mais il ne doit pas être trop petit quand même...

CommunesBelgique-Fontaine-l-Eveque.jpeg

n.c. - Mercredi 28 mars 2012

 



 

 

Les commentaires sont fermés.