Pin it!

Exploiter une réserve de gaz...

Fontaine l’Evêque a désigné un bureau chargé d’évaluer les efforts à fournir en matière de politique de l’énergie.

Et, mauvaise nouvelle pour Fontaine: rien n’est fait. Mais, bonne nouvelle: tout est à faire. Reste à doser justement les actions à mener dans la localité.

“ Nous avons dégagé trois pistes ”, décortique Philippe Gustot, l’échevin de l’Environnement. “ Les éoliennes traduisent une première alternative, ce qui nous a encouragé à contacter une société. Deuxièmement, nous réfléchissons à l’opportunité de développer la biométhanisation. ”

48985_1461937193_335_n.jpgTertio, la réserve de gaz. C’est certainement le volet le plus singulier du dossier fontainois. “ En réalité, nous avons une réserve de gaz issue d’un ancien charbonnage. Les anciens savent que cette réserve a été exploitée jusque dans le courant des années 1960 avant d’être abandonnée, pour une question de rentabilité. ”

Si ce n’est pas rentable, pourquoi s’y intéresser aujourd’hui? “ Parce qu’en l’espace d’un demi-siècle, la donne a changé. Les coûts énergétiques ont radicalement évolué. Il est donc raisonnable de s’y intéresser afin d’en évaluer l’opportunité. ”

Par ailleurs, Fontaine envisage l’instauration d’une prime communale pour les citoyens qui installeraient des panneaux photovoltaïques. “ En 2012, il y aura enfin des effets visibles et du concret en matière d’énergie renouvelable à Fontaine. ”

Philippe Gustot, échevin de l’Environnement.

 D. Gauvain

Les commentaires sont fermés.