Politique

  • Pin it!

    Le MR de Fontaine se retrouve sans Président.

    1.jpgOn ne peut pas dire que la quiétude règne au sein de la section locale MR de Fontaine-l’Evêque. Pour ramener une certaine harmonie au sein de la section en vue des prochaines élections communales, les Fédérations MR de la province du Hainaut et de l’arrondissement de Charleroi ont décidé de la mettre sous tutelle.

    Le tuteur Jean-Claude Finet.

    D.R

     

    Lire la suite

  • Pin it!

    Café politique

  • Pin it!

    Débat avec nos élus

  • Pin it!

    La démocratie mise à mal par le Mayeur

    CC.jpgCe jeudi soir, lors du dernier conseil communal de Fontaine-l’Evêque, le groupe d’opposition Vous + a proposé une nouvelle candidate, en la personne de Lucie Destrée, pour intégrer le conseil d’administration (CA) du Foyer Fontainois, la société de logement social.

     

    Malheureusement pour Vous +, la majorité socialiste a, à nouveau, refusé cette candidature.  « C’est la quatrième fois qu’elle nous refuse ce poste , explique Aubry Mairiaux du groupe Vous +.  Cela alors que nous y avons droit. On a essayé toutes les possibilités. Nous ne savons plus quoi faire maintenant ? » 

    Le bourgmestre Noël Van Kerckhoven (PS) explique que  « si nous acceptons un second membre du groupe Vous+, nous serons alors en minorité au sein du CA. Cela alors que nous avons remporté les dernières élections. De plus, sous l’ancienne législature, la majorité avait refusé les candidats socialistes. » 

    Aubry Mairieux réplique que, selon le code d’éthique et de déontologie de la Région Wallonne, il est interdit de faire de la politique au sein de ce conseil d’administration.  « Les commissaires de la tutelle sont d’ailleurs très attentifs à cela. Pourtant, si les socialistes refusent notre candidat sous prétexte qu’ils ne veulent pas être en minorité, cela veut dire qu’ils font de la politique. Le bourgmestre Van Kerckhoven et son parti ne respectent pas la législation et la démocratie. » 

    Aubry Mairiaux souligne également que le but n’est pas de faire de la politique au sein du CA.  « La majorité des points sont d’ailleurs votés à l’unanimité. » 

    Suite à ce nouveau refus, Vous + a décidé d’introduire un recours auprès du ministre wallon des Pouvoirs Locaux, Paul Furlan (PS).  « En espérant que ce dernier n’ait pas une gestion partisane de cette affaire. » 

    O.Pâq.

  • Pin it!

    Au conseil communal de ce jeudi (mise à jour)

    Le conseil communal de Fontaine-l’Evêque se réunit ce jeudi soir au château. Il sera notamment question du budget du CPAS pour 2016 mais aussi de réparations urgentes à effectuer à la toiture de l’ancienne église Saint-Vaast. On parlera aussi du nouveau quartier en construction (à l’angle de la rue Martin Fayt et de la rue Chaussée à Forchies-la-Marche) : 25 maisons unifamiliales et 6 blocs d’appartements, ainsi qu’une nouvelle voirie. Mais il sera aussi question de définir divers endroits où poser des caméras afin de lutter contre la problématique des dépôts de déchets clandestins. Ainsi que d’une convention pour les agents constatateurs.

    Lors de la prochaine séance du conseil communal de Fontaine-l’Evêque, qui se tiendra le 28 janvier au Château Bivort à 19h, il sera notamment question de l’adoption du nouveau règlement général de police administrative. Une série de conventions seront étudiées comme celle relative aux incivilités environnementales, pour la voirie et pour les SAC.

  • Pin it!

    Mi-mandature

    FONTAINE-L’ÉVÊQUE 

    Mobilité, propreté, enseignement, CPAS : les thèmes litigieux à la mi-mandature  

    On parle aussi des investissements et l’avancement du Mikashoe, ainsi que la salle des fêtes

    Lire la suite

  • Pin it!

    Démission du conseiller Écolo Philippe Gustot

    Armoiries_Fontaine_l_Eveque.jpgÉcœuré par l'esprit revanchard du PS.

    Le conseiller communal Écolo, Philippe Gustot, vient de rendre son tablier. «Ma démission est l’expression de l’inquiétude que j’éprouve aujourd’hui concernant la gestion de ma commune. Ce n’est pas seulement le mandataire qui parle. C’est aussi le citoyen que je suis…»


    À 62 ans, Philippe Gustot se retire de la scène politique écœurée «par la pression et le climat détestable qui règnent au sein de l’administration communale ».
    Le Filamarchois avait été dans l’opposition sous Georges Rovillard, l’ancien bourgmestre socialiste renversé par « les affaires », puis échevin de l’instruction publique lors de la précédente législature. Lors des communales de 2012, il avait été élu sur la liste VOUS + (apparentement Écolo). Il siégeait donc à nouveau dans l’opposition. «Le groupe qui gère aujourd’hui notre ville a pris de bien mauvaises orientations. En suivant les objectifs revanchards de son bourgmestre, l’équipe socialiste risque bien d’entraîner à nouveau notre ville dans une gestion qui l’avait fortement handicapée par le passé. Je suis inquiet car le PS actuel refuse le débat politique et démocratique. Nos interventions sont toujours constructives et motivées, mais elles sont aussi systématiquement rejetées sans aucune justification sensée ».

    Le refus de trop
    Lors du dernier conseil communal, le vote négatif des conseillers PS sur une xième candidature Vous+ a été goutte qui a fait déborder le vase. «Je suis excédé par cette attitude revancharde. Le PS nous reproche d’avoir agi de la même manière avec un de ses élus – NDLR : l’ex échevin Marc Mineboo.  Il est vrai que nous avions refusé sa candidature, mais l’homme était inculpé à l’époque. Il a depuis été condamné pour abus de biens sociaux… ».
    Le groupe écologiste de Fontaine-l’Évêque, pourvoira dans les prochains jours au remplacement de Philippe Gustot. Aubry Mairiaux est pressenti pour lui succéder.


    Le Bourgmestre Noël Vanckerchoven, "Je suis serein".

    Noël Vanckerhoven, le bourgmestre PS, écarte les griefs qui lui sont faits. «Ce sont des attaques injustifiées. Philippe Gustot nous accuse d’être responsables de tous les maux et d’user de stratégies pour évincer son groupe… Mais ils ont été les premiers à bafouer la démocratie. Concernant le Foyer Fontainois, son groupe et ses proches se sont arrogé les mandats privés. Et, ils revendiquent aujourd’hui les mandats publics qui me mettraient en minorité, alors que l’électeur nous a donné sa confiance. On m’a fait un mauvais coup politique, je le rends»

    M-G.D. La Nouvelle Gazette - 18/09/2015

  • Pin it!

    A l’ordre du jour du Conseil communal

    Logo-Ville.jpgCe soir à 19 h, au conseil communal de Fontaine-l’Évêque, on va discuter de gros sous : les modifications budgétaires ordinaire et extraordinaire de l’exercice 2014 et l’approbation de la dotation à la zone de police des Trieux pour 2014. On va aussi débattre d’une série de taxes: le prix des sacs ICDI, l’enlèvement et le traitement des immondices, égouttage, force motrice, panneaux publicitaires, secondes résidences, implantations commerciales, etc.

     

    Pour télécharger l'ordre du jour: cc_27-11-2014.pdf

  • Pin it!

    Conseil communal du 23 octobre 2014 ; commune + CPAS.

    CC.jpg

    La séance du Conseil communal aura lieu à l’école des 3 Bonniers - Forchies-La-Marche à 19h00.

    Vers l'ordre du jour

    Localisation

  • Pin it!

    Formation du gouvernement fédéral

    drapeau-Belgique.jpgCharles Michel et Kris Peeters désignés, ensemble, co-formateurs!

    Sudinfo.be (avec Belga)

    Le Palais royal indique dans son communiqué que « l’Informateur a remis au Roi son rapport final sur sa mission visant à examiner les formules possibles en vue de former un gouvernement. Il a demandé au Roi à être déchargé de sa mission. Le Roi a accepté cette demande ».

    Quelques minutes plus tard, Kris Peeters et Charles Michel sont sortis ensemble du Palais royal pour devenir co-formateurs du gouvernement fédéral. « Ils sont chargés de former ensemble un nouveau gouvernement fédéral », explique le Palais royal.

    « Notre but est de travailler sérieusement pour mettre en place un gouvernement socio-économique et faire en sorte que notre pays puisse relever les défis auxquels il est confronté », a expliqué M. Michel.

    Les deux hommes travailleront de manière discrète dans les prochains jours en vue de former ce gouvernement « le plus vite possible ».

    Plus tôt dans la journée, les instances de la N-VA, de l’Open Vld, du CD&V et du MR se sont prononcées en faveur d’une entrée en négociations. Le MR est le seul parti francophone de cette coalition « suédoise » à moins que le cdH ne rejoigne cet attelage. Qui plus est, telle qu’elle se présente actuellement, la formule donne une place prépondérante à la famille libérale.

    M. Peeters a indiqué à la sortie du Palais de Bruxelles qu’il allait prendre contact avec les centristes francophones. « On va parler aussi avec le cdH parce qu’il est peut-être possible de le convaincre », a-t-il dit.

    Le 24 juin, les centristes francophones ont rejeté la note de l’informateur -et président de la N-VA- Bart De Wever qu’avaient approuvée le MR et le CD&V. Le président Benoît Lutgen a fait comprendre que son parti n’entrerait pas dans une coalition avec les nationalistes flamands. Ce mardi, dans un communiqué diffusé après la décision du MR d’entrer dans une négociation avec l’Open Vld, le CD&V et la N-VA, M. Lutgen n’a pas mâché ses mots à l’égard des libéraux francophones. Il a accusé M. Michel, chargé d’une mission d’information par le Roi, de ne pas avoir proposé une formule de majorité sans la N-VA et dénoncé un choix du MR « guidé par la seule volonté de se retrouver à n’importe quel prix au pouvoir ».