Fontaine-l'Evêque - Page 6

  • Pin it!

    Parole aux citoyens de Fontaine

    Les Fontainois en ont vraiment gros sur la patate 

    Interrogés sur la situation de leur ville, les citoyens critiquent vertement la gestion des autorités communales actuelles. Personne n’est épargné, cela dézingue dans tous les sens ! 

    Gérer une commune n’est pas chose facile. Et critiquer est toujours plus aisé que s’engager. Néanmoins, le constat est là : après 6 ans, Fontaine ne se porte guère mieux, que du contraire. La faute à qui ? Chacun à son avis. Et les personnes rencontrées sur le terrain nous ont partagé leur ressenti. Des thématiques récurrentes émergent de leurs propos.

    Les riverains critiquent le manque de civisme de leurs concitoyens et l’inertie des autorités communales. La ville semble perdue, sans prospective ni perspective de changements. Toujours embourbée dans les difficultés financières avec la tutelle du CRAC (Centre Régional d’Aide aux Communes), l’entité est aussi fustigée pour sa saleté, le sentiment d’insécurité qui y règne et les problèmes liés à la mobilité. Les commerces désertent le centre-ville, renforçant ce côté moribond.

    Surnommée la « ville morte » par ses habitants, qui s’insurgent de n’être jamais consultés par un collège divisé. Deux points positifs, tout de même : la bibliothèque et le parking gratuit.

    PAR RLM (PHOTO: N.MANZO) - 

     

     

     

    Lire la suite

  • Pin it!

    Il poignarde ses voisins: 5 ans ferme

    FONTAINE-L’EVÊQUE - CORRECTIONNELLE

    Selon Jacques, ses voisins faisaient trop de bruit…

    Le 30 août 2017, c’est Jacques Mangon, 60 ans, qui appelle la police : « Je viens de me bagarrer avec mes voisins, ils sont blessés… » De fait, Jacques a frappé à 11 reprises, blessant grièvement ses voisins du dessous, Antonio et Sergio : « Ils faisaient trop de bruit, j’ai eu une mauvaise réaction ». Le sexagénaire a été condamné à 5 ans de prison pour cette double tentative de meurtre.  

    AN.D.

    Lire la suite

  • Pin it!

    Patrimoine 2018 - Exposition des clochers tors

    Nous avons découvert un lieu caché de l'église de Leernes. Le "trou Madame" ainsi nommé populairement, est un hagioscope se trouvant dans une annexe de l'église Saint-Martin de Leernes.

    Le clocher de cette même église est un spécimen de clochers tors, c'est-à-dire vrillé ou hélicoïdal, comme il en existe environ 120 en Europe. Celui-ci est répertorié parmi les onze exemplaires de Belgique, se situant principalement dans la principauté de Liège. Il daterait de 1702.

    Si le clocher n'est pas accessible, une petite exposition a mis en valeur ces clochers où la flèche est en spirale.

    Très belle exposition montée par le Centre Culturel et visible en l'église Saint Martin de Leernes.

    Retrouvez toutes les activités du CCF:

    Les photos

    Patrimoine 2018

  • Pin it!

    Commémoration de la Bataille du Terril - photos

    Accueil des personnalités et des représentants des groupements patriotiques au château communal.
    Petit déjeuner et départ du cortège vers le monument du 5 septembre, accompagné par la fanfare "Loisirs & Agréments" de Leernes.

    Album photos

    Commémoration

  • Pin it!

    Débat électoral

  • Pin it!

    Bataille du Terril

  • Pin it!

    Clean Up 2018

  • Pin it!

    Le programme de l’union des Bourgmestres à la bourre

    Le maïeur sortant, Noël Van Kerckhoven, se représente avec l’ancien bourgmestre Philippe Seghin sur une liste citoyenne. Ils espèrent bousculer les cartes du jeu politique dans la commune. Mais leur programme est loin d’être fixé. 

    C’était annoncé et désormais confirmé: une nouvelle liste fait son apparition à Fontaine l’Évêque. Composée uniquement de citoyens sans couleur politique, elle sera tirée par le bourgmestre sortant. L’ancien maïeur, Philippe Seghin occupera la dernière place. Constituée en quelques semaines, elle inclura bien 25 personnes. Deux capitaines pour 23 rameurs. Avec une moyenne d’âge de 52 ans et 12 femmes pour 13 hommes, elle souhaite conquérir le Saint Graal. Ses leaders affirment s’être réunis pour défendre une vision commune et offrir une alternative à la ville. Un choix facilité par le respect qui existe entre les deux hommes.

    RLM

    Lire la suite