Sport - Page 4

  • Pin it!

    AS Fontaine

    football.jpgLe président de l’AS Fontaine, désormais lanterne rouge en P1 après la défaite 0-4 contre PAC Buzet, ne sait plus trop à quel saint se vouer. Didier Bortolozzi estime qu’il ne peut pas en faire plus et que son équipe va filer tout droit vers la P2 si rien ne change rapidement.  

    Didier Bortolozzi est passé par tous les états d’âme dimanche en terminant très mal une journée qui avait bien commencé.

    Sur le coup de midi, il avait confié une bonne soixantaine de personnes – principalement des partenaires et amis du club – pour un repas avant lequel il avait tenu des propos toujours très réalistes : « Faire mieux qu’en 2015 avec une montée via le tour final et une victoire en Coupe, ce sera difficile. J’ai bon espoir qu’on parvienne à se maintenir et que la commune soit enfin attentive à notre demande de retrouver un second terrain. Nous avons actuellement trois équipes de jeunes inscrites et nous avons même dû diminuer le nombre d’entraînement vu les conditions climatiques pour préserver notre terrain. Ce problème de second terrain nous empêche d’accueillir plus de jeunes. C’est un problème très difficile à gérer.  »

    2.jpg

    Souriant et très heureux de voir tout ce monde réuni et mobilisé autour de son club, le président de l’AS Fontaine a connu ensuite une après-midi un peu plus compliquée avec une défaite très nette dans les chiffres (0-4) dans le derby face à PAC Buzet.

    Hier matin, il était encore un peu sous le choc : « Je n’en ai pas dormi. J’ai revu plusieurs fois les images du résumé du match et je ne comprends pas comment on a pu encaisser des buts pareils. Ce premier but stupide et évitable nous a mis dans une position très délicate dès la première mi-temps. Encaisser un coup franc des 40 mètres, ça ne peut pas arriver. Si on avait atteint le repos avec un score de 0-0, je pense qu’on pouvait espérer autre chose par la suite. Pour couronner le tout, on prend un deuxième but tout aussi évitable. On a manqué d’un peu de tout et nous voilà dans une situation tellement compliquée que je ne sais pas comment on va en sortir…  » 

    Le président fontainois est plus déçu que carrément désemparé : 

    3.jpg« J’estime qu’on a fait tout ce qu’on avait à faire pour les joueurs. On veille à ce qu’ils ne manquent de rien. Ils sont partis un petit week-end à la mer, on essaie de bien les encadrer, on fait régulièrement les déplacements en car. Je ne sais pas ce qu’il leur faut en plus. Leur octroyer une prime supplémentaire en cas de maintien ? Il n’en est absolument pas question. Encore une fois, j’estime qu’on a tout fait et que la balle est désormais dans leur camp. Le coach et son staff sont assez grands pour prendre leurs responsabilités et ne comptez pas sur moi pour aller dans le vestiaire. Ça ne servirait quand même à rien ! » 

    Jean-françois Servais

  • Pin it!

    Fontaine en stage à la côte belge

    Foot.jpgPour nos clubs de P1, la reprise a aussi sonné avec une manière souvent très différente de voir les choses…

    Les Fontainois ont ainsi été ceux qui ont débuté la nouvelle année de la manière la plus originale avec un week-end à la côte.

     

    « Traditionnellement, j’emmenais mes troupes à Oteppe mais le fait d’avoir changé nos plans cette année n’était pas pour nous déplaire. Notre petit week-end a Oostduinkerke a fait du bien à tout le monde. Et rien qu’au niveau de l’hébergement, on est mieux qu’à Oteppe  », nous avouait samedi soir un Fabrice Focant, très heureux de ce mini-séjour à la côte. 

    « Pour le groupe, c’est important avant d’aborder une seconde partie de saison où l’enjeu sera de taille car on veut assurer notre maintien en P1. À l’exception de Steens qui devait étudier car il est en examens et de trois joueurs qui travaillaient, nous sommes partis avec 17 joueurs. On a alterné le travail physique avec une balade à vélo, une soirée détente et un petit tournoi de foot sur le sable. J’espère qu’on tirera profit de ce week-end.  » 

    Les Fontainois ont aussi apprécié la visite de leur président Didier Bortolozzi, venu les soutenir à la veille d’une reprise avec l’objectif clair de voir Fontaine se maintenir en P1.

    Les autres clubs de P1 ont vécu cette reprise d’une manière un peu différente chacun à leur manière.

    J.-F. S.

    Dans la foulée d’une saison où ils ont tout gagné y compris la Coupe, les Fontainois ont souffert pour leur arrivée en P1.

    Il n’a parfois pas manqué grand-chose pour aller chercher quelques points en plus.

    Fabrice Focant reste confiant et sait quelle sera la clé du succès des Cloutiers pour ce second tour : « Comme j’ai encore pu le remarquer au cours de ce petit week-end qu’on vient de passer tous ensemble à la Côte, l’ambiance dans le groupe est bonne. Je n’en ai jamais réellement douté mais ce groupe que je sens en dehors du terrain, je ne le retrouve pas assez souvent sur le terrain. Et dans les moments les plus délicats, on n’a pas cette réaction ou ce sursaut d’orgueil qui est essentiel. J’ai demandé aux anciens de prendre davantage leurs responsabilités et encore plus taper du poing sur la table dans les moments de match les plus délicats.  » 

    Trouver le bon équilibre entre les expérimentés et les plus jeunes sera aussi essentiel : « Quand je vois un Douai qui va courir le premier jour de l’an ou tous les anciens qui sont là quand on se donne rendez-vous pour la première fois au bois à la reprise, j’ai envie que nos jeunes éléments s’inspirent plus de cet exemple que les plus aguerris nous donnent chaque semaine.  » 

    Ce qui importera pour les Fontainois, c’est d’entamer au mieux 2016 : « Nos cinq premiers matches de cette reprise vont sans doute conditionner tout le reste de la saison. Ce qui compte, c’est bel et bien de laisser au final deux équipes derrière nous et nous sauver. Peu importe la manière ! » 

    J.-F. S.

     

  • Pin it!

    Je Cours Pour Ma Forme: barbecue

    jcpmf1.jpgDécouvrez le plaisir de courir et ses bienfaits sur la santé
    - Sans esprit de compétition
    - Dans une ambiance de groupe
    - Via un programme de 12 semaines
    - En étant suivi par un entraîneur

    Vous êtes peu ou pas sportifs ? Vous avez plus de 10 ans et souhaitez améliorer votre forme ? Vous voulez maigrir (oui, ça marche !)

    Ce programme est fait pour vous !
    Santé et convivialité sont les principaux objectifs du programme.

    Cinq animateurs formés vous attendent dès mars 2016 au hall omnisports de Fontaine, rue de la Fauvette.

    jcpmf@villedefontaine.be - http://www.jecourspourmaforme.com/belgique/

    jcpmf3.jpg

     Horaires :

    Débutant :
    - Angélique Miler (0479/791395), les lundis à 18h30, mercredis à 18h30 et vendredis à 18h00.
    - Stéphanie Pantaléo (0485/393881), les lundis à 18h30, mercredis à 18h30 et samedis à 09h15.
    Moyen :
    - Christian Lauwaert (0487/167884), les lundis, mercredis et vendredis à 17h30.
    - Rudy Brusselaers (0476/810845), les  lundis à 18h30, mercredis à 18h30 et samedis à 09h15.
    Expérimenté :
    - Dinanga Luabeya  (0479/037155), les lundis à 18h00, mercredis à 18h00 et samedis à 09h15.

    Ce samedi 28 novembre 2015 se tenait, à l'école de la Cité des Oiseaux, le traditionnel barbecue.

    Voici quelques photos de l'événement.

    Je Cours Pour Ma Forme

    Photo de groupe

    Panorama.jpg

    Panorama.jpg (Cliquez pour télécharger) 

     

     

  • Pin it!

    Forchies chante pour la tranche

    1.jpgAuteur d’une entame de championnat plutôt moribonde avec un maigre bilan de 7/30, Forchies profite à merveille de cette seconde tranche pour se relancer. Après les trois premières journées, les hommes de Pascal Bury trônent d’ailleurs en tête de ce classement intermédiaire, ex aequo avec Gilly, Binche et Trivières, soit autant d’équipes du top 4.

     

    « Changer de mentalité » 

    Bien loin de là, les Filamarchois sont quant à eux seulement en train de s’extirper de la zone rouge qui leur avait collé à la peau durant les dix premières journées. « Très franchement, je ne pense pas qu’on méritait de se retrouver dans une telle position. À l’exception de Monceau et Gilly, aucune autre équipe ne nous avait vraiment été supérieure. Malheureusement, les points ne suivaient pas et on ne parvenait pas à décoller  », regrette le coach. 

    Mais depuis trois semaines, les choses semblent avoir bien changé et ce pour le plus grand plaisir de Pascal Bury. « Les joueurs ont pris conscience qu’il fallait à tout prix changer la mentalité. Ce sont des bons gars mais ils baissaient trop vite les bras. Désormais, le groupe me paraît plus soudé, faisant preuve de davantage de patience et cela se ressent inévitablement dans nos résultats.  » 

    Et face à cette spirale positive, les joueurs se mettent à rêver même s’ils restent évidemment les pieds sur terre. Ce dimanche, au terme de leur victoire face à Trazegnies, ils ont d’ailleurs entonné une chanson qui évoquait… le tour final. « C’est vrai que le groupe s’est mis à chanter lorsque je leur ai annoncé qu’on était en tête de la deuxième tranche mais cela ne va pas plus loin  », expliquait d’ailleurs Pascal Bury qui avouait malgré tout tenir ce classement à l’œil. « On ne revendique en aucun cas une place au tour final mais c’est vrai que cette bonne passe donne une motivation supplémentaire et c’est plutôt agréable. On va donc essayer de poursuivre sur notre lancée même si les prochaines semaines s’annoncent délicates face à Trivières, Montignies et Monceau…  » 

    Olivier Clabots

  • Pin it!

    Georges, l'indispensable à Fontaine.

    1.jpgÀ Fontaine, tout le monde connaît Georges, le préposé au terrain, qui se démène sans cesse pour l’AS. Et ne comptez pas sur lui pour se plaindre de la charge de travail, loin de là ! Il est ravi de côtoyer des gens géniaux, selon ses propres dires…  

     

    Georges est arrivé à Fontaine presque par hasard. « J’étais à l’école avec le président, Didier Bortolozzi, dans les années 70. Par ailleurs, voici quelque temps, j’ai dû perdre du poids pour ma santé et je me suis mis à la marche. Je l’ai recroisé lors d’une de mes sorties et nous nous sommes revus. Un jour où il était soucieux, je lui ai demandé s’il avait un souci avec le foot. Il m’a répondu qu’il cherchait un préposé au terrain, mais qu’il était difficile de trouver quelqu’un de sérieux. Il m’a expliqué que cela consistait à nettoyer les vestiaires, tracer le terrain… Je me suis proposé, mais en précisant que si on se rendait compte que je ne convenais pas, il fallait de suite me le dire.  » 

    Voilà comment il est devenu préposé au terrain la saison dernière et poursuit sa tâche avec brio à l’heure actuelle, à bientôt 55 printemps, comme bénévole évidemment.

    « Le président et les coaches me font confiance et se disent contents de mon travail. Mais je ne suis pas seul, j’ai quelques coups de main d’autres personnes. De même, je n’hésite pas à épauler Willy, un type génial qui est vraiment devenu un ami, à la buvette. » 

    « Cinq cars, quel souvenir ! » 

    Bref, Georges, qui s’occupe aussi du passage en toute sécurité des joueurs et des arbitres des vestiaires vers le terrain le jour des matches, se plaît beaucoup à Fontaine où il a vécu pas mal d’émotions en quelques mois. « Quand j’avais pris mes fonctions l’an dernier, j’avais dit en rigolant qu’il allait se passer des bonnes choses pour le club dans les mois qui allaient suivre ! Et il y a eu la montée en P1 ainsi que le gain de la Coupe du Hainaut ! J’avais suivi un peu le parcours de Piéton, où j’habite, quand il était monté en P3, mais ce n’était rien de comparable. Les cinq cars pour le déplacement à la finale de la Coupe, c’était magnifique ! Cette saison, nous connaissons plus de difficultés, mais nous allons relever la tête. Je côtoie les joueurs au quotidien et ce sont des gars bien. Ils ont juste besoin de ce petit brin de chance à la conclusion, mais ça va finir par rentrer, j’en suis persuadé ! » 

    On l’aura compris, Georges est un vrai passionné de foot, même si lui-même n’a jamais évolué en club. « Je viens d’une famille relativement grande et, même si j’ai eu une jeunesse heureuse et que je suis conscient de tout ce que je dois à mes parents, ceux-ci n’avaient pas les moyens de m’inscrire dans un club. J’ai donc seulement évolué en amateur, au FC Grec, à Trazegnies.  » 

    Ce qui ne l’empêche pas de pleinement prendre part au bon fonctionnement d’un club à l’heure actuelle ! 

    Loïc Dévière

     

  • Pin it!

    Challenge Vals et Châteaux

     

    Joggueur.jpgLe challenge 2015 est maintenant derrière nous. La soirée de remise de prix aura permis à 412 personnes de se retrouver autour d'un excellent repas et déjà de discuter de cette 7ème édition.

    Le leitmotiv 2016 reste identique: une course de coureur offerte aux coureurs !
    Le Challenge Vals et Châteaux veut se distinguer dans son organisation par l’offre aux coureurs d’épreuves sur des parcours essentiellement campagnards et (ou) boisés, empruntant des lieux peu connus et parfois fermés aux joggeurs en temps normal.

    Le calendrier est modifié et se voit recevoir 2 nouvelles courses qui correspondent à la philospophie du Vals et Châteaux.

    Le départ est donc lancé et les préinscriptions sont disponibles sur le lien suivant: Inscription Challenge 2016.

    Toutes les infos sont disponibles sur le site vals et chateaux

     

    CHALLENGE VALS ET CHATEAUX 2016

    1

    Date

    Nom de la course

    Distance

    Distance 2

    1

    sam 09-janv

    Les Relais Tarés à Wangenies

    4,4 km

     

    2

    dim 28-févr

    Jogging De L'Arj à Jambes

    12,3 km

    5,3 km

    3

    dim 20-mars

    La Sambrienne à Roselies

    21,1 km

    6,2 km

    4

    dim 10-avr

    La Sebastian 12ème Edition à Vedrin

    11,5 km

    5,05 km

    5

    dim 24-avr

    Les Foulées De Saint-Jo à Gesves

    10,6 km

    5,3 km

    6

    ven 27-mai

    Jogging De Sombreffe

    0 km

    0 km

    7

    dim 05-juin

    Jogging Des Parcs Et Châteaux à Bioul

    13,5 km

    7,3 km

    8

    sam 11-juin

    21ème Corrida Des Ruelles à Thuin

    11,4 km

    6,6 km

    9

    dim 26-juin

    9ème Jogging De Leernes

    12,75 km

    7 km

    10

    dim 03-juil

    Jogging Des Bouffiols

    12,5 km

    4,5 km

    11

    sam 16-juil

    19ème Jogging De La Fraternité à Villers-Poterie

    13,3 km

    4,7 km

    12

    dim 14-août

    33éme Jogging De La Miaou à Loyers

    10,6 km

    5 km

    13

    dim 21-août

    Jogging De Sart-Eustache

    11,4 km

    6,8 km

    14

    dim 04-sept

    La Castellinoise à Chatelineau

    12 km

    6 km

    15

    ven 09-sept

    Jogging De Villers En Fête à Villers-Perwin

    10,4 km

    5,2 km

    16

    dim 18-sept

    Jogging De La Reine Houyet

    15,5 km

    5 km

    17

    sam 24-sept

    Jogging Des Carottes à Mellet

    10,6 km

    6,18 km

    18

    dim 02-oct

    4ème Corrida De Jemeppe-Sur-Sambre

    10 km

    5 km

    19

    sam 15-oct

    Jogging De Floreffe

    10,5 km

    5 km

    20

    sam 22-oct

    Val De Biesme

    11,2 km

    5,2 km

     

  • Pin it!

    Fontaine: Le coup de gueule de Bortolozzi.

    Foot.jpgTrès touché par le désarroi de Fabrice Focant à l’issue du match contre Tertre (défaite 0-2 des Fontainois), Didier Bortolozzi, le président de l’AS, a poussé un coup de gueule à l’encontre des quelques pseudo-supporters ayant osé critiquer le coach dimanche après-midi.

    «C’est triste de voir l’attitude de certains en bord de terrain. Personnellement, je comprends Fabrice. Il passe chaque semaine entre deux et trois heures à préparer son match et les joueurs ne lui rendent pas. Ce n’est d’ailleurs pas en se rendant à son domicile qu’il faut réagir mais bien sur le terrain ! En ce qui me concerne, il est hors de question de mettre le staff dehors. Si nous descendons, nous le ferons ensemble, avec le coach qui nous a amené tant de succès. Certains oublient trop vite tout ce qu’il a fait pour nous. C’est dans ce genre de situation que l’on voit quels sont les vrais supporters. Il faut savoir accepter de perdre après trois superbes saisons durant lesquelles nous avons pratiquement tout gagné. Je le dis haut et fort, si quelqu’un a encore un problème, qu’il vienne me voir et laisse le coach tranquille. Ou alors, qu’il reste chez lui.» 

    c.c.

  • Pin it!

    Mérites sportifs 2015

     Sport.jpg

    Attribution du Mérite Sportif Cérémonie le 16 octobre 2015 à 19h au château Bivort.

    Saison Sportive 2014/2015 

    Le Mérite sportif de Fontaine-l'Evêque a été attribué au Club ou au Sportif Individuel s’étant le plus distingué au cours de la saison écoulée.

    "Pour l’obtention d’un prix, le(s) sportif(s) doit(vent) être domicilié(s) dans l’entité de Fontaine-l’Evêque.

    Le candidat doit être obligatoirement affilié à une fédération sportive officielle. L’appréciation du jury se fera suivant les qualités, les performances du ou des sportifs. "

    Résultats des prix au Mérite Sportif 2015:

    • Mérite Sportif : AS Fontainois - Football
    • Prix Coup de Coeur: Pierre Desmaele - Marche.
    • Prix Stratégique: Fanny Bivort - Pétanque.
    • Récompense Sportive: Gilberte Houssier - Tir à l'arc.
    • Espoir Sportif: Lionel Lejeune - Rugby

     Mérites sportifs-22.jpg

    Album.jpg

     

     

     

  • Pin it!

    Tennis du TC Fontainois

    Tennis.jpg

    La structure de l’école de tennis du TC Fontainois fait peau neuve et les dirigeants vont présenter ce soir le tout nouveau projet ainsi que la nouvelle équipe d’encadrement dans les installations du club.
    La réunion d’informations, qui débutera à 20h, est ouverte à tout le monde. Le nouvel organigramme ainsi que le nouveau mode de fonctionnement seront présentés aux parents des jeunes du club et le nouveau staff répondra en même temps à toutes les questions.
    Les dirigeants se réjouissent déjà du renouveau annoncé.
    J.-F. S.

  • Pin it!

    Fabrice Focant: "Des choses vont changer"

    Foot.jpgGrogne a Fontaine

    Une semaine après avoir pris un bon point face à Beloeil, on était en droit d’attendre une confirmation de Fontaine lors de la réception de Pâturages (P1). Cela était pourtant bien parti. «Grâce au but de Hauben, nous avons vraiment fait le début de match idéal», soulignait Fabrice Focant, le coach fontainois. Fontaine ne pouvait rêver meilleur début de match mais c’est ici que les problèmes commençaient. «Nous avons tout simplement arrêté de jouer au football. Avec cette mentalité, nous sommes descendants à coup sûr », évoquait un Fabrice Focant qui ne mâchait pas ses mots. «Pâturages mérite sa victoire car, même à neuf, notre adversaire était plus dangereux. Je suis vraiment déçu de mes joueurs.» Un revers qui pourrait avoir de fâcheuses conséquences au sein du groupe fontainois comme l’assure Focant : «Nous avons une réunion ce mardi soir. Des choses vont changer et je vais donner la chance à d’autres.»
    J.-F.P.