La Commune - Page 4

  • Pin it!

    La commune veut s’offrir une nouvelle école à Forchies

    Ces locaux permettraient d’agrandir l’école des Trieux

    La commune de Fontaine-L’Evêque désire acheter une nouvelle école fondamentale à Forchie-la- Marche. En effet, le bâtiment de l’ancienne école libre, situé à la rue Chaussée, est abandonné depuis des années. Et parallèlement, la petite école communale de Forchies-la-Marche située non loin de là manque de place pour accueillir tous les élèves.

    Photo: Les bâtiments de l’ancienne école libre. C.H.

    C’est une idée qui mûrit depuis un moment dans la tête du bourgmestre de Fontaine-l’Evêque et dans celle de l’échevin de l’enseignement Sébastien Verstricht : racheter les bâtiments d’une ancienne école libre fermée il y a 6 ans pour agrandir la petite école communale des Trieux située à la rue Chaussée.

    « C’est un projet qui me tient à cœur car c’est l’agrandissement d’une école communale. C’est toujours positif pour la commune. L’école des Trieux est complète et comme on ne sait pas pousser les murs, il faut acheter un nouveau bâtiment », explique Sébastien Verstricht.

    Un projet louable qui serait financé par la vente de plusieurs biens appartenant à la commune, dont « Le Potager », un terrain situé sur la drève du château communal.

    Les anciens bâtiments scolaires comprennent également une grande salle ainsi qu’un parking. « Mais nous souhaitons acquérir uniquement le bâtiment et laisser le parking et l’annexe à leurs propriétaires actuels », explique le bourgmestre, Noël Van Kerckhoven. S’ils sont d’accord évidemment. Un devis a été réalisé, évaluant le prix de l’ensemble à 400.000 euros. « Mais comme nous ne désirons que les bâtiments scolaires, il faut évaluer le prix aux alentours de 200.000 euros », continue le bourgmestre.

    Un projet qui mûrit depuis plus d’une année. « Tout le monde semble partant. Nous avons eu l’autorisation du CRAC (Centre Régional d’Aide aux Communes), obligatoire puisque nous sommes sous tutelle », nous dit-il encore.

    « L’avantage majeur de ce bâtiment, c’est qu’il se trouve vraiment en face de l’école des Trieux. Il n’y a qu’un passage pour piétons à traverser. C’est idéal », note encore l’échevin de l’enseignement.

    Ce jeudi soir, le conseil communal de Fontaine-L’Evêque a voté la réaffectation des fonds obtenue grâce à la vente des biens publics comme « Le Potager ».

    Une proposition d’achat a été faite aux propriétaires de l’école. « Si le prix qu’ils demandent est dans nos possibilités, nous serons ravis d’acquérir le bâtiment », conclut Noël Van Kerckhoven.

    Il ne restera alors qu’à remettre un bon coup de pinceau pour rafraîchir les lieux, qui après 6 ans d’abandon en ont bien besoin.

    A.W.

     
  • Pin it!

    Fermé depuis deux ans, le pont du Congo sera enfin rénové

    Travaux.jpgIl fait partie intégrante du patrimoine de l'entité.

    La commune a prévu de dépenser sur fonds propres près de 65.000 €. Les travaux devraient débuter le lundi 23 mai prochain et durer près de 50 jours ouvrables. Parallèlement à la rénovation du pont du Congo, les rues de Joli-Bois, des Combattants et de la Briqueterie seront remises à neuf pour la fin du mois de mai.  

    Après deux années laissé à l’abandon, une nouvelle vie pour le pont du Congo. O.P.

    Construit, il y a de nombreuses années, le pont du Congo, situé à la rue Justin Lombard à Forchies-la-Marche, est aujourd’hui dans un état de vétusté très avancé.  « Des briques tombaient sur la voirie. Cela présentait un certain danger pour les automobilistes et piétons qui y passaient en dessous »,  souligne l’échevin des Travaux de Fontaine-l’Evêque, Gianni Galluzzo (PS). 

    Suite à l’alerte donnée par les riverains il y a un peu plus de deux ans, le pont du Congo a été fermé à la circulation il y a plus de deux ans. Et pour éviter de mettre en place de nombreuses déviations, la commune a créé un passage qui contourne le pont.  « Une convention avec l’agriculteur, propriétaire de terrain juste à côté, a été signée. » 

    Le pont sauvegardé

    Avant d’entamer le moindre chantier, la commune a toutefois décidé de faire appel à un expert en stabilité. Histoire de voir quels travaux doivent être entrepris. « Fort heureusement, nous ne devons pas détruire l’infrastructure. Pour le démolir et le construire, cela nous aurait coûté près de 500.000 €. » 

    Pour le remettre à neuf, il est prévu, dans le cahier des charges établi par la commune, d’enlever les anciens joints à haute pression avant d’effectuer le rejointoiement, de refaire les façades et de procéder à un ancrage par tirants sur la partie supérieure du pont. La végétation qui s’est développée au dessus au fil des années va également être enlevée. La voirie va aussi être refaite.  « Nous avons prévu d’enlever les pavés et de placer un nouveau tarmac avec, au centre de la rue, un filet d’eau. » 

    Pour ce projet, la commune va dépenser environ 65.000 € sur fonds propres. Concernant les délais, le début du chantier tarde à venir. Lors d’une réunion avec l’entreprise, cette dernière a souhaité faire autre chose de ce qui était prévu au départ. « Des changements utiles mais pas primordiaux à nos yeux. De plus, cela aurait entraîné des coûts supplémentaires. Nous avons, cette semaine, un entretien téléphonique avec l’entreprise. Le chantier pourrait débuter le lundi 23 mai prochain et devrait durer une cinquantaine de jours ouvrables.  » 

    Et ailleurs

    Alors que ce chantier va bientôt commencer, d’autres sont le point de se terminer. C’est notamment le cas des rues Joli-Bois et des Combattants à Forchies-la-Marche, soit la deuxième voie d’accès la plus utilisée entre Fontaine-l’Evêque et Forchies.  « Ces voiries, suite à l’important charroi causé par les déviations mises en place lors des travaux de la rue de Forchies, se sont fortement dégradées. Nous avons dépensé près de 90.000 € sur fonds propres pour les remettre à neuf. » 

    Et de poursuivre, « une grande partie de rue de la Briqueterie à Fontaine-l’Evêque est, elle aussi, en cours de rénovation. Ce chantier, estimé à 88.000 €, rentre dans le cadre du Plan d’investissement communal 2013-2016. Il est donc subsidié à 50 % par la Région wallonne ». 

    Ces rues devraient être à nouveau ouvertes aux automobilistes vers la fin du mois de mai.

    O.Pâq.

     

  • Pin it!

    Près de 45.000€ pour la bibliothèque

    Les lampes de la bibliothèque sont trop onéreuses et vont être prochainement remplacées par de l’éclairage LED
    Th.P.

    Les lampes de la bibliothèque communale, située place de Wallonie, consomment plus que celles d’une salle omnisports. Selon les autorités locales, c’est tout simplement une catastrophe économique. Un tout nouveau système d’éclairage va ainsi être installé avant la fin de cette année.  

    C’est dans les années 90 que la commune de Fontaine-l’Evêque a transformé la halle aux grains en bibliothèque. La Halle aux livres, située sur la place de Wallonie, permet comme dans la plupart des bibliothèques communales, aux Fontainois d’emprunter des livres. Un espace informatique leur offre également la possibilité de se connecter à internet. Malheureusement, et selon la directrice générale faisant fonction de la commune et ancienne bibliothécaire, Laurence Boulanger, les lecteurs sont mal à l’aise à cause de l’éclairage. Il faut dire que depuis les années 90, le système d’éclairage n’a jamais été remplacé.  « Ce sont toujours des spots halogènes qui consomment énormément » , précise le bourgmestre Noël Van Kerckhoven (PS). 


    7.436 € par an 

    De fait, la consommation électrique est telle que la commune doit débourser près de 7.436 € par an. Cela alors que la bibliothèque n’est ouverte que 24 heures par semaine. « À titre de comparaison, la bibliothèque consomme plus qu’une salle omnisports. De plus, nous devons régulièrement changer les ampoules qui ont une puissance de 350 watts chacune. C’est tout simplement une catastrophe économique. » 

    Ces constatations ont obligé la commune à réagir. C’est pourquoi, lors de la dernière séance du conseil communal, les autorités locales ont prévu un peu plus de 45.000 € pour le remplacement de tout le système d’éclairage. Une remise à neuf qui avait déjà été prévue par les autorités locales l’année dernière.  « Nous avions prévu un budget de 25.000 euros. Le système qui nous était proposé par l’entreprise ne nous convenait pas vraiment. Il était basique, sans doute efficace mais pas du tout esthétique par rapport au bâtiment. » 

    80 % d’économie d’énergie 

    Mais aujourd’hui, la commune annonce que c’est un système d’éclairage composé de LED qui a été choisi.  « Cela nous permettra de réaliser une importante économie d’énergie d’environ 80 %. » 

    Soumis au vote, le point à l’ordre du jour a permis à la commune de lancer le marché public. Les entreprises ont un peu moins d’un mois pour y répondre. Ensuite et pour la date du lancement des travaux, tout dépendra du calendrier de l’entreprise lauréate du marché.  « Nous pouvons espérer que tout soit terminé pour fin de cette année » , conclut le bourgmestre Noël Van Kerckhoven. 

    O.Pâq.

     

     

     

  • Pin it!

    Une étude pour la toiture du Chateau Bivort

    2.jpgAu cours de cette même séance publique, la commune a prévu dans son budget 2016 près de 45.000 € pour la toiture du château Bivort et de sa chapelle. Ce montant servira à lancer une étude pour remettre à neuf le toit de cet édifice classé au patrimoine wallon.

    « Lorsque nous avons démonté le clocheton car ce dernier menaçait de s’effondrer, le service du Patrimoine wallon a constaté que la charpente, et cela à de nombreux endroits de la toiture du château et de la chapelle, était en mauvais état. Les ardoises naturelles sont à remplacer. Cette étude, une fois réalisée, nous permettra de phaser le chantier. » 

    Le montant à débourser pour cette étude est jugé excessif par le conseiller Alain Turchet (MR) du groupe d’opposition CDH-MR. « C’est la somme maximale que nous allons dépenser, a répliqué le bourgmestre. Ce montant estimatif est calculé sur base de la somme globale à débourser pour remettre à neuf le toit du château, soit entre 500 et 600.000 euros. »
    La procédure, afin d’attribuer un bureau d’études, est désormais lancée.
    O.Pâq.

  • Pin it!

    Employée agressée: la commune porte plainte

    ht107.jpgElle a prévu, pour protéger ses employés, der mettre en place les guichets.

    Suite à l’agression physique dont a été victime une employée, les autorités locales de Fontaine-l’Evêque ont prévu de remettre en place des guichets. Cela afin de protéger leurs travailleurs. « Il y a un grand manque d’éducation dans le chef de certains de nos concitoyens », s’est énervé le bourgmestre Noël Van Kerckhoven (PS) en séance du dernier conseil communal.  

    Il y a trois semaines, une Fontainoise a violemment agressé une employée du service État Civil/ Population de la commune, situé à la Grand-rue.  « C’est intolérable , s’exclame le bourgmestre de Fontaine-l’Evêque Noël Van Kerckhoven (PS).  Il y a un grand manque d’éducation dans le chef de certains de nos concitoyens. » 

    Comme le souligne le bourgmestre, les agressions sont malheureusement fréquentes. Mais cela ne reste bien souvent que du verbal. Il y a trois semaines, cela a véritablement dépassé les bornes.  « Une habitante est venue à la commune car il y avait une faute d’orthographe sur la carte d’identité de son enfant , explique le bourgmestre. L’employée lui a alors expliqué qu’il fallait refaire une nouvelle carte d’identité et que cela prendrait environ un mois. La jeune femme s’est alors énervée. Accompagnée de cette dernière, l’employée est montée jusqu’au bureau de la cheffe de service. Là, la dame a empoigné et griffé notre employée. En quittant nos locaux, elle a renversé le présentoir. Les gens sont aujourd’hui pressés par le temps et font les démarches administratives à la dernière minute. » 

    Peu de temps après cet incident, la police des Trieux est arrivée sur place et plainte a été déposée par l’employée. La commune a décidé de se porter partie civile dans cette affaire.  « Nous allons remettre en place des guichets afin de protéger notre personnel. Les citoyens n’auront ainsi plus la possibilité d’avoir un contact direct avec lui. » 

    Bien évidemment, cet incident est revenu sur la table du conseil communal qui s’est tenu ce jeudi soir. Le conseiller MR du groupe d’opposition CDH-MR Philippe Seghin en a profité pour interpeller les membres du collège et la directrice générale quant au problème récurrent de personnel au service Etat-Civil/Population.  « Ce service est le lien direct entre la commune et ses concitoyens , explique le conseiller.  Il renvoie une image importante de la ville. Malheureusement, au début de ce mois, j’ai constaté qu’à l’Etat-Civil, il y avait un employé présent sur trois. Au service Population, j’en ai compté un au lieu de quatre et un sur trois au service carte d’identité. À cause de ce manque de personnel, les dossiers prennent du retard et il y a de longues files d’attente. Des mesures doivent être prises pour remédier à cela. » 

    Noël Van Kerckhoven a confirmé les constatations faites par le conseiller.  « Cela remonte déjà à notre arrivée au pouvoir, soit fin 2012. Nous faisons le point plusieurs fois par an pour améliorer la situation. Compte tenu du fait que nous sommes sous plan de gestion du CRAC (centre régional d’aide aux communes), nous n’avons pas la possibilité d’engager du personnel supplémentaire. Toutefois, une employée qui travaille à mi-temps passera prochainement à temps plein pour renforcer le service Population » , termine le maïeur. 

    O.Pâq.

  • Pin it!

    Au conseil communal de ce jeudi (mise à jour)

    Le conseil communal de Fontaine-l’Evêque se réunit ce jeudi soir au château. Il sera notamment question du budget du CPAS pour 2016 mais aussi de réparations urgentes à effectuer à la toiture de l’ancienne église Saint-Vaast. On parlera aussi du nouveau quartier en construction (à l’angle de la rue Martin Fayt et de la rue Chaussée à Forchies-la-Marche) : 25 maisons unifamiliales et 6 blocs d’appartements, ainsi qu’une nouvelle voirie. Mais il sera aussi question de définir divers endroits où poser des caméras afin de lutter contre la problématique des dépôts de déchets clandestins. Ainsi que d’une convention pour les agents constatateurs.

    Lors de la prochaine séance du conseil communal de Fontaine-l’Evêque, qui se tiendra le 28 janvier au Château Bivort à 19h, il sera notamment question de l’adoption du nouveau règlement général de police administrative. Une série de conventions seront étudiées comme celle relative aux incivilités environnementales, pour la voirie et pour les SAC.

  • Pin it!

    Voeux du Collège

    Logo-Ville.jpg

    Voici quelques photos de la cérémonie de voeux du Bourgmestre et du Collège de ce mardi 12 janvier 2016, dans la salle des mariages du château Bivort.

    Lire la suite

  • Pin it!

    Budget bouclé: un gain de 45.000€ pour 2016

    Budget - copie.jpgCela n’a pas été simple, mais la Ville de Fontaine-L’Evêque a pu voter le budget 2016 lors de ce dernier Conseil communal de l’année. Et bonne nouvelle, le budget ordinaire 2016 de la ville de Fontaine-l’Evêque présente un résultat positif à l’exercice propre de 45.338 €.  

    « Ce fut un budget très difficile à constituer : les chiffres sont sans cesse en évolution et il est particulièrement difficile de maîtriser certaines dépenses de transfert (ICDI, zone incendie, police, CPAS…), sans compter l’incertitude de certaines recettes (Impôt des personnes physiques, additionnels au précompte immobilier, fonds des communes) », relate Philippe D’Hollander, échevin des finances et du budget à Fontaine-L’Evêque. 

    Le budget annuel de la ville se monte à un montant avoisinant les 20.500.000 euros.

    Dépenses

    Les dépenses de fonctionnement sont en diminution de 1,9 %. Les frais de fonctionnement représentent 11,2 % des dépenses du budget annuel. 

    En ce qui concerne  les dépenses de personnel, elles n’ont pas été indexées mais incluent les augmentations barémiques conformément à ce que prévoit la circulaire budgétaire 2016 de la Région wallonne. 

    Les dépenses de personnel représentent 41,20 % des dépenses du budget. Il est important de préciser que la ville, contrairement à de nombreuses autres communes, ne devra licencier aucun agent pour des raisons budgétaires. Bonne nouvelle pour le personnel. 

    Les dépenses de transfert couvrent 37,1 % des dépenses. Elles sont en augmentation de 2 % par rapport à 2015. La dotation à la zone de police s’élève à 2.076.534 €. 

    Elle se base sur la dotation initiale 2015 à laquelle s’ajoutent les augmentations barémiques et les cotisations pour les pensions. La dotation pour la zone de secours (service incendie) s’élève à 952.753 €.

    Le CPAS profitera d’une dotation majorée de 1 % par rapport à la dernière modification budgétaire de 2015. Cependant, le nombre de personnes bénéficiant du revenu d’intégration sociale (RIS) est encore en augmentation (511 personnes fin 2015). 

    Très prochainement, le CPAS va procéder à un nouvel examen des différents dossiers des bénéficiaires afin non seulement de favoriser la remise au travail en « article 60 » mais aussi d’éviter ou de prévenir toute situation anormale. 

    Enfin,  les dépenses de dettes reprennent les charges d’emprunts (intérêts et amortissement). Elles représentent 10,5 % des dépenses du budget annuel. 

    Recettes

    Les recettes concernant la dotation du Fonds des communes, l’impôt des personnes physiques (IPP) et les additionnels au précompte immobilier ont été inscrites en fonction des prévisions transmises par les diverses administrations concernées. 

    Elles affichent une diminution de 415.742,65€ par rapport à l’estimation initiale.

    Le service public fédéral Finances présente en effet un retard dans les enrôlements des contribuables.

    Chaque commune subit ce désagrément.

    À noter le maintien des subventions aux différentes associations et groupements de l’entité mais les dossiers seront à rentrer pour le 30/06/2016 au plus tard pour être recevables.

    Les dotations communales au centre culturel, aux fabriques d’église et à la maison de la laïcité restent inchangées.

    Bonne nouvelle en ce qui concerne  les taxes : elles ne seront pas augmentées en 2016 (sauf certaines adaptations mineures relatives aux documents administratifs). Même la taxe sur les déchets restera à son niveau actuel. 

    Le budget a été voté avec 14 voix « pour » (PS), 6 abstentions (MR-CDH) et 5 voix « contre » (Vous+). 

    A.W.

    Les investissements: Voici ce qui est prévu pour 2016

    2145128097.jpgAu cours de l’année 2015, la Ville a réalisé plusieurs investissements. Et en réalisera encore l’année prochaine.

    Citons une modernisation de l’informatisation communale (serveurs, logiciel de gestion) et la mise en conformité d’installations électriques.

    Dans le cadre du fonds d’investissement communal, et au niveau travaux, sont prévus l’égouttage du sentier des Trieux à Forchies, la réfection et l’amélioration de la rue Berteaux à Leernes, l’égouttage de la rue Oscar Carlier à Forchies-la-Marche, la réfection et l’amélioration de la rue des Prisonniers de Guerre ainsi que la rue de Goutroux également à Forchies.

    Le service des travaux se verra doté d’un camion porte-conteneurs.

    Un projet sera élaboré pour envisager l’aménagement du « parking » Don Bosco. 

    Certaines écoles verront leur parking amélioré et leur entrée mieux sécurisée par des barrières de sécurité.

    Notons aussi, à l’école Carpin (Leernes), la réfection des sanitaires attendue par de nombreux parents et leurs enfants.

    Un revêtement de protection amovible sera installé dans l’une des salles omnisport afin de la rendre polyvalente pour certaines activités (par exemple le Téléthon ou les Noces d’or). Il faut en effet rappeler que la salle des fêtes fermera ses portes le 1er janvier pour des raisons évidentes de sécurité.

    Citons encore la réfection de la toiture de la buvette du terrain de foot de Forchies.

    Le changement d’éclairage de la bibliothèque (l’actuel consomme énormément).

    La remise en conformité du cimetière de Fontaine.

    L’achat d’une tondeuse et d’un camion pour le service propreté.

    Enfin, le Collège espère pouvoir compter l’avancement de deux dossiers : celui de l’espace « Saint Vaast / salle du cercle » et la mise en place d’un espace Agora pour les jeunes. 

    L’installation de ce dernier va en effet dépendre des subventions accordées par le Ministre ayant les infrastructures sportives dans ses attributions.

     

  • Pin it!

    Spectacle de Noël à la bibliothèque

    Spectacle de marionnettes "Sacrés Caractères" et venue de Père-Noël à la bibliothèque de Fontaine-l'Evêque.

    2748011658.2.jpg

    Album.jpg

     

     

  • Pin it!

    Journée de l'Arbre 2015

    arbre2015.jpg