Pin it!

Des arbres abattus sans permis 

La zone détruite, plusieurs espèces d’oiseaux et de batraciens perdent leur refuge

Il y a quelques jours, des camions s’attaquaient aux arbres d’un terrain privé au croisement de la rue des Combattants avec la rue Henrichamps à Fontaine-l’Evêque, et ce, sans autorisation de la Commune. Par ailleurs, des riverains s’inquiètent : cette zone abritait grenouilles, tritons, crapauds et même des chouettes chevêches, une espèce protégée.

MPZ

 

Malgré les pancartes « à vendre », le terrain est vendu depuis une petite année, nous dit l’agence immobilière du Centre. Mais il y a quelques jours, il semblerait que les propriétaires aient décidé de s’attaquer aux arbres présents sur le terrain. Sauf qu’aucune autorisation de la Commune n’a été donnée.

Une zone natura 2000

Pendant le déboisement, un agent du Département Nature et Forêts (DNF) a été appelé sur les lieux par un riverain inquiet. « C’est le DNF qui nous a contactés après avoir été constater sur place », explique Gianni Galluzzo (PS), échevin de l’Environnement à Fontaine l’Évêque. « Nous n’avons reçu aucune demande de permis pour cette zone. Et il faut savoir qu’un permis est nécessaire, même pour abattre un seul arbre. » Plusieurs promoteurs avaient contacté la Commune avec différents projets pour la zone, mais il semblerait qu’ils se soient rétractés. « Je sais qu’un projet a été refusé il y a quelques années », confie un voisin qui habite juste en face du terrain en question. «C’était paisible d’avoir cette zone boisée à proximité. » Dans le voisinage, personne ne sait qui a acheté le terrain et pour quelle raison les arbres ont été abattus, mais tous s’alignent sur le même mécontentement. Le DNF a envoyé un avertissement aux propriétaires qui ont jusqu’à deux ans pour régulariser leur situation.

Catastrophe naturelle ?

D’autres sont également inquiets, voire révoltés. Les arbres abattus abritaient grenouilles, tritons et crapauds. « Quelques mares s’étaient formées facilitant la reproduction des batraciens », explique Pierre Patiny, membre du Plan Communal de Développement de la Nature à Fontaine l’Évêque (PCDN). «Tous les ans, d’ailleurs, nous allons sur place pour aider les batraciens à traverser la route. » Cette partie du terrain, même si elle est le refuge de beaucoup d’espèces animales, est en zone d’habitats. « Mais à 150 mètres d’une zone Natura 2000 », précise Pierre Patiny. « C’était le pire moment pour détruire ces arbres. C’est le début du printemps, les batraciens sont en train de se réveiller. » Mais du côté du DNF, Bernard Blareau, agent forestier, nous dit que cela aurait pu être pire. « Si la zone avait été détruite pendant la nidification, ça aurait été dramatique ! C’est toute une saison de reproduction qui aurait pu être gâchée. »

La chouette chevêche, une espèce protégée, trouvait également refuge entre les branches des arbres maintenant abattus. « C’est une zone d’habitat, mais c’est aussi un milieu sensible et humide », continue Bernard Blareau. « Un ruisseau passe par là, des saules étaient le repaire de nombreuses chouettes. Mais les animaux viennent de se réveiller, ils vont bouger, trouver un autre endroit. » Bernard Blareau insiste : « L’infraction se situe au niveau des autorisations qui n’ont pas été demandées et la situation devra être régularisée.»

 

Écrire un commentaire

Optionnel