Pin it!

La ville réclame 98.000€ à Rovillard, l'ex-maïeur.

Condamné par le tribunal correctionnel de Charleroi à un an de prison avec sursis en septembre 2016 pour faux et détournements par fonctionnaire public, Georges Rovillard n’est pas au bout de ses ennuis. De fait, la Ville de Fontaine-l’Evêque lui réclame aujourd’hui près de 98.000 euros.

Pour rappel, la justice a condamné l’ancien bourgmestre de Fontaine-l’Evêque pour avoir «profité du système», pour avoir à l’époque où il était à la fois bourgmestre de Fontaine-l’Evêque et responsable de l’AWIPH (l’agence wallonne pour l’intégration de la personne handicapée) voyagé partout dans le monde, avec son épouse, en se faisant rembourser -parfois des deux côtés- des frais personnels quelquefois totalement inventés. La Ville de Fontaine-l’Evêque, lésée dans cette affaire, a reçu un montant provisionnel de 3.600 euros, le temps de calculer le montant exact des dommages.

Mais ce montant est bien plus important que les 3.600 euros décidés par le tribunal. «Notre directeur financier qui est en poste depuis le 1er janvier 2013 a pris en main le dossier et s’occupe d’établir le décompte. En septembre dernier, Georges Rovillard a été condamné par le tribunal à verser 80.000 euros à la Ville. Mais aujourd’hui, après un dernier décompte réalisé par notre directeur financier, il s’avère qu’il manque 18.000 € à la facture totale. Une somme qui provient de reconnaissances de dettes signées par le bourgmestre au nom de la Ville. » Celle-ci a dès lors décidé de lancer une nouvelle procédure à l’encontre de l’ancien maïeur. « 18.000 €, c’est un montant important. Nous avons désigné un avocat au dernier conseil communal. » Pour rembourser les 98.000€, une partie de sa pension que lui verse la Ville va être saisie.

O.Pâq

Écrire un commentaire

Optionnel