Pin it!

Accidents sur le rail

Réparation de la voie à Morlanwelz : 2 ouvriers tués lors d'un nouvel accident sur le rail ce soir (photos + vidéos)

Les équipes techniques d’Infrabel ont entamé lundi, en début de soirée, des travaux de réparation à la suite de l’accident entre un train et une voiture sur un passage à niveau situé à Morlanwelz. Or, selon nos confrères de la RTBF, alors que des ouvriers s’affairaient sur les voies ce lundi soir, ils auraient été fauchés par un train. On déplore des morts et plusieurs blessés parmi les ouvriers.

(Photo Belga) (A.D.)

L’accident qui s’est produit lundi soir sur un passage à niveau situé à Morlanwelz, où des travaux de réparation étaient en cours à la suite de l’embrasement d’un véhicule fauché par un train en matinée, a causé la mort de deux personnes, a indiqué la police des chemins de fer. Une troisième personne touchée est portée disparue.

De nombreuses ambulances de la région du Centre se sont rendues sur place.

Une conférence de presse est prévue plus tard dans la soirée à l’hôtel communal de Morlanwelz. Le ministre de la Mobilité François Bellot ainsi que la CEO de la SNCB Sophie Dutordoir se trouvent sur les lieux de l’accident.

Lors d’une manoeuvre de remorquage, le train accidenté s’est cependant détaché et a fauché plusieurs ouvriers d’Infrabel avant de continuer sa course. Il a ensuite percuté un train de passagers à proximité de La Louvière, faisant une dizaine de blessés, ajoute la police des chemins de fer.

Selon la SNCB, ce deuxième accident s’est produit sur la ligne 112 à hauteur de Chapelle-lez-Herlaimont.

Un service de bus a été mis en place entre Mons et Charleroi-Sud avec arrêts à La Louvière Centre et La Louvière Sud.

A Morlanwelz, le train brûlé a roulé aveuglément sur 13 kilomètres: deux morts et cinq passagers d'un train de voyageurs blessés

L’accident qui s’est produit lundi soir sur un passage à niveau situé à Morlanwelz, où des travaux de réparation étaient en cours à la suite de l’embrasement d’un véhicule fauché par un train en matinée, a causé la mort de deux ouvriers d’Infrabel et a grièvement blessé deux autres. Le train fou a percuté un train de voyageurs dot cinq sont blessés légèrement.

Lundi matin, un train a fauché un véhicule qui s’est ensuite enflammé. Les pompiers sont intervenus pour éviter l’embrasement de l’automotrice. Personne n’a été blessé mais l’accident a paralysé la dorsale wallonne entre Mons et Charleroi. Les équipes techniques d’Infrabel devaient remplacer deux portions de 6 mètres de rail ainsi qu’un boîtier de signalisation endommagé. Lors d’une manœuvre de remorquage, le train accidenté s’est cependant détaché et a fauché plusieurs ouvriers d’Infrabel avant de continuer sa course. Il a ensuite percuté un train de passagers à proximité de La Louvière, faisant une dizaine de blessés, ajoute la police des chemins de fer.

Les explications du patron d’Infrabel

«  Pour replacer les choses dans leur contexte, il y a eu une collision ce matin a 7h26 entre une voiture et un train qui ont pris feu  », a rappelé Luc Lallemand, CEO d’Infrabel. «  Les équipes d’Infrabel ont travaillé toute la journée pour rapatrier la rame brûlée. Elle a été évacuée par un train de relevage. À Piéton, il y a eu une rupture de l’attelage qui tractait le train brûlé. Ce dernier a roulé comme un véhicule aveugle sur 14 kilomètres et a malheureusement fauché une équipe d’Infrabel qui réparait les voies à cet endroit. L’alarme sur la présence de cette rame aveugle a été donnée par un train présent sur une autre voie. La cabine de signalisation a décidé de couper le courant sur la ligne, en espérant arrêter ainsi la rame aveugle. Ce qui a été inutile. Ensuite, cette rame aveugle a percuté un autre train de voyageur présent à contre sens sur la voie.  »

Du côté des secours, on confirme ce qu’il s’est passé. «  Nous avons reçu le premier appel, vers 19h50, pour signaler que des travailleurs ont été happés par un train sur la voie  », a précisé le responsable des secours. «  Nous avons dépêché sur place des moyens de secours-pompiers et le plan d’intervention médical a été déclenché. Trois hôpitaux ont dépêché des Smurs. Sur place, nous avons constaté que deux personnes étaient décédées. Il y avait aussi deux blessés graves stabilisés sur place et envoyés vers les hôpitaux de la région.  »

Du côté du train percuté, on constate cinq blessés. «Pour le deuxième accident, les secours sont partis de différentes casernes. Du côté de Braquegnies, il y a cinq personnes impliquées, blessées légers et moyens, envoyés dans hôpitaux de la région.  »

Présent sur place, le ministre de la Mobilité, François Bellot, s’est adressé aux victimes de ce nouveau drame sur le rail.

«Mes premières pensées vont bien entendu aux familles des victimes et aux travailleurs qui étaient très choqués  », a-t-il précisé. «  En tant que ministre, je voulais exprimer ma solidarité par rapport à tous ces travailleurs qui au quotidien s’investissent nuit et jour, quel que soit la météo ou les circonstances et qui malheureusement paieront un lourd tribu ce soir. Le travail de la justice des experts détermineront les causes de l’incident, mais c’est bien un drame qui frappe cette société qui a déjà connu d’autres incidents. »

Pas d’ouvrier disparu

Par contre, alors que la police des chemins de fer avait évoqué un autre travailleur disparu, cette hypothèse a été écartée à la suite d’investigations à l’aide d’une caméra thermique.

Plusieurs enquêtes sont en cours et l’auditeur du travail s’est saisi du dossier. Infrabel et la SNCB indiquent dans leur communiqué collaborer pleinement à l’enquête en cours.

Photos et vidéos sur: http://www.sudinfo.be/1999201/article/2017-11-27/reparation-de-la-voie-a-morlanwelz-2-ouvriers-tues-4-blesses-et-un-disparu-lors?utm_source=id2all&utm_medium=emailing&utm_campaign=Sudinfo+Newsletter+SOIR

 

Écrire un commentaire

Optionnel