Pin it!

« Amener Fontaine là où il doit être ! »

Maiuri, le nouveau T1 « demandé » par Focant

C’est Olivier Maiuri qui reprend les rênes de l’AS Fontaine en ces temps compliqués. Le nouveau T1 des Cloutiers apparaît très motivé par ce nouveau défi et préfère ne pas se cacher : « Il n’est pas question de parler d’autre chose que de gagner. » L’ex-coach de MSM Collège a été fortement conseillé par son ami démissionnaire Fabrice Focant, qui compte sur lui pour aider ce club cher à son cœur à remonter la pente.

2.jpgOlivier, comment vous êtes-vous retrouvé entraîneur de l’AS Fontaine ce mercredi, deux jours après la démission de Fabrice Focant ?

Fabrice est un ami, nous avons joué ensemble il y a quelques années… à Fontaine ! Il m’a contacté en m’expliquant qu’il sentait bien qu’il était arrivé à la fin d’un cycle et que son message ne passait plus dans le vestiaire. « Il faut que ce soit toi », m’a-t-il dit. Le président, qui était notre T2 lorsque nous jouions ensemble, m’a ensuite contacté. Je combinerai donc ces fonctions avec celle de coach et coordinateur des jeunes à Monceau.

Vous allez avoir la lourde tâche de « sauver » le club en ces temps difficiles…

Que les choses soient claires : il n’est pas question de parler d’autre chose que de gagner chaque match à Fontaine. Mon but est d’amener ce club là où il doit et veut être : au sein de l’élite provinciale.

Le coaching vous a manqué durant ces quelques mois sans club ?

Oui et non. Même si je n’ai connu que de bonnes choses du côté humain à Mont-sur-Marchienne, je considère cette expérience comme un échec sportif.

Craignez-vous que cette expérience se révèle aussi ratée ?

Non, je n’ai pas de crainte à ce sujet-là. À MSM, mon approche du football était trop différente de celle du club, qui est composé de merveilleuses personnes avec un esprit très festif. J’ai connu la situation dans laquelle se trouve Fabrice Focant. Mon message ne passait plus alors que je voulais sauver le club. Cela dit, je dois quand même avouer qu’il n’y a pas eu une semaine sans que le coaching me manque… J’ai toujours eu envie de coacher en P1 et le but du club est d’y arriver. Mathématiquement, rien n’est fait pour le titre (NDLR : Fontaine compte 14 points de retard sur le leader, le Rœulx) mais une montée via le tour final me semble être un objectif plus plausible.

Quel staff emmènerez-vous chez les Cloutiers ?

J’ai mes « fidèles », comme Fabrice a les siens. La composition du staff est encore à déterminer mais je peux déjà affirmer que Douai se verra confier davantage de responsabilités s’il l’accepte.

CYRILLE CARLIER

Écrire un commentaire

Optionnel