• Pin it!

    Salle des fêtes : et si on rasait tout ?

    Cette proposition a été soumise au Collège par le conseiller communal Philippe Seghin (cdH-MR)

    Le conseiller Philippe Seghin propose une solution radicale. Pour mieux reconstruire après...
    MSp

    La salle des fêtes de Fontaine-l’Evêque est fermée depuis le 1er janvier dernier à cause de problèmes de stabilité. Après avoir commandé une étude pour chiffrer les travaux de rénovation (près de 1,2 million d’euros), la commune recherche des solutions. Le conseiller de l’opposition Philippe Seghin a proposé de tout démolir pour y construire une salle des fêtes du 21e siècle. Le débat est lancé

    Lire la suite

  • Pin it!

    Faits divers ...

    Fontaine-l’Evêque

    Agression d’un homme âgé de 82 ans

    Mercredi, dans le courant de la journée, un homme âgé de 82 ans a reçu la visite d’un individu. Un arnaqueur qui lui a baratiné une raison pour entrer dans son domicile. Pas de bol pour l’agresseur : l’homme âgé avait de la visite. Son neveu. Celui-ci s’est interposé, l’agresseur a donné un coup au neveu avant de s’enfuir. En emportant,

     

    Plusieurs tonneaux après avoir escaladé le talus

    Belle frayeur pour un couple qui circulait dans une petite camionnette sur la N54 dans le sens Fontaine-Lobbes vers 9h ce jeudi. Il a voulu doubler une Smart et a touché une BMW qui avait entamé une manœuvre similaire. Il est allé heurter la Smart avant d’escalader un talus et de faire plusieurs tonneaux. Deux ambulances ont été sur place pour les deux blessés dans la camionnette.

    2.jpg

  • Pin it!

    Coup dur pour le projet Saint-Vaast 

    1.jpgC’est un véritable coup dur pour la commune de Fontaine-l’Evêque et son projet Saint-Vaast. De fait, le bourgmestre Noël Van Kerckhoven (PS) vient de recevoir un courrier de la Région wallonne lui indiquant qu’elle remettait finalement un avis défavorable à ce dossier. Pourtant, le projet semblait être sur les bons rails. La commune allait d’ailleurs lancer le marché public.

     

    UNE DÉCISION SURPRENANTE

    Pourquoi un tel revirement de situation ? « L’ancienne fonctionnaire-déléguée avait donné son accord, mais après un départ en congé de maladie longue durée, le dossier a été transmis à un nouveau fonctionnaire , explique le bourgmestre fontainois. Ce dernier a, à la surprise générale, mis son veto. Même le ministre wallon de l’Aménagement du Territoire, Carlo Di Antonio (cdH) se dit étonné. Une enquête interne va d’ailleurs être menée au sein de l’administration régionale et un rendez-vous avec le ministre a été programmé. »

    Le problème, selon ce fonctionnaire, viendrait de certains aménagements qui ne peuvent pas être financés dans une enveloppe SAR (site à réaménagger) dans laquelle l’entité a pu bénéficier de 3,5 millions d’euros de subsides. « Aujourd’hui, il nous refuse la construction d’un escalier pour aller aux appartements prévus au-dessus du café « le Cercle », la construction du local technique derrière l’église… Bref, de nombreux aménagements qui représentent du coup une dépense supplémentaire de 700.000 euros à débourser dorénavant sur fonds propres. Nous n’avons pas les moyens financiers pour cela. Nous mettons déjà 500.000 euros dans ce projet. »

    IL Y A URGENCE

    En attendant, le projet Saint-Vaast est bloqué. Cela alors qu’il y a urgence. « Le toit de l’église Saint-Vaast menace d’ailleurs de s’effondrer. »

    Si aucune solution n’est trouvée, le bourgmestre entend quand même lancer les travaux. « On démolit ce qu’il y a à démolir, je protège le site et je laisse ça comme ça. »

    Pour rappel, ce projet de grande ampleur lancé depuis plusieurs années permet de dynamiser le centre-ville de Fontaine-l’Evêque et d’améliorer le cadre de vie de ses citoyens. il est prévu d’aménager l’église Saint-Vaast en salle culturelle, de créer des appartements, une surface commerciale… « Avec cette nouvelle, je ne m’attends à plus grand-chose » , termine le bourgmestre fontainois dépité et en colère.

    Affaire à suivre.

    O.PÂQ.

  • Pin it!

    Centre Culturel Fontainois - Nouveau logo...

    Le Centre Culturel de Fontaine-l'Evêque à le plaisir de vous présenter son nouveau logo réalisé avec le concours de la Maison Pour Associations.

    On remarquera, notamment, une typographie "poinçon" rappelant la cité des cloutiers ainsi que le choix des couleurs qui sont aussi celles de la Ville. On peut également y voir un effet visuel "coup de projecteur", mise en lumière...

    A l'avenir, on distinguera aisément les activités du Centre.

    C'est en tout cas son souhait.

  • Pin it!

    Il menace de faire "Peter" le cpas

    Cpas.jpgQuand il est contrarié, Mohamed a la menace facile : quelques jours après l’attentat de Charlie Hebdo, il a menacé les employés du CPAS de Fontaine-l’Evêque de « Tout faire péter ». Deux mois plus tard, c’est le tribunal de Charleroi qu’il menaçait de « faire sauter ». Le parquet a requis 18 mois de prison à son encontre.

    Deux ou trois jours après l’attentat contre Charlie Hebdo, Mohamed, mécontent des services du CPAS de Fontaine-l’Evêque, a déclaré aux employés :  « Il ne faut pas s’étonner de ce qui se passe en France. Ça a pété en France et ça va péter ici ! » 

    Ce type de comportement agressif vis-à-vis du personnel des CPAS est malheureusement de plus en plus fréquent au point que dernièrement le président du CPAS de Fontaine-l’Evêque a engagé un vigile, installé un visiophone à l’entrée et équipé le bureau des assistants sociaux d’un bouton d’alerte pour appeler à l’aide en cas d’agression.

    Deux mois plus, rebelote au palais de justice de Charleroi : « Si je ne peux pas voir ma fille, je vais faire sauter le tribunal de Charleroi. » 

    Cette audience au tribunal de la jeunesse s’est d’ailleurs terminée en pugilat : Mohamed est aussi poursuivi pour des coups à son ex attestés par un certificat médical. 

    Il doit être allergique à l’atmosphère du palais de justice car hier il n’avait pas répondu à la convocation pour répondre de ces préventions.

    Le substitut Dufrasne a requis l’application de l’article 328 du code pénal qui prévoit que « quiconque aura, soit verbalement, soit par écrit anonyme ou signé, soit par agissements quelconques, sciemment donné une fausse information concernant l’existence d’un danger d’attentat contre les personnes ou les propriétés punissable d’une peine criminelle, sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans et d’une amende de cinquante à trois cents euros. » 

    En l’occurrence, le parquet a requis 18 mois de prison pour les menaces d’attentat et 4 mois supplémentaires pour le coup.

    Jugement le 17 novembre.

    E.MA.

  • Pin it!

    ACG-ART : de Fontaine-l'Evêque à Mont-sur-Marchienne

    Carré.jpgL’atelier AGC-ART de Fontaine l’Evêque a été fondé en 1993. Une première expo avait déjà été organisée au Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne, il y 20 ans. Une deuxième avait également vu le jour.

    Photo: En compagnie de Elio Paolini, Conseiller Communal à Charleroi,
    lors du vernissage.

     

    C’est donc maintenant la troisième qui se déroulait le week-end dernier. Elle a réuni 38 exposants et 80 œuvres : huiles, acryliques et aquarelles.

    Parmi les artistes, Jean-François Dupriez. Fréquentant l’atelier depuis 5 ans, cet habitant de Goutroux a réalisé un diptyque sur une jeune fille faisant des cabrioles en Normandie, s’inspirant de l’univers de Edward Hopper.

    Marjorie Pistone expose également. Elle a fait des portraits de Serge Gainsbourg, Uma Thurman, Stromae…

    « Un mot d’ordre dans cette expo ? La qualité plutôt que la quantité ! » , revendique Derry Turla.

    J.C.HERIN

    Pano.jpg
    Vue de l'exposition

    Les exposants:

    Antoine Nadine - Balieu Nicole - Bosschem Laurie - Bremer Viviane - Bressa Jacqueline - Cappelletti Nadia - Charlier Anne - Choustoulakis Eva - Defosse Muriel - Deloyer Michele - Dupriez Jean-François - Duterme Claude - Gajdzik Jacqueline - Hallebardier Annie - Horgnies Annie - Houbart Alix - Krysiak Danielle - Kuka Marie-Thérèse - Lambeets Anne-Marie - Lambeets Danielle - Lejeune Bernadette - Mahassine Aïcha - Malou Françoise - Marche Jacqueline - Mercier Viviane - Nicolas Karine - Opsommer Françoise - Paepen Lea - Pistone Marjorie - Platbroot Nathalie - Quertinmont Valérie - Rammelaere Jacqueline - Rombeau Pierre - Sambrée Michel - Scaillet Jacqueline - Suzan Jean-Luc - Techy Christianne - Van den Berg Anne - Zea-Johnson Luz

     

    Toutes les photos de l'exposition en suivant les liens ci-dessous:

    https://goo.gl/photos/zikD2nDJ9tjs4XJg6

    https://www.facebook.com/patrick.henaux.7/media_set?set=a.10209029270721849.1073742018.1619958791&type=3&pnref=story

     

    Expositions biennales de l'atelier:

    • 1996 : Centre Culturel, Mont-sur-Marchienne
    • 1998 : Péniche Notger, Centre Culturel, Thuin
    • 2000 : Maison du Citoyen, Marchienne-au-Pont
    • 2002 : Maison Pour Associations, Marchienne-au-Pont
    • 2004 : Maison Pour Associations, Marchienne-au-Pont
    • 2006 : Centre Culturel, Mont-sur-Marchienne
    • 2008 : Château Bivort, Fontaine l’Évêque
    • 2010 :Château Bivort, Fontaine l’Évêque
    • 2012 : Notre atelier: Pavillon 3, parc du château Bivort, Fontaine-l’Evêque
    • 2014 : Château Bivort, Fontaine l’Évêque
    • 2016 : Centre Culturel, Mont-sur-Marchienne


    Rendez-vous le 10 novembre 2018 pour fêter les 25 ans de l'atelier:

    • Exposition
    • Portes ouvertes
    • Artistes au travail
    • Soirée festive

    ...en notre atelier, pavillon 3, parc du château Bivort à Fontaine-l'Evêque.

    Page Web: http://acg-art.blogspot.be
    P
    age FB: https://www.facebook.com/groups/48996386433/

  • Pin it!

    "Le théâtre rend fou, hein!"

    Pièce de Jacques Maurin.

    Avec: Christine Capron - Catherine Delepierre - Marc Deltenre - Aurélie De Ruyck - Pascal Minne - Hughes Parée - Pascal Picco - Derry Turla - Carine Versari - Marie Wathelet - Kristel Vdb

    Mise en scène: Philippe Gustot

    D'après: Le Théâtre qui rend Fou de Jacques Maurin

    « Le théâtre qui rend fou » est une suite de sketches ayant pour thème les problématiques physiques du théâtre, traitées sur le mode absurde. Chaque saynète aborde un élément moteur de la mise en théâtre.

    • A la Maison des Jeunes Case Départ à Forchies-la-Marche, le vendredi 12 novembre à 20h et le samedi 13 novembre à 16h.
    • Retour les vendredi 16 et samedi 17 décembre à 20h, et le dimanche 18 décembre à 16h, à la Bouteillerie, boulevard du Nord à Fontaine-l'Evêque.

    Réservation: gustot@scarlet.be

    Bandeau.jpg

  • Pin it!

    70 Fontainois et le Bourgmestre sur le plateau du 71 - article

    Plongée dans les coulisses du tournage

    Ce jeudi 13 octobre, Fontaine-l’Evêque a débarqué en force à Bruxelles. Ils étaient septante citoyens, avec à leur tête le bourgmestre Noël Van Kerckhoven, à se rendre dans les bureaux du groupe RTL afin d’y enregistrer l’émission 71. Particulièrement en forme, ils ont mis l’ambiance sur le plateau du jeu télévisé ! On vous emmène dans les coulisses du tournage.  

    «Je suis un peu stressé évidemment. Stressé de faire une erreur, stressé d’être un peu ridicule et puis c’est toujours impressionnant d’être derrière la caméra», nous confie Noël Van Kerckhoven, le bourgmestre de Fontaine-l’Evêque, quelques minutes avant l’enregistrement du jeu télévisé 71. 

    Ce jeudi après-midi, le bourgmestre et 70 de ses citoyens sont arrivés en car à Schaerbeek, dans les bureaux de RTL. Enthousiastes et bien décidés à en profiter, ils ont mis l’ambiance dans les locaux.

    Certains, comme Martine, sont des habitués. «C’est la cinquième fois que je viens», nous dit-elle. D’autres sont venus par curiosité. Il faut dire que cette fois, la règle est un peu particulière : c’est une spéciale Bourgmestre. «Au mois d’août, la production de RTL m’a téléphoné, nous explique Noël Van Kerckhoven.  Ils m’ont proposé de participer à l’émission 71 avec 70 de mes concitoyens. Je pouvais les choisir». Lancé depuis quelques semaines, 14 communes au total ont déjà enregistré une émission. Soit la production de RTL leur demande s’ils sont d’accord de participer, soit le bourgmestre peut inscrire sa commune lui-même, soit un citoyen peut demander que son Bourgmestre participe. «Ici, ils nous ont appelés parce qu’apparemment, de nombreux Fontainois participent, de manière privée, au jeu», précise le maïeur. Aujourd’hui, il a décidé de participer et espère gagner afin de reverser l’argent au Comité des amis du bal du maïeur qui soutient des associations caritatives. «Si jamais par chance je gagne, cet argent ira pour l’achat d’un taxi social par le CPAS», dit-il. 

    70 places seulement

    Mais pour l’instant, l’heure est à la concentration. Regroupés dans une salle, les participants déclinent leur identité et attendent d’être placés sur le plateau. Vers 15h, un à un, ils sont appelés et assis à leur place. Jeunes, plus âgés, à la recherche d’emploi, pompier, photographe… c’est un beau panel de citoyens. «Je devais en choisir 70. J’ai d’abord proposé au conseil communal. Ensuite, j’ai contacté les deux services clubs de la ville qui viennent en aide aux enfants dans les écoles. Et puis aux associations, etc. J’ai essayé de proposer à un maximum de monde mais il n’y avait que 70 places», explique le bourgmestre. 

    Une fois tous en place, le chauffeur de salle a fait son entrée. «Des Carolos ! Quelle chance ! Vous êtes en forme ? Ah, le bourgmestre a été rebaptisé Patricia ? Ça vous va bien…», plaisante-t-il, alors que le nom des participants précédents s’affiche toujours devant les candidats, ainsi rebaptisés malgré eux. Alors que les consignes sont expliquées aux 70 candidats, le bourgmestre s’en va au maquillage. Fond de teint et petites retouches, il est prêt pour le briefing. «N’oubliez pas de vouvoyer Jean-Michel (Zecca), souriez, soyez détendu, dites bonsoir car c’est diffusé en soirée et surtout… pas d’insultes !», énumère la responsable. Ça y est, il peut redescendre sur le plateau, se mettre en place au côté de l’animateur vedette et… ça tourne !

    Rendez-vous le 16 novembre à 18h45 pour connaître le résultat. 

    A.W.

  • Pin it!

    70 Fontainois et le Bourgmestre sur le plateau du 71

    Nous avons suivi 70 Fontainois et le bourgmestre sur le plateau du jeu télé 71 de RTL (Photos et Vidéo)
    Rédaction en ligne

    Ce jeudi 13 octobre, Fontaine-l’Evêque a débarqué en force à Bruxelles. Ils étaient septante citoyens, avec à leur tête le Bourgmestre Noël Van Kerckhoven, à se rendre dans les bureaux du groupe RTL afin d’y enregistrer l’émission 71. Particulièrement en forme, ils ont mis l’ambiance sur le plateau du jeu télévisé ! On vous emmène dans les coulisses du tournage.

     
    « Je suis un peu stressé évidemment. Stressé de faire une erreur, stressé d’être un peu ridicule et puis c’est toujours impressionnant d’être derrière la caméra », nous confie Noël Van Kerckhoven, le bourgmestre de Fontaine-L’Evêque, quelques minutes avant l’enregistrement de l’émission 71.

    Ce jeudi après-midi, le bourgmestre et 70 de ses citoyens sont arrivés en car à Schaerbeek, dans les bureaux d’RTL. Enthousiastes et bien décidés à en profiter, ils ont mis l’ambiance dans les locaux.

    En ligne: http://www.lanouvellegazette.be/1696470/article/2016-10-16/nous-avons-suivi-70-fontainois-et-le-bourgmestre-sur-le-plateau-du-jeu-tele-71-d

    Vous pouvez lire l’article au complet dans la Nouvelle Gazette de ce lundi 17 octobre.

     

  • Pin it!

    THUIN : L’abbaye d’Aulne rachetée par  la Région pour 1€ 

    La signature de l’acte aura lieu le 21 octobre 

    O.PÂQ.

    3.jpgL’abbaye est, depuis la mort du dernier abbé d’Aulne, Dom Herset en 1806, la propriété de sa commission testamentaire. Le site sera plus précisément aux mains du Commissariat général au Tourisme. Le CGT est chargé de gérer un certain nombre de sites touristiques appartenant à la Région wallonne. Ce transfert de propriété est une étape-clé dans la consolidation des ruines et dans la valorisation touristique du site.  

     

    Ça y est ! Plus de six ans après avoir annoncé son intention d’acquérir les ruines de l’abbaye d’Aulne, le Gouvernement wallon sera officiellement et pour un euro symbolique, propriétaire des lieux le vendredi 21 octobre prochain.

    Pour rappel, le site est, depuis la mort du dernier abbé d’Aulne, Dom Herset en 1806, la propriété de sa commission testamentaire. Les premiers contacts avec la commission testamentaire de Herset ont été noués dès 2010. Depuis, l’Institut du Patrimoine Wallon (IPW), le comité d’acquisition d’immeubles de Charleroi et la commission testamentaire de Herset ont discuté sur les modalités de cession de certaines zones et éclairci toutes les situations juridiques liées à la propriété, notamment les baux emphytéotiques, commerciaux, locatifs, à ferme ainsi que les servitudes.

    Le site à haute vocation touristique sera plus précisément aux mains du Commissariat général au Tourisme (CGT), organisme d’intérêt public (OIP) wallon. Le CGT est chargé de gérer un certain nombre de sites touristiques appartenant à la Région wallonne.

    Ce transfert de propriété est une étape-clé dans la consolidation des ruines et dans la valorisation touristique du site reconnu comme patrimoine immobilier exceptionnel de Wallonie depuis 1999. La signature de l’acte d’acquisition permettra à la Région wallonne de lancer de gros travaux. « De fait et actuellement, le public est essentiellement issu de la grande région de Charleroi pour ses abords mais pas les ruines » , précise-t-on au cabinet du ministre wallon du Tourisme, René Collin (cdH).

    Pour reployer et valoriser le site, le CGT va déléguer à l’IPW la relance d’un marché public pour la consolidation et sécurisation des ruines. Un montant d’environ 15 millions d’euros étalé sur 10 ans est déjà prévu par le ministre wallon du Patrimoine Maxime Prévot (cdH). « L’IPW avait déjà lancé une étude en 2010 , explique-t-on au cabinet du ministre Collin. Toutefois, aucun auteur de projet n’avait été désigné pour élaborer cette étude. »

    Pour le début de l’année 2017, le CGT va lui aussi lancer un marché pour ce qui touche à l’accueil des touristes. Il s’agit de la rénovation et modernisation du bâtiment dit du Moulin. Pour cela, 1,5 million d’euros sont prévus par le ministre Collin. « Cet investissement doit permettre d’attirer plus de public pour visiter les ruines. Le CGT développera alors un produit touristique cohérent. »

    Enfin et concernant la gestion du site, une réunion aura lieu entre le CGT, la Ville de Thuin, la maison du tourisme Val de Sambre et Thudinie, l’office du tourisme thudinien et l’IPW. « Ceci afin de déterminer la meilleure formule » , termine-t-on au sein du cabinet du ministre Collin.