Pin it!

Un hôtel dès novembre à l'Abbaye d'Aulne

Pour un site comme l’Abbaye d’Aulne, le fait de ne pas disposer de capacité d’hébergement constitue un réel handicap. Celui-ci sera bientôt comblé par l’ouverture d’un hôtel à « l’Auberge de l’Abbaye », avec vue directe sur les ruines. Petit tour du propriétaire !  

Le week-end, les jours de beau temps, beaucoup de Carolos se rendent à l’Abbaye d’Aulne pour profiter du soleil. Le site intéresse aussi une clientèle plus éloignée géographiquement, mais celle-ci ne peut pas dormir sur place, ce qui freine indubitablement son développement. Ce souci est en passe d’être résolu. « Nous allons ouvrir un établissement comptant six chambres « double ». L’inauguration était prévue début octobre, mais elle aura finalement lieu aux alentours de la Toussaint », pointe François Payen, un des responsables.
Tout est parti d’une réflexion très simple. « Le véritable fer de lance de ce projet est Étienne Dufiefs. Ce dernier gère depuis des années la salle de réception située à l’Abbaye, à savoir La Carrosserie, et je suis son adjoint. À l’occasion des mariages par exemple, nous avons une grande demande de logement de la part des invités ou des mariés eux-mêmes. Nous nous sommes donc lancés dans ce projet, ambitieux, pour une petite PME comme la nôtre. »
Le futur hôtel recevra à coup sûr deux étoiles et ne désespère pas d’en dégoter une troisième. Le bâtiment de l’Auberge de l’Abbaye, qui l’accueillera, est ainsi en travaux pour être doté de tous les équipements possibles dans les chambres : wifi, télévision, etc. « Ce bâtiment appartient à la Commission Testamentaire qui gère l’Abbaye d’Aulne, où on retrouve le bourgmestre de Thuin, le doyen de la ville et un membre de la société civile. Nous en sommes locataires. Nous n’avons donc pas touché à la structure de la bâtisse proprement dite, mais nous avons tout refait à l’intérieur. Les étages accueilleront les six chambres et nous avons voulu en réaliser une plus grande, qui sera en quelque sorte la suite nuptiale pour les mariés qui auront célébré leur union à La Carrosserie. »
Au rez-de-chaussée, on retrouvera une brasserie, avec des terrasses, et celle-ci sera déjà exceptionnellement ouverte ce week-end à l’occasion du festival Scène sur Sambre.
Mais l’hôtel compte bien accueillir des clients en dehors des réceptions à la Carrosserie ou des gros événements. « Le site de l’Abbaye d’Aulne est un peu en retard quand on le compare à d’autres endroits touristiques comme les Lacs de l’Eau d’Heure ou l’Abbaye de Villers-la-Ville. Il manque des logements bien entendu, mais aussi davantage d’activités annexes. Mais cela est vraiment en train de se dynamiser. Il y a moyen de louer des vélos électriques à la maison du tourisme située non loin (NDLR : voir ci-dessous) . Nous proposerons aussi aux gens des itinéraires de randonnées à partir de l’hôtel. »
Bref, les responsables se montrent on ne peut plus enthousiastes ! Et ils disposent en plus d’un lieu extraordinaire avec vue directe sur les ruines !
Loïc Dévière

Des projets pour deux autres hôtels

Si le projet d’hôtel à « l’Auberge de l’Abbaye » verra le jour rapidement, on en avait surtout évoqué deux autres dernièrement. Le premier se situait à la Ferme de l’Abbaye. Il en est à la phase de l’analyse pour l’instant : les responsables hésitent entre un hébergement de grande capacité et des chambres d’hôtes.
En outre, comme le bâtiment est classé, le dossier pour d’éventuelles modifications devra être rudement bien ficelé et mieux vaut prendre le temps de le préparer correctement.
Il avait aussi été question d’un hôtel dans l’ancien home, situé à côté de La Carrosserie. Plusieurs investisseurs avaient visiblement manifesté leur intérêt, mais rien de concret n’a encore été dévoilé.
En fait, une sorte de préaccord existe avec un investisseur, mais son aboutissement définitif dépendrait encore de quelques paramètres externes.
Affaires à suivre !
L. Dév.

Commentaires

  • C'est sympa que la presse s'intéresse d'aussi près à un hébergement même pas encore ouvert (et à d'autres qui ne sont qu'hypothèse(s) ). Alors qu'en trois ans d'existence, nous (Gîte La Malavisée à Leernes, à 1km à vol d'oiseau de l'ADA !!) n'avons même jamais eu droit au moindre entrefilet dans les gazettes (locales ou pas !). Mis à part la Maison du Tourisme, jamais le moindre écho si nous ne faisons pas du bruit nous mêmes ! Dommage....

Les commentaires sont fermés.