• Pin it!

    « Ma vache tuée et découpée en plein champ »

    Voleur bleu.jpgLes voleurs n’ont emporté que les filets purs.
    Macabre découverte dans un champ situé à Landelies. Une des vaches d’Alex Bockeel, un éleveur de Fontaine-l’Évêque, a été égorgée, saignée puis dépecée au milieu de la prairie. Les voleurs de viande ont uniquement prélevé les filets purs de l’animal avant de prendre la fuite. Des découpes précises dignes de professionnels.


    «J’en ai eu les jambes sciées. En voyant ça, j’ai été horrifié, lance Alex Bockeel, éleveur de vaches « Blanc bleu belge » installé route de Charleroi à Fontaine-l’Évêque. Quand vous êtes éleveur, vous passez votre vie à travailler avec ces bêtes. De tels actes ne peuvent donc que m’interpeller. Ces personnes ont confondu mon champ avec un supermarché. Ils se sont servis directement dans ma prairie !»


    Hier matin, l’agriculteur a découvert le cadavre ensanglanté et mutilé d’une de ses vaches, une génisse âgée de 14 mois. Découpée en plein champ. «Cette prairie installée à Landelies est très isolée. Elle n’a pas de voisinage. Aucune personne aux alentours à part les travailleurs du site des Calcaires de la Sambre, décrit celui qui gère, avec son frère, la Ferme du Luce. La veille, des ouvriers de la carrière m’avaient prévenu que des fils de la clôture avaient été sectionnés. Ils ont été réparés dans l’heure... Pourtant, le lendemain matin,
    ils m’ont de nouveau téléphoné pour me dire que d’autres fils avaient été coupés mais surtout qu’une bête était morte.»


    L’homme se rend immédiatement à la prairie et ne peut que constater les dégâts. Des voleurs de viande ont fait leur « marché » et ont jeté leur dévolu sur une des huit vaches qui
    étaient en pâture. «Des personnes ont attrapé la pauvre bête, l’ont égorgée puis l’ont saignée, pointe le Carolo qui gère un cheptel de plus de 300 bovins. Elles ont ensuite découpé deux gros morceaux sur le cadavre. Un au niveau des cuisses, un autre au niveau de l’épaule droite... Les voleurs n’ont pris que les plus beaux morceaux, les filets purs. Soit entre 80 et 100 kilos de viande sur une bête qui pèse près de 400 kilos.»


    L’exploitant agricole souligne : «Ce n’est pas l’œuvre d’amateurs. Les coups sont très précis. Les gaillards ont découpé ça comme des professionnels. Avec beaucoup de finesse. Il n’y a pas eu de chipotage. Pour moi, ce sont des bouchers ou alors des personnes qui sont habituées à ce genre d’exercices.»
    Après les faits, Alex Bockeel a contacté l’AFSCA et la police locale, afin d’effectuer une déclaration de vol. Une première pour les forces de l’ordre carolorégiennes mais aussi pour le fermier. « Je n’avais jamais été confronté à une situation pareille. Ni même mon père d’ailleurs. Et fort heureusement ! Une bête comme ça coûte pas moins de 1.500 euros ! Sans parler des sept autres bêtes qui ont assisté à la scène.


    Depuis les faits, elles sont perturbées. » l
    E.V.

     

    Sans titre.jpg

     

  • Pin it!

    Exposition des artistes de l'entité (photos)

    palette.jpgCe week-end dernier s'est tenu, dans les salons du château Bivort, l'exposition annuelle des artistes de l'entité.

     

    Durant le vernissage, tous les exposants ont reçu un petit présent des mains du Bourgmestre ; et au terme de l'exposition, quatre prix ont été décernés:

    1. Le prix du Bourgmestre en charge de la Culture
    2. Le prix du Collège Communal
    3. Le prix du Centre Culturel
    4. Le prix du Public.

    Voici quelques photos du vernissage et de la remise des prix de l'exposition 2014.

    Salon des artistes 201477.jpg

    Les exposants - Photo Véronique LEJEUNE

    Album.jpg

  • Pin it!

    Le toubib donne l’exemple

    jcpmf1.jpgMichel Siciliano, 178e du semi, encourage ses patients à faire du sport

    Le médecin généraliste fontainois Michel Siciliano a découvert le jogging il y a deux ans, à l’âge de 58 ans. Maintenant, il ne peut plus se passer de courir. Et il engage ses patients à l’imiter, tellement le sport est important pour la santé. Il a couru le semi-marathon de Charleroi en 1h51.


    Sur les 1.300 joggeurs qui ont participé à la manche carolorégienne du Zatopek Urban Tour, beaucoup en étaient à leur première course. Et, naturellement, c’est sur la petite distance (6 km) qu’on les retrouvait. Mais, avant de sauter le pas, ils s’étaient préparés via la Zatopek Académie ou en suivant une session de « Je cours pour ma forme ». Ces sportifs se bornent généralement à courir dans un esprit de sport-santé, du moins au début. Car certains ne mettent pas beaucoup de temps à s’éveiller à l’ambition. Ce sont bien sûr les plus doués. Michel Siciliano est de ceux-là. Aussi est-ce sans surprise qu’on l’a vu s’aligner sur le semi-marathon, dimanche. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’il n’y a pas fait mauvaise figure. Il a en effet bouclé la distance en 1h51.27, se classant 178e sur 256.

    Pour quelqu’un qui approche la soixantaine (il fêtera ses 60 ans le mois prochain), c’est même mieux que bien. «Si je suis satisfait de ma course ? Tout à fait. Je tablais sur un chrono d’1h55 et j’ai mis 1h51 et des poussières. Ce temps me paraît correct, d’autant que j’étais rentré tard la veille d’un congrès à l’étranger. Mais, c’est vrai, le parcours ne faisait pas 21 km. (NDLR : 20,2 km d’après les organisateurs, mais il était très vallonné). » Et le médecin généraliste et conseiller communal de Fontaine-l’Évêque de poursuivre: « Mais je n’en suis pas à ma première course du genre. La première, c’était l’an dernier, quand j’ai couru les 20 Km de Bruxelles. Par la suite, j’ai disputé le marathon de Florence, malgré une épaule cassée. J’ai couru avec une attelle. Et bien que j’aie mis 4h30, j’étais content, vu les circonstances.» Michel Siciliano est un pur produit de «Je cours pour ma forme». «Après avoir joué au football jusqu’à mes 40 ans, j’ai cessé toute activité sportive. Et le résultat ne s’est pas fait attendre: j’ai pris du poids, je me suis encroûté. Il fallait que je réagisse. Et c’est ainsi que j’ai rejoint le « Je cours pour ma forme » de Fontaine-l’Évêque en 2012. Et j’y suis toujours ! Je me suis même affilié au club d’athlétisme de l’ACLO. Pourquoi ? Pour préparer au mieux mes prochains marathons. Le 2 novembre, je disputerai celui de Porto.»


    On s’en doute, le médecin fontainois encourage ses patients à faire du sport. «On ne soulignera jamais assez l’importance du sport sur la santé. Alors qu’il y a 600.000 diabétiques en Belgique, savez-vous bien que l’activité physique est une des bases du traitement du diabète ? Le sport, et donc le jogging, guérit des symptômes dépressifs, pré- vient le cancer du sein et du colon, entre autres bienfaits.» l


    KARL ZIMMERMANN

     

    Sans titre.jpg

     

  • Pin it!

    VTT au COGA

    velo2.jpgPour la 7ème année consécutive le COGA organise sa randonnée VTT au départ du magnifique site de l’abbaye d’Aulne le dimanche 04 mai 2014
    Forts du succès de l’an dernier avec nos 500 participants et des nombreux commentaires positifs relatifs à notre organisation, nous avons décidé de réitérer l’expérience selon le même concept (Accueil, parcours, ravitaillements, etc…)


    Les différents parcours que nous proposons à nos participants répondent à leurs attentes et procurent chaque une énorme satisfaction. (Parcours techniques, dénivelé important et un fléchage précis et conséquent).
    Comme chaque année nous avons l’honneur d’être accueillis pour notre 1er ravitaillement dans les jardins suspendus de la ville de Thuin aux pieds des vignes.
    Comme tous les ans nous vous offrons une grande variété de produits lors des ravitaillements (biscuits, chocolats, fruits, boissons) mais surtout la possibilité pour nos sportifs de goûter une bière locale.
    A l’arrivée nous mettons gratuitement à votre disposition un bike –Wash, un parking « vélo gardé » et des douches (Hommes- Femmes)
    Comme les années précédentes, un bar et un barbecue seront à votre disposition le tout dans une ambiance festive.


    Pour tous Renseignements :
    Dragotta Gaëtano: +32495/324378
    Email: vttcoga@gmail.com
    Site internet : www.cog.be


    Inscriptions : de 8H00 à 11H
    Adresse: rue de l’Abbaye d’Aulne 1C 6142 Leernes. À 500m de l’Abbaye d’Aulne.
    Nous vous proposons 4 parcours (20-35et 55km) + 5Km Pédestres
    5km : ce parcours est une balade à travers les bois de l’abbaye d’aulne et les ruines pour savourer se site exceptionnel. Idéal pour les familles et enfants. (au prix de 1 euros)
    20 km : ce parcours accuse un dénivelé positif de +- 273 mètres
    Un parcours familial avec un ravitaillement, idéal pour les familles avec enfants (au prix de 4 euros)
    Ce parcours passe par les bois de l’abbaye d’Aulne, bois des waibes (Hourpes) et le bois de Leernes.
    35 km : ce parcours accuse un dénivelé positif de +- 830 mètres
    Un parcours plus sportifs qui combine : technique et randonnée sportive avec deux ravitaillements (5 euros)
    Ce parcours passe par les bois de l’abbaye d’Aulne, bois des Waibes, les jardins suspendus de Thuin, le bois du grand bon Dieu et le bois communal de Leernes.
    55km : ce parcours accuse un dénivelé positif de +- 1182mètres
    Un parcours bcp plus technique, alliant rigueur, vitesse, descentes dangereuses, dénivelé plus important et deux ravitaillements. (5 euros)
    Ce parcours passe les bois de l’abbaye d’Aulne, bois des waibes, les jardins suspendus de Thuin, bois du grand bon dieu, bois de Lujeu, Portelette de Lobbes, bois le compte, bois du Baron (Mont st Geneviève), bois communal de Leernes, bois d Aulne.
    Vous pouvez visualiser les parcours en mode Google Earth, Maps, ainsi que des petites vidéos de passages de certains endroits techniques et des photos de nos éditions précédentes.


    Les bénéfices de ce VTT serviront à offrir des activités et du matériel sportif à nos jeunes.

    VTT Coga.jpg

  • Pin it!

    7ème rallye pédestre

    Affiche 7eme rallye pedestre 2014.jpg

  • Pin it!

    Les 8èmes matines d’Aulne.

    Matines mai.jpg

    Renseignements et réservations: jean-francois.collignon@hotmail.com

    http://aulne.20mn.com

    Huitième édition des Matines d’Aulne.
    Avis aux artistes. 

    L’Abbaye d’Aulne est un joyau de la région de Thuin (Belgique) qui éveille, chaque année, l’attention de nombreux artistes. Toutefois, la lumière joue un rôle prépondérant lorsqu’il s’agit d’œuvrer dans le registre de la photographie ou de la peinture, entre autre. Le lever et le coucher du jour étant des moments d’exception. 

    Cette lumière varie aussi suivant les saisons ce qui donne aux ruines de l’Abbaye d’Aulne un aspect toujours différent mais toujours fascinant. 

    A l’initiative du photographe montagnard Jean-François COLLIGNON, en collaboration avec l’office du tourisme de Thuin, il est organisé à chaque saison de l’année (février – mai - août – novembre), « les Matines d’Aulne ». 

    Celles-ci sont réservées, en priorité, aux photographes et aux peintres (amateurs et professionnels). Il ne s’agit ni d’un cours ni d’un stage de photographie ou de peinture mais bien de permettre à des photographes et peintres d’accéder tôt le matin à l’intérieur des ruines de l’abbaye.
    Notre joie serait aussi d’y accueillir des musicien(ne)s et des comédien(ne)s. 

    La huitième édition de ces mâtines aura lieu le samedi 3 mai 2014 de 8H30’ à 11H30’. 

    Pour des raisons pratiques, le nombre de participants est limité à 30 personnes. 

    Au programme : 
    08h30’ : Petit-déjeuner des Matines au café Leblon (Facultatif et sous réservation) 
    09H00’ : Accueil et parcours libre dans les ruines de l’abbaye avec un atelier « animation » 
    animé par notre ami Francis.. 
    09H30’ : Promenade à la découverte des paysages autour de l’abbaye (facultatif). A la découverte des portes d’Aulne, de la ferme de la Basse-Cour, des étangs de l’abbaye, de la maison du Maître de grain, du vieux moulin, du Pavillon 1900 et de l’écluse n°8 (Explication sur le fonctionnement de celle-ci et du franchissement de celle-ci par les bateaux par un éclusier).
    11H30’ : L’apéritif des Matines au café LEBLON. (Facultatif et sous réservation)
    12H30’ : Le repas des Matines au café LEBLON (Facultatif et sous réservation).

    La participation aux frais varie selon votre volonté de participer totalement ou partiellement au programme.
    Petit-déjeuner 5 euros (café, jus de fruit, petits pains). 
    Parcours libre. GRATUIT : l’entrée aux ruines étant gratuite, ce dont nous remercions l’Office du tourisme de Thuin.
    Apéro (sans repas) 5 euros/
    Repas (5 services avec apéro) 25 euros (hors boisson)

    La réservation est obligatoire et peut être envoyée à l’adresse suivante jean-francois.collignon@hotmail.com ou par téléphone au 0497/67.37.96. 

  • Pin it!

    Comité de la brocante de Leernes

    Dessin brocante.jpgLa sécurité des enfants à l’approche de leur école est une priorité et l’affaire de tous : les responsables de la ville, le comité de la brocante de Leernes centre, le comité de quartier de Leernes centre ainsi que l’association des parents de l’école Raymond Carpin de Leernes ont été intéressés par le projet initié il y a un peu plus de 2 ans maintenant.


    Récemment, des panneaux de signalisation de type crayon ont été placés à proximité des écoles de la rue A. Bertaux par les services communaux.
    C’est l’aboutissement d’une collaboration entre les autorités communales de la ville qui s’occupaient des formalités et du placement et du comité de la brocante de Leernes centre qui offrait les panneaux. Ceci est un bel exemple de la répartition des bénéfices engendrés par l’organisation de la brocante de Leernes.


    Pour le comité de la brocante: Harmegnies D.

     

    Panneau 1 a.jpg

    Panneau 1 b.jpg

    Panneau 2 a.jpg

    Panneau 2 b.jpg

    Affiche brocante 2014 Leernes1.jpg

    Contact et réservation: brocanteleernescentre@gmail.com

    www.brocanteleernescentre.be

     

     

  • Pin it!

    Trois priorités pour les Trieux

    police.jpgCOURCELLES/FONTAINE-L’ÉVÊQUE, la lutte contre les vols, la violence urbaine et les accidents
    L’ENQUÊTE SUR LA SÉCURITÉ MENÉE EN 2013 EN TOILE DE FOND

    Le Plan Zonal de Sécurité 2014-2017 de la police des Trieux a été validé par les ministres de l’Intérieur et de la Justice.
Il s’articule autour de 3 axes : la lutte contre les cambriolages et la violence urbaine ainsi que la sécurité routière.


    Ce plan est en quelque sorte la feuille de route de la zone de police des Trieux. Rappelons qu’elle se déploie sur les communes de Courcelles et de Fontaine-l’Évêque.
    On y retrouve bien sûr les priorités du plan national de sécurité, mais il comporte aussi des orientations plus locales, plus spécifiques. « Nous nous sommes ainsi appuyés sur les conclusions de l’enquête sur le sentiment d’insécurité que nous avions menée à Courcelles en 2013», précise Caroline Taquin, bourgmestre MR de Courcelles et présidente de la zone de police des Trieux.
    Trois priorités opérationnelles ont ainsi été établies, sur base des chiffres de la criminalité, et des besoins exprimés par les autorités courcelloises et fontainoises.
    La priorité des priorités sera la lutte et la prévention des vols dans les habitations et autres bâtiments. C’est là un phénomène largement répandu dans tout l’arrondissement de Charleroi... et auquel Courcelles et Fontaine-l’Évêque ne font malheureusement pas figure d’exceptions. « Ce sera notre combat quotidien, pour lequel la collaboration de tous, y compris des citoyens, est nécessaire », précise Caroline Taquin.
Les policiers de la zone des Trieux traqueront aussi la délinquance urbaine. Des moyens humains et matériels seront dégagés pour contrer ce type de violence qui se manifeste par la destruction de biens ou de manière plus physique contre les personnes.
Enfin, la police des Trieux s’attaquera à un autre fléau, lui aussi généralisé : les accidents de roulage avec lésions corporelles. Pour cela, elle agira sur plusieurs fronts. Les contrôles de vitesse seront renforcés. Dans le même temps, on intensifiera aussi les campagnes de prévention relative à la conduite sous influence d’alcool ou de drogues, l’utilisation des GSM au volant, le port de la ceinture ou encore la bonne utilisation des sièges enfants.
    On veillera aussi à optimaliser la sécurisation des usagers faibles que représentent les piétons, cyclistes, motards et autres...


    COIFFÉE DÈS LE 1ER MAI
    Enfin, et ce n’est pas le moins important, la zone de police des Trieux sera bientôt pourvue d’un nouveau chef de zone : venue de Nivelles, Delphine De Lavareille, prendra ses fonctions dès le 1er mai. l
    M-G.D.

    Sans titre.jpg

  • Pin it!

    Des bâches électorales arrachées et vandalisées

    index.jpgUne bâche de 2 mètres sur 1,5 représentant la tête de liste MR à la Chambre (Olivier Chastel), la tête de liste MR à la Région (Véronique Cornet) et le candidat Philippe Seguin, a été dérobée à Fontaîne-l’Évêque samedi passé.

     

    «Je venais à peine de la poser 24 heures auparavant », dit ce dernier. « Une autre bâche a été vandalisée à l’aide d’un couteau, tranchant mon visage en deux. Je condamne bien entendu ces faits. Je pensais que ces pratiques appartenaient à une autre époque. Sans doute l’œuvre de fêtards revenus de soirée.

    Ce n’est pas agréable du tout.»l

    SP_NouvelleGazette.jpg

     

  • Pin it!

    LES CINÉRENC'ARTS 2013/2014 DE BIG BROL

    BigBrol.gifA LA BOUTEILLERIE, Bd du Nord (ancienne Brasserie Patiny, face au N° 64)

    CINÉMA ET REPAS SOLIDAIRE


    LE VENDREDI 2 MAI À 19H, repas solidaire suivi de
    ALABAMA MONROE, THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN
    de Felix Van Groeningen
    Avec    Johan Heldenbergh, Veerle Baetens, Nell Cattrysse (Belgique 2013)


    Sans titre.jpgQuatre ans après "La Merditude des choses", Felix Van Groeningen continue d’impressionner avec son cinéma ivre de liberté et d’humanité.
    Didier, chanteur d’un groupe de bluegrass – cette country pure et sautillante des Appalaches bordée de mélancolie – rencontre Elise, tatoueuse. Lui est athée et passionné d’Amérique. Elle est croyante mais furieusement indépendante. Ils donnent naissance à Maybelle. Quelques années plus tard, on leur annonce que leur fille est atteinte d’un cancer. On ne doit pas trop en révéler sur "Alabama Monroe". Non pas qu’il s’agisse là d’un thriller, évidemment. Mais la profondeur des situations décrites – dans tout ce qu’elles ont de tristement banal ou de joyeusement exaltant – et la force des émotions qu’elles suscitent méritent d’être découvertes par elles- mêmes, sans être déflorées a priori. Surtout que Felix Van Groeningen, en adaptant la pièce "The Broken Circle Breakdown" (le titre original d’Alabama Monroe), effectue un travail narratif en tout point remarquable, ménageant autant l’élan romanesque de son récit que ses atours de chronique où se succèdent une multitude de saynètes reliées les unes aux autres avec grâce. Tout comme dans son précédent film, l’extraordinaire "La Merditude des choses (2009)", Van Groeningen se saisit du destin d’une famille pour l’étudier avec une méticulosité et une densité thématique refusant soigneusement toute raideur clinique. Notamment grâce à ses superbes interprètes, Johan Heldenbergh (auteur de la pièce) et Veerle Baetens, "Alabama Monroe" se joue du sordide et de la tragédie pour déborder d’une soif de vivre, de communier (au sens païen du terme, même si la religion et la foi ont une place prépondérante dans le scénario), d’aimer, de partager, de se lier à l’autre. Qu’il s’agisse de la passion amoureuse aussi sensuelle qu’intellectuelle entre Elise et Didier, de l’amitié qui unit le groupe de bluegrass dont ce dernier est membre, de la relation fusionnelle entre le couple et Maybelle, chaque lien humain fait ici figure de quasi-épiphanie. Son histoire, Van Groeningen la conte par tous les bords – dramatique, mélancolique, comique – et par tous les moyens possibles : ellipses, flash-back, scènes musicales, muettes ou hautement dialoguées, brillantes idées de montage ou de transitions… Une construction en puzzle surprenante qui fait montre d’une fluidité remarquable. Ou comment la forme sert le fond, "Alabama Monroe" relayant via cette narration heurtée le caractère profondément aléatoire de l’existence humaine, faite d’une succession d’accidents et de hasards. Un vrai petit miracle de cinéma.

    CinémaTeaser

    LE SAMEDI 3 MAI À 17H

    TANGO LIBRE
    de Frédéric Fonteyne (France, Belgique, Luxembourg 2012)
    Avec ... François Damien, Anne Paulicevih, Sergi Lopez

    Sans titre2.jpgJC, un gardien de prison à la vie monotone, n'a pour seule distraction qu'une leçon de tango hebdomadaire. Il y rencontre Alice, qu'il retrouve contre toute attente au parloir où elle rend visite à deux détenus. Témoin de leur relation triangulaire, son attirance pour cette femme affranchie le conduit à enfreindre le règlement.
    Alice est interprétée par Anne Paulicevich, compagne du réalisateur Frédéric Fonteyne et scénariste du quatrième film de l'auteur de La Femme de Gilles et d'Une liaison pornographique. Son personnage insinue le trouble au sein d'un univers carcéral, peu prompt à accueillir le désir. Naviguant entre deux hommes, qui consentent à cette relation peu conventionnelle, elle captive le maton qui va s'impliquer au-delà de ses prérogatives. Apprenant que sa femme danse chaque semaine avec JC, son mari, ivre de jalousie, va demander à un Argentin de lui donner des cours. Les prisonniers se laissent peu à peu séduire par l'apprentissage du tango. "Film de parloir", plus que film de prison, comme tient à le préciser Frédéric Fonteyne, Tango libre réserve effectivement une large place à la parole. Tout se dit, se délie et se dilue à l'occasion des confrontations entre les personnages. De sorte que le film est évidé de la moindre ambiguïté, y compris sexuelle, ainsi qu'en atteste l'évidente homosexualité qui unit les amants d'Alice. Sérieusement édulcorés par un scénario trop écrit, les conflits souffrent d'une mise en scène qui surligne constamment les motivations et les ambivalences des protagonistes. Avec un sujet comme le tango, on pouvait s'attendre à ce que Frédéric Fonteyne s'attache à l'observation sensuelle des corps. Mais à l'alchimie délétère qui les unit, il choisit plutôt de montrer ce qui les sépare. Une scène, cependant, emporte l'adhésion. Elle bat au rythme de la danse. Deux prisonniers d'origine argentine commence à esquisser des pas de tango sous les quolibets de leurs camarades de cellule. Mais la maladresse laisse bientôt place à une maîtrise fulgurante. Le filmage est au diapason de la danse, fluide et tendu. Cette séquence permet d'admirer Chico Frumboli, danseur professionnel, ici dans le rôle d'un caïd latino. Sous son influence, le film renoue avec les possibilités organiques de son sujet. Les comédiens, de manière générale, sont tous bons (mention spéciale à l'excellent Jan Hammenecker, vu chez Arnaud Desplechin), même si les possibilités de jeu sont limitées pour Sergi Lopez, coincé dans le rôle étroit du mari pathétique, constamment en colère. D'ailleurs, la jalousie qui le caractérise décrédibilise la relation triangulaire dans laquelle il évolue. C'est d'autant plus regrettable que ne faisant pas assez confiance à sa mise en scène pour raconter son histoire d'enfermement, de désir et de danse, Frédéric Fonteyne ne trouve jamais réellement le bon tempo pour son film.

    Le Monde

    Film suivi d'un repas

    Cinéma & Repas pour les 2 jours 19€ UNIQUEMENT SUR RÉSERVATION

    Organisation : BIG BROL ASBL - LE PROGRÈS ASBL

    Collaboration: La Province de Hainaut - Article 27 - Fleurs Cristaline-Dutron SA-SPRL - l'Étude (A. Fiore) - Feron Jardins SA Restaurant le Roy d'Ys - la SA Bouton

    Big Brol C/O FREDDY GUIDé asbl - N° d’Entreprise : 48023779
    rue de la Station, 58/2 – B6140 – Fontaine-l'Évêque - Belgique
    Tel : 32 71 54 51 04 – Portable : 32 497 53 50 34 guidf7@gmail.com
    Banque:BE29 0682 3389 0164 - IBAN : BE29 0682 3389 0164 – BIC / GKCCBEBB