• Pin it!

    Hommage à Benoît Carlaire

    Les motards en colère ont distribué 400 dépliants pour sensibiliser les automobilistes

    2.jpgSamedi midi, une cinquantaine de bikers se sont rassemblés au carrefour de la N5 et de la rue de Bertransart à Gerpinnes où Benoît Carlaire, 39 ans, un motard de Fontaine-l’Évêque, père de 3 enfants, a perdu la vie mardi dernier lors d’une collision avec une voiture. La Fédération belge des motards en colère a planté une croix en hommage à Benoît Carlaire et déposé une gerbe de fleurs. Ensuite, les motards, encadrés par la police, ont distribué aux automobilistes 400 dépliants de sensibilisation et des autocollants «Un regard, une vie» à apposer sur leur rétroviseur.


    Mardi, vers 11 heures, Benoît Carlaire, patron d’une imprimerie à Fontaine-l’Évêque, circulait à moto sur la N5 à Gerpinnes. Une voiture sortant de la rue de Bertransart ne l’a pas vu et lui a coupé la route. Le motard a percuté la voiture de plein fouet et a perdu la vie. Il était père de trois enfants. Samedi, une cinquantaine de bikers se sont rassemblés sur les lieux de l’accident pour lui rendre un dernier hommage. Joe Vereecke, le président de la Fédération belge des motards en colère a planté une croix en bois ornée de la photo de Benoît Carlaire au bord de la route. Après l’avoir garnie d'une gerbe de fleurs, les motards ont observé une minute de silence en mémoire de la victime.


    UN REGARD, UNE VIE
    Les motards en colère, sécurisés par un dispositif de police, ont ensuite distribué 400 dépliants avec des conseils de sécurité spécifiques pour protéger les motards dans la circulation. Ils ont aussi apposé sur les rétroviseurs des autocollants «Un regard, une vie».
    «Renseignements pris auprès de la police, ce carrefour est une zone très accidentogène. Il faudrait prendre conseil auprès de la police et des services de secours pour aménager la voirie de façon plus sécurisée à cet endroit. On veut sensibiliser les automobilistes, leur faire comprendre que les motards sont des usagers faibles. Benoît Carlaire avait trois enfants. Derrière chaque motard, il y a une famille. Il suffit de 2 secondes d’attention pour sauver une vie. Prendre une seconde pour jeter un coup d’œil dans le rétroviseur ou vérifier que la voie est libre des deux côtés, qu’est-ce que cela coûte ?», souligne Joe Vereecke, le président des Motards en colère.


    L’action de sensibilisation, encadrée par la police de la zone Germinalt, a duré une bonne heure. l
    E.MA.

    Sans titre.jpg


     

  • Pin it!

    Exposition "La Palette"

    Expo.jpg

    1.jpg

    2.jpg

    3.jpg

    palette_expo2013.jpg

  • Pin it!

    Benoît, 39 ans, se tue sur la N5

    2.jpgCirculant sur sa moto, il a percuté la BMW
     
    Ce mardi matin, vers 11h, un motard originaire de Fontaine-l’Évêque a tragiquement perdu la vie sur la N5 à Gerpinnes. Il avait 39 ans.
     
    La terrible collision s’est produite un peu avant 11 heures, sur la route nationale 5, au sud de Charleroi.
    Pour des raisons indéterminées, le motard est entré en collision avec une automobile. Les circonstances et les responsabilités du sinistre sont inconnues.
    Selon les premiers éléments, le motocycliste circulait sur la N5 lorsque la BMW s’est engagée sur la chaussée depuis la rue de Bertransart.
    Le motard n’a pas pu éviter l’auto.
    Le choc n’a malheureusement laissé aucune chance à la victime qui est décédée sur le coup. Les secours n’ont rien pu faire pour ramener l’accidenté à la vie.
    La zone de police Germinalt est intervenue sur les lieux, ainsi que les pompiers de Charleroi.
    La victime s’appelait Benoît Carlaire et habitait Fontaine- l’Évêque. Il était né en 1974. À Fontaine, l’homme était bien connu des habitants puisque son père dirigeait l’imprimerie éponyme. l
    P.B.

    1.jpg

    3.jpg

  • Pin it!

    Animations au Pavillon Vert

    Peche2.jpg

    Pavillon vert Pêche.jpg

  • Pin it!

    L’instit’ fontainoise en grande forme

    Joggueur.jpgJOGGING – GRAND PRIX YVES LARDINOIS

    Nathalie Deletrain, vainqueur facile à Couillet, enchaîne les bonnes performances

    La Fontainoise s’est pour ainsi dire baladée au Grand Prix Yves Lardinois. Il faut dire qu’elle respire la forme en ce moment. La semaine précédente, elle s’était classée 3e du semi-marathon de Binche après avoir longtemps occupé la 2e place. Elle semble bien partie pour remporter le Challenge de la Province de Hainaut.

    Samedi 16 septembre dernier, en cours de journée, la pluie, omniprésente a daigné observer une treêve, ce qui a permis aux 215 joggeurs du Grand Prix Yves Lardinois de courir au sec. Et, comme prévu, il y eut plus de monde sur la petite distance que sur la grande. En cause, naturellement, la dureté du parcours. Faut-il rappeler qu’il s’apparente aux montagnes russes de nos parcs d’attractions ?


    Nathalie Deletrain s’est de nouveau mise en évidence en terminant 17e et première dame du 8,4 km. Elle a concédé moins de 5 minutes au vainqueur de la course, le Français Willy Nigaut. Grâce à ce nouveau bon résultat, elle augmente ses chances de remporter le classement final du Challenge de la Province de Hainaut, même si Valérie Vray trône toujours en tête. La Fontainoise de 37 ans, institutrice maternelle de son état, n’a pas été inquiétée sur les hauteurs de Couillet

    « La concurrence n’était pas très relevée. N’empeêche que j’ai bien couru. Et puis il ne faisait pas chaud. Or je déteste courir sous la chaleur. »
    À la fin de la première boucle, Nathalie ne pouvait déjà plus être rejointe par sa concurrente la plus proche, Stéphanie Ligneel. Elle est en grande forme pour le moment, et ce n’est sûrement pas par hasard qu’elle s’est classée 3e du semi-marathon de Binche huit jours plus tôt. « Là-bas, côté concurrence j’ai été servie. J’ai couru mon semi en 1h28, et j’ai terminé à 2 minutes de la première et à 30 secondes de la 2e qui m’a dépassée au 20e km. J’étais cuite sur la fin (sourire)... » Et d’enchaîner : « Cette année, mon principal objectif était de courir un semi-marathon en moins d’une heure et demie. J’y suis donc arrivée. »


    Nathalie Deletrain a disputé trois marathons jusqu’à présent, dont un, celui de Rotterdam 2011, en 3h12. « Mais je n’en referai probablement plus. Pourquoi ? Parce que je ne me crois pas capable d’améliorer ce chrono. Dès lors, je préfère en rester là. » C’est grâce à l’ESM que Nathalie a pris goût à la course à pied. « J’avais 22 ans quand je m’y suis inscrite. Mais ce n’est que trois ans plus tard que j’ai commencé à faire de la compétition. Ma première course a été le Circuit de la Portelette (13,3 km, ndlr), et je l’ai courue en moins d’une heure. Un bon chrono pour un début, surtout que le parcours est loin d’être facile.»
     Et depuis lors, elle a en prime bien progressé... l

    KARL ZIMMERMANN

    NATHALIE_DELETRAIN_2012.jpg

  • Pin it!

    Sports en Fêtes -photos-

    Sport.jpg

    Voici quelques photos de la journée "Sports en Fêtes" de ce samedi 21 septembre 2013

    Salle Omnisports et École Carpin de Leernes

    Remise des Mérites Sportifs

    Cliquez sur la photo ci-dessous

    Fête-des-Sports-56.jpg



     

  • Pin it!

    Sports en fêtes

    Sport.jpg

    SportenFete.jpg

    SPORTS EN FETES 21 SEPTEMBRE 2013 Dans la salle omnisports de Leernes EN ZONE DEMO A PARTIR DE 11H00 LES CLUBS OCCUPERONT A TOUR DE ROLE 9H00-11H00 BASKETFONTAINE 11H00-12H00 TAI CHI 13H00-14H00 BODY MOVE CONCEPT KRAV MAGA/ZUMBA/STEP/SELF DEFENSE ENFANT/TRX 14H00-14H30 KAEROBIC 14H30-15H00 JUDO 15H00-16H00 SHOTOKAN KARATE DO JKA BUBISHI 16H00-17H00 MAISON DES JEUNES CASE DEPART DEMO HIP HOP 17H00-18H00 ROLLER DERBY DEMONSTRATION ROLLER EN ZONE ATELIERS 12H00-17H00 TENNIS DE TABLE INITIATION-ECHANGES AMICALS 13H00-17H00 DECLIC SPORTS ATELIERS MULTI SPORTS 6-12 ans SPORTS EN FETES 21 SEPTEMBRE 2013 Dans la cour de l’école Raymond Carpin 1° Echiquier géant (Cercle d’échec Fontainois) 10H-18H00 2° Tir à l’arc (LEF Archery) 10H-18H00 3° Pétanque (Boule Leernoise) 4° Baby poney (Ecurie du Jolibois) 13H00-18H00 5° Street tennis (ASBL Tennis Club Fontainois) 10H-18H00 6° Jeux anciens +Bus de Quartier(AMO PavillonJ) 10H-18H00 7° Marche nordique (Mutualité socialiste) 10H00-18H00 8° Jogging 3 niveaux (je cours pour ma forme) 9H00 9° Dart Tag (Favourite Store Event) 10H-18H00 10° Démonstration dressage canin (amicale canine, le château) Après-midi 11° Stands artistiques, 6 ateliers (La palette) 10H-18H00 12°Tests sportifs Mutualité chrétienne 10H00-18H00 13° Parcours d'obstacles Accueil Extra Scolaire 14° Mur d'escalade/tunnel/Châteaux gonflables/Kicker géant PCS 10H-18H00 15° Point Horeca (Boule Leernoise) 10H-22H00 16° SPELEO BOX 10H-18H00 17° Golf (SPJ) CHAPITEAU – SCENE CONCERT 14H-15H00 ASBL LIFE DANSE ZUMBA 18H30 REMISE DU MERITE SPORTIF 19H00 CONCERT ON PREND L’AIR
  • Pin it!

    Théâtre "Aux 3 coups"

    Theatre2.jpg

    flyer ils se sont aimés.jpg

    Flyer saison ils se sont aimés verso.jpg

  • Pin it!

    Damiano et Silvain suivent Rémi Gaillard

    football.jpgÀ 17 ans, fous de foot et fan de Rémi Gaillard

    Damiano, 17 ans, et son pote silvain, marchent dans les pas de Rémi Gaillard, ce Français aux vidéos improbables qui cartonnent sur le Net. Déjà très doué pour le foot, Damiano se sert de ses capsules pour épater la galerie, mais aussi, qui sait, pour dégoter une place dans une équipe de foot pro.

    Tirer dans un ballon de football et marque un but dans un fourgon de police, jeter des bananes sous les roues des automobilistes (!), se déguiser en papillon et attraper un policier en épuisette (re!), ce sont là quelques-uns des exploits commis par Rémi Gaillard. Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce jeune homme, sachez que Rémi Gaillard est devenu une star d’Internet, grâce à ses vidéos complètement déjantées, dont beaucoup sont d’ailleurs visibles sur YouTube. Le rigolo Français a évidemment fait des émules… En France comme chez nous. Ainsi, à Forchies-la-Marche, ils sont deux potes, Damiano et Silvain, à marcher sur ses traces. À tel point que les deux gamins de 17 ans ont déjà réalisé plusieurs vidéos qu’ils postent eux-mêmes. Et une page Facebook vient d’être créée, «Damiano vs Rémi Gaillard ». On peut y découvrir le jeune Damiano, petit prodige du ballon rond, s’exercer à différents tirs hasardeux. «Rémi Gaillard, ce n’est pas mon idole, mais je m’inspire beaucoup de ses scènes de foot », confirme Damiano. «Je suis moi même
     an de football, particulièrement de Francesco Totti, de l’AS Roma.

    « On imite Rémi Gaillard, oui, surtout ses scènes de foot »

    Avec mon ami Silvain, on a décidé de jouer le jeu et de nous exercer à toutes sortes de tirs improbables, qu’on poste sur internet». Mine de rien, leurs petites amusettes tournent de plus en plus et attirent du monde. «C’est moi qui filme, avec une simple petite caméra », explique à son tour Silvain. «J’ai joué au foot, mais le vrai pro, c’est Damiano ! » De fait, il suffit de visionner quelques-unes de leurs images pour s’en convaincre. Les tirs au but sont précis… Même si, bon, allez,  frapper du ballon un bus du TEC n’est peut-être pas la meilleure idée qui soit ! «En Belgique, il y a très peu de personnes qui ont voulu imiter ce que faisait Rémi Gaillard », enchaîne Damiano. «On a commencé à faire des petites vidéos amateur avec un téléphone », sourit le garçon. «Puis, via Youtube, nous avons été contactés par Full TV. Avec eux, on pu former un concept, le Damiano Urban… Et de fil en aiguille, les vidéos ont été suivies… »

    Mais, paradoxalement, si Damiano prend de l’ampleur sur la toile, la seule qui le fasse vraiment vibrer, c’est celle des buts. «Oui, j’aimerais vraiment me relancer dans  le foot. Je ne me cache d’ailleurs pas que ces vidéos pourraient attirer le regard d‘un entraîneur… » Damiano, ses vidéos le prouvent à merveille, est un véritable passionné de football. « Ah oui, ce n’est rien de le dire ! », confirme-t-il. «J’ai commencé le foot très tôt à 4ans et demi. Et directement, j’ai eu la chance d’intégrer l’école des jeunes du Sporting de Charleroi en élite. Là, j’ai pu jouer jusqu’à mes 13 ans. » Son parcours prendra malheureusement des chemins de traverse.

    « Viser un combi de police, je l’ai fait, mais pas comme Rémi Gaillard »


    «Suite au divorce de mes parents j’ai du malheureusement jouer en face de chez moi au RSA Forchies, j’étais très déçu. Mais bon, actuellement, je joue au SC Montignies».
    Là, le jeune homme a marqué pas moins de 31 buts la saison dernière. «Mais je ne baisse pas les bras mon unique but et de réussir dans le foot et essayer de revenir à un bon niveau car je me sens capable, je suis très motivé. C’est vrai qu’on a envie de montrer que la Belgique a beaucoup de talent, et surtout essayer de me faire remarquer par des visionneurs car je ne le cache pas j’aimerais rejouer à un bon niveau», poursuit le jeune Damiano. «Beaucoup de gens qui regardent les vidéos me disent que je devrais jouer dans un grand club. J’espère que ça reviendra un jour. Je fais aussi du foot en salle 2 fois par semaine.» Sait-on jamais. En attendant, un autre des rêves, pour ces jeunes garçons, ce serait évidemment de rencontrer celui qui est devenu leur modèle, Rémi Gaillard. l
    B.BT

    2.jpg