• Pin it!

    Prises de bec à répétition au CPAS

    logo cpas bleu.jpgUn conseiller démissionne. Un conseiller au CPAS témoigne son désarroi...

    Le centre est au bord de la catastrophe : les discordes, les disputes et la mauvaise gestion pénalisent les bénéficiaires du service. L’homme a de la bouteille, comme on dit. Il fait de la politique depuis 1980. « En 1982, j’ai d’ailleurs rejoint le conseil du CPAS jusqu’en 1988 », raconte Michel. «C’était une très belle expérience où tout le monde travaillait main dans la main.»

    Aujourd’hui, malheureusement, le tableau affiche une mine bien terne. Le CPAS n’est plus que l’ombre de lui-même. «C’est le chaos», ajoute-t-il. «Le service est au bord du gouffre.» Selon lui, les réunions du conseil du CPAS se déroulent dans des conditions apocalyptiques. «Le 23 juillet, par exemple, nous avons entamé la réunion à 19h. Eh bien figurez-vous qu’elle s’est clôturée à 1 heure du matin. Cette réunion fleuve a été perturbée par une quantité invraisemblable de discordances et de remarques...» Le mal-être est tel qu’un conseiller a décidé de démissionner. C’est dire. On le sait, le fonctionnement du CPAS de Fontaine est perturbé depuis plusieurs mois (voir la photo qui illustre des graffitis observés en 2012). L’an dernier, au printemps, un service extérieur avait même entrepris une enquête pour déterminer ce qui n’allait pas dans le service.

    «LE PRÉSIDENT N’ASSUME PAS SON RÔLE DE RASSEMBLEUR DANS L’ÉQUIPE»

    À l’époque, la secrétaire avait été mise sur le côté. Aujourd’hui, on sait qu’elle travaille toujours au CPAS au profit des assistants sociaux. Mais on a aussi et surtout appris qu’elle plaçait des bâtons dans les roues de l’actuelle secrétaire faisant fonction. Ou, à tout le moins, les deux fonctionnaires ne s’entendent pas du tout. Alors évidemment, dans le service, cela crée des tensions. Selon Michel, il y a aujourd’hui deux camps dans le CPAS. La tension est palpable aux quatre coins du service. «À mon sens, c’est le président qui n’est pas capable d’apaiser les tensions. Un président doit davantage unir les forces plutôt que les disperser.»

    L’EX-SECRÉTAIRE ET LA NOUVELLE SE TIRENT DANS LES PATTES

    Outre la guéguerre dans le service, le fonctionnement semble laisser à désirer. «À titre d’illustration, le conseil a voulu installer un nouveau membre alors qu’il n’avait pas prêté serment devant le bourgmestre.» Un cas d’école. Et les fautes administratives sont régulières, on vous épargne les détails techniques. En attendant, le climat est déplorable et cela porte nécessairement préjudice sur les bénéficiaires du CPAS, sans parler de l’absence d’épanouissement professionnel pour celles et ceux qui y travaillent quotidiennement.

    P.B.


  • Pin it!

    Centenaire de la guerre 14-18

    cachet_14.18.jpgTOURISME- VAL DE SAMBRE ET THUDINIE
    Centenaire de la guerre 14-18 : ambitieux projet

    La Maison du tourisme Val de Sambre et Thudinie a levé un coin du voile sur l’ambitieux programme de «Sambre rouge 14-18», les commémorations de la première guerre mondiale. En août 1914, notre région a été le théâtre de grandes batailles défensives sur des points stratégiques de la Sambre : à Gozée et Marbais-la-Tour, à Anderlues-Carnières, à Leernes et à Lobbes. Sur les 27.000 soldats français et allemands qui ont péri lors du week-end du 22 et 23 août 1914, 5.000 sont morts le long de la Sambre entre Tamines et Erquelinnes.

    La coordination Haute Sambre, qui regroupe tous les cercles d’histoires des communes concernées a demandé  une subvention au Gouvernement wallon et à la Fédération Wallonie-Bruxelles pour organiser une série d’expositions, de spectacles et de manifestations qui s’étaleront jusqu’en 2018. Ce projet sera cofinancé par les communes. Les 16 communes concernées vont créer des circuits de la mémoire avec des panneaux didactiques uniformisés. Les visiteurs  trouveront des informations sur les stratégies militaires des Français et des Allemands, l’organisation des postes de secours et des ambulances, les conséquences pour les populations civiles, la gestion des dépouilles, le sort des prisonniers, etc. Elles vont aussi créer un site internet sur les batailles de la Sambre avec des actions de promotion communes. En Val de Sambre et Thuidinie, huit communes (Anderlues, Binche, Erquelinnes, Fontaine-l’Evêque, Ham-sur-Heure/Nalinnes, Lobbes, Merbes-le-Château et Thuin) vont organiser un événement de grande envergure les 22, 23 et 24 août 2014.


    Des marches aux flambeaux relieront un cimetière à l’autre, un champ de bataille à l’autre. Des balades contées ou animées, pédestres ou en véhicules, seront organisées sur les champs de bataille à Anderlues, Merbes-le-Château, Marbaix- la-Tour et Binche. Dans la collégiale de Lobbes on lira des textes, des lettres, des poèmes écrits par les soldats. À Erquelinnes, il y aura une exposition de photos de 1914 à 1918 avec des plaques d’une qualité exceptionnelle.À Marbaix-la-Tour, on reconstituera un bivouac avec des soldats français, allemands et belges en uniforme. Des cérémonies commémoratives avec des délégations officielles et militaires auront lieu à Leernes, Lobbes et Gozée ; On y plantera un arbre du centenaire. Le musée du tram de Thuin sortira ses véhicules d’époque. Des représentations théâtrales seront données dans le  tramway circulant sur la ligne Thuin-Lobbes. À Lobbes, une maquette stratégique géante avec jeux de rôle reconstituera la bataille de Heuleux. Une exposition d’affiches d’époque se tiendra à l’église de Gozée.


    Le clou du week-end sera un grand spectacle son et lumière à Gozée. On y évoquera des témoignages de soldats français et allemands, de journalistes, d’élus locaux, de médecins, de brancardiers ou de civils. D’autres commémorations de la Grande guerre seront organisées tout au long des quatre prochaines années, jusqu’en 2018. l
    E.MA.

    Sans titre.jpg

    http://www.be14-18.be/fr

    Précisions apportées par M. Houyoux, Historien, 6500 Beaumont

    Le 22 août fut en effet la "Journée noire" de l'Armée française : près de 22.000 morts non seulement chez nous mais aussi du côté de Virton, Maissin, ainsi qu'en Alsace !
     
    Je travaille sur les pertes françaises et allemandes depuis près de 40 ans déjà.
     
    Pour l'ESM, mes chiffres sont les suivants :
    a) pour le 22 août 1914 (Secteur Sambre et Secteur Meuse) :
              - Français : 3.382 décès (soldats identifiés)
              - Allemands : 1.412 décès (soldats identifiés)
              - Total : 4.794
    b) pour le 23 août 1914 (Secteur Sambre et Secteur Meuse)
              - Français : 1.885 décès (soldats identifiés)
              - Allemands : 1.788 décès (soldats identifiés)
              - Total : 3.673
    Total pour les journées de combats en août 1914 dans l'Entre-Sambre-et-Meuse :
         a) Français : 7.595 décès certifiés
         b) Allemands : 4.413 décès certifiés
    Bien entendu je possède le détail complet de ces chiffres (par Régiment, Brigade, Division, Corps d'Armée,lieu de décès, genre de décès, lieux d'inhumation primitive etc.....)
     
    Bien à vous et excellente journée !

  • Pin it!

    Fête de la Nature

    logo fete.jpg

    FdlN.jpg

    FdlN2.jpg

    FdlN3.jpg

  • Pin it!

    7ème tournoi de pétanque

    Sans titre2.jpgTournoi des Amis dit « La petite  Marseillaise » organisé par les copains de la Fanny.


    Dans les installations de la Fanny Fontaine Bivort (site du château Bivort, entrée par la rue de Forchies).


    Le samedi 17 août 2013

    Inscriptions : 12 h 30  à 13 h 15.
    1ère boule : 13h30.
     
    En triplettes formées avec au moins 1 personne (copain, parent,  voisin… non fédéré)
    Le but étant de jouer sérieusement en s’amusant. « Gros bras s’abstenir ».
     
    Inscriptions au club ou GSM 0493609165 (Serge) avant le 10 août, paiement au club.

    •  15 euros par  joueur : repas compris (buffet froid).
    •  10 euros pour le repas pour les accompagnants.
    •   6 euros pour jouer uniquement.


    4 tours et une grande finale si le 4ème tour est terminé avant 19 heures.
    Repas vers 20 heures 15.

    Coupes pour les premiers, lots pour tous mais l’ordre des  équipes pour aller chercher les lots est tiré au sort.

    Inscriptions limitées: 34 triplettes l’année dernière.

    Sans titre.jpg

  • Pin it!

    Le RAVeL est un vrai coupe-gorge

    ravel.jpgSécurité menacée pour les cyclistes : tout est cassé, crasseux et inondé par la végétation

    Le RAVeL qui relie Fontaine-l'Evêque à Charleroi est dans un triste état. Les bancs sont cassés, les bords du chemin débordent d’orties et les détritus s’accumulent.


    À l’origine, c’était pourtant une bonne idée : permette aux promeneurs et aux cyclistes d’utiliser des réseaux de voies lentes pour circuler en toute sécurité à l’abri des autos.
    Aujourd’hui, entre Fontaine et Charleroi, l’heure est à la désolation. Nous nous sommes rendus sur place et nous avons rencontré des cyclistes.  « C’est intolérable, quel gâchis », témoigne Franz.  « Regardez, c’est sale et crasseux. Il y a des déchets partout. » En partant du magasin « Brico Dépôt » de Fontaine, le RAVeL doit passer sous le R3. Pour cela, il y a trois tunnels.  « Eh bien figurez-vous que toutes les installations électriques ont été démolies par des vandales. Du coup, on ne voit plus rien dans les tunnels. Si quelqu’un vous attend là avec un couteau, je n’ose imaginer la suite.

    LE FEU A ÉTÉ BOUTÉ À PLUSIEURS REPRISES DANS LE TUNNEL

    Plusieurs bancs ont été cassés. Une poubelle est complètement calcinée.  « Les pompiers ont déjà été appelés à plusieurs reprises pour des feux provoqués dans un incendie. »
    En tout et pour tout, nous sommes restés un quart d’heure sur le RAVeL. Ces 15 minutes étaient suffisantes pour croiser un scooter et une moto, occupés à circuler sur le chemin. Or le règlement du RAVeL précise bien que « la circulation de véhicules à moteur est formellement interdite. Seule la police communale peut dresser procès-verbal ». Voilà qui a  mérite d’être clair.
    « À la sortie d’un virage, vous pouvez entrer en collision avec un scooter », rajoute Serge.  « Et comme les mauvaises herbes ne sont pas coupées, il n’y a aucune visibilité. La vue n’est pas dégagée. Bref, c’est dangereux. »

    CERTAINS PILOTES DE SCOOTERS SE CROIENT SUR UN CIRCUIT !

    C’est désolant de voir l’état de ce tronçon. D’autant que le RAVeL affiche un tout autre visage ailleurs en Wallonie. Les circuits namurois sont fantastiques et merveilleusement bien entretenus. Plus près de chez nous, le RAVeL Fleurus- Gembloux est lui aussi très bien soigné. Le nord de Charleroi dispose également d’un réseau de voirie lente. Et surtout, les Carolos apprécient le RAVeL qui longe la Sambre et qui offre un circuit merveilleux dans le sud de Charleroi.
    Chaque année, des manifestations y sont organisées, avec des stands de dégustation et des boissons rafraîchissantes. À la belle saison, par beau temps, cela rencontre un vif succès.  Si c’est possible ailleurs, pourquoi pas entre Fontaine et Charleroi ? Les cyclistes n’ont qu’une seule et unique revendication : « Il faut entretenir le RAVeL correctement. Sans cela, ça n’a aucun sens de proposer de genre de circuit aux promeneurs et aux cyclistes. Construire un RAVeL et ne pas l’entretenir, c’est gaspiller notre argent pour rien. » l

    PHILIPPE BOUDART

    Sans-titre.jpg

    RESPONSABILITÉS

    Ce que la commune doit faire pour le RAVeL 

    À l’origine, le RAVeL est du ressort de la Région wallonne. En attendant, cela n’empêche certainement pas les communes d’assurer une série de missions au profit du RAVeL. En accord avec la Région, les communes sur lesquelles passe le Réseau de voiries lentes sont amenées à entretenir le circuit. Elles peuvent aussi prendre l’initiative de procéder à de petits aménagements, pour autant qu’une convention ait été conclue avec le SPW.
    Et enfin, la police du RAVeL est gérée par la commune (sauf le long des voies hydrauliques). Parallèlement à cela, la Région wallonne se charge de déterminer les tracés et assume les différentes études techniques. Les travaux sont également à sa charge.
    Mais on s’aperçoit que la Région est également amenée à « réaliser des travaux d’entretien et de réparation », peut-on lire sur le site du RAVeL. Du coup, on s’interroge : finalement, qui doit entretenir le RAVeL? La Commune ou la Région?
    D’un commun accord qui reste en fin de compte un peu flou, il apparaît que la Commune se charge de « l’entretien vert » : couper les branches, tondre les bords du chemin et éliminer les mauvaises herbes. La Région, elle, assure l’entretien technique de la voirie à proprement parler. l

    CE QU’ILS EN PENSENT
    « Un triste décor pour circuler à vélo »: Serge DE BERNARDO - LEERNES

    Sans-titre2.jpg« Cela fait des années que je circule à vélo. Je suis de Leernes. Et pour rejoindre Charleroi, le RAVeL est une belle option pour les cyclistes. Malheureusement, ce tronçon-ci n’es vraiment pas en bon état. Le problème en Belgique, c’est que les idées sont bonnes mais qu’on ne tient pas dans la durée. Faire un RAVeL, c’est bien ; l’entretenir, c’est mieux.
    Comment voulez-vous convaincre les cyclistes à circuler ici dans un environnement aussi crasseux ? Il faut parfois s’accrocher. Et en cette saison, la nuit tombe tard. Mais l’hiver, je peux vous dire que l’ambiance est encore plus glauque. Le sentiment d’insécurité est énorme. » l

    F99a.jpg

  • Pin it!

    Fête Nationale

    belgique1.jpgExposition des peintures de Mme Nancy Parmentier dans le parc du château Bivort, et Te Deum à la chapelle castrale.

    Les associations patriotiques de l'entité ainsi que les autorités communales étaient présents pour cette journée si particulière.

     

     

    IMG_5332.jpg

    Galerie photos

  • Pin it!

    Exposition estivale à l'Abbaye d'Aulne - photos

    19587-bubka-Leica.jpg

    Ce vendredi 19 juillet après-midi avait lieu au Pavillon Vert, sur le site de la Vallée de la Paix à l'abbaye d'Aulne, le vernissage de l' Exposition estivale. Une organisation de la ville de Fontaine-l'Evêque.

    Un public nombreux était présent pour soutenir cette initiative. Les partenaires et les autorités communales étaient également de la partie.

    Voici quelques photos de l'événement

    Cliquez sur la photo ci-dessous

    _MG_5186 - copie.jpg

  • Pin it!

    Vol à l'arraché

    FAITS_DIVERS.jpg«Il a fait un bond et a arraché ma chaîne»
    Monique Detaille, 78 ans, n’a rien vu venir

    Voilà une épreuve qu’on préfère ne pas passer. Ce mercredi, vers 19h, Monique Detaille, âgée de 78 ans, s’est fait arracher sa chaîne en or. La dame âgée n’a rien vu venir : un service rendu et pouf, un homme lui saute dessus et repart avec son butin. Pas de blessure heureusement, mais la perte sentimentale est énorme.

    «Je me suis fait agresser hier », s’écrie Mme Detaille en entrouvrant la porte de sa demeure de Fontaine-l’Evêque. La dame âgée de 78 ans est méfiante. Il faut dire que ce mercredi, vers 19 heures, deux hommes ont abusé de sa bonté. Résultat des courses : ils lui ont arraché sa belle chaîne en or avec une croix, souvenir de sa maman. «Je venais de chez ma soeur. J’ai garé la voiture dans le garage. J’ai vu deux hommes se promener dans la rue», relate Monique Detaille, «je me dirigeais vers chez moi quand ils m’ont accostée.» Rien de bien  grave jusque-là. Monique tend l’oreille. «Ils m’ont demandé si je connaissais «untel»  », explique Monique, qui ne se souvient même plus du nom, «le temps que je cherche de qui ils parlaient, l’un d’eux a fait un bond. Il a accroché ma chaîne avec son doigt et a tiré… Ils se sont ensuite enfuis en courant. Des voisins ont entendu mon appel à l’aide et les ont poursuivis»
    La manoeuvre n’a pris que quelques secondes et Mme Detaille n’a véritablement rien vu venir. Les voleurs sont désormais dans la nature. Elle, rendait tout simplement service… «C’était une belle croix en or. Un bijou qui vient spécialement de Bruxelles, une belle pièce tout droit tirée d’un antiquaire. C’est ma maman qui me l’avait offerte pour mes 20 ans. C’était un des derniers souvenirs d’elle.»
    La dame est touchée par cette perte, mais relativise : elle  n’est pas blessée, c’est déjà ça. «Je ne me rends pas encore compte que je ne l’ai plus. Après cette agression, j’étais ‘ maquée ‘ je n’ai pas mangé», confie Mme Detaille, «j’aurais pu utiliser ma canne pour frapper, mais cela s » est passé tellement vite, je n’ai pas eu le temps de réagir.»

    AUSSI À CHARLEROI
    Monique Detaille n’est malheureusement pas la seule à devoir subir les traumatismes d’un vol à l’arraché. La même soirée, une autre dame s’est vue dérober son bracelet en or. D’après les chiffres de la police, près de 354 vols de ce type ont été commis dans les communes de Charleroi en 2012.
    Un chiffre qui augmente par rapport aux autres années  341 en 2011 et seulement 264 en 2010. Il n’y a pas que les chaînes qui rentrent dans ces chiffres, les GSM arrachés en font aussi partie.

    Mme Detaille se souviendra de cette mésaventure. Inutile désormais de lui demander son chemin… elle le fera avec beaucoup de méfiance. l

    C.D.

    Sans titre.jpg


  • Pin it!

    La Mastication des Morts

    Theatre2.jpgC'est avec un immense plaisir que nous vous invitons à la présentation de notre nouvelle saison  théâtrale 2013-2014!!!

    Pour cette occasion, la troupe de notre théâtre "Les Crocs Mots" (élèves de l'Académie) interprétera "La mastication des morts" de Patrick Kermann.

    Attention ..... rires garantis !!!!!!

    Vous pourrez lors de ces deux représentations découvrir ce qui vous attends cette année à la salle de la Bouteillerie, prendre (si vous le désirez!) notre formule d'abonnement et l'occasion également de nous retrouver autour d'un verre !!!!

    En espérant vous voir nombreux lors de cet évènement estival !!!!

    A vos réservations.....

    Les 24 août à 20h et le 25 août à 16h, salle des fêtes, place de Wallonie.

    Réservations: 0485.99.15.30 ou auxtroiscoups@gmail.com

     

    Newsletter La mastication des morts.jpg



  • Pin it!

    Du soleil au moins jusqu'à fin juillet!

    image.jpgLa vaste zone de haute pression qui s’étend depuis l’Océan Atlantique et les Açores semble solide et va continuer à nous gratifier d’un temps calme et sec. Un scénario qui devrait se poursuivre encore dix jours minimum, avec des températures dépassant largement les 20º « L’anticyclone qui recouvre une bonne partie de l’Europe occidentale reste costaud », constate Denis Collard en observant le dernier modèle météorologique, hier en milieu d’après-midi. Et le Monsieur Météo des radios de la RTBF de nous prédire que le beau temps va rester sur notre pays encore une dizaine de jours minimum. « C’est effectivement plutôt encourageant. Notre temps devrait rester sec, même si on ne peut jamais exclure un petit orage de chaleur. On a aussi un petit signal, mais très faible, d’un éventuel risque de précipitations pour le milieu de la semaine prochaine. Ces mercredi et jeudi, le mercure devrait grimper jusqu’à 28, 29º. le week-end sera marqué, lui, par une baisse des températures mais on devrait garder un bon 24º avant une légère hausse en début de semaine prochaine », explique celui qui sera donc tout sourire pour sa dernière semaine de prévisions avec ses vacances. Pour le 21 juillet 2013 historique, Arnaud Beun, de Météo Service, annonce : « Le temps restera sec mais temporairement nuageux, surtout l’après-midi. On ne devrait pas avoir d’orages et les températures, elles, seront de l’ordre des 20º au littoral et en haute Belgique, et aux alentours de 25, 26º à l’intérieur des terres ». P.N.