23/04/2014

Des bâches électorales arrachées et vandalisées

index.jpgUne bâche de 2 mètres sur 1,5 représentant la tête de liste MR à la Chambre (Olivier Chastel), la tête de liste MR à la Région (Véronique Cornet) et le candidat Philippe Seguin, a été dérobée à Fontaîne-l’Évêque samedi passé.

 

«Je venais à peine de la poser 24 heures auparavant », dit ce dernier. « Une autre bâche a été vandalisée à l’aide d’un couteau, tranchant mon visage en deux. Je condamne bien entendu ces faits. Je pensais que ces pratiques appartenaient à une autre époque. Sans doute l’œuvre de fêtards revenus de soirée.

Ce n’est pas agréable du tout.»l

SP_NouvelleGazette.jpg

 

09:26 Écrit par Derry dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

22/04/2014

LES CINÉRENC'ARTS 2013/2014 DE BIG BROL

BigBrol.gifA LA BOUTEILLERIE, Bd du Nord (ancienne Brasserie Patiny, face au N° 64)

CINÉMA ET REPAS SOLIDAIRE


LE VENDREDI 2 MAI À 19H, repas solidaire suivi de
ALABAMA MONROE, THE BROKEN CIRCLE BREAKDOWN
de Felix Van Groeningen
Avec    Johan Heldenbergh, Veerle Baetens, Nell Cattrysse (Belgique 2013)


Sans titre.jpgQuatre ans après "La Merditude des choses", Felix Van Groeningen continue d’impressionner avec son cinéma ivre de liberté et d’humanité.
Didier, chanteur d’un groupe de bluegrass – cette country pure et sautillante des Appalaches bordée de mélancolie – rencontre Elise, tatoueuse. Lui est athée et passionné d’Amérique. Elle est croyante mais furieusement indépendante. Ils donnent naissance à Maybelle. Quelques années plus tard, on leur annonce que leur fille est atteinte d’un cancer. On ne doit pas trop en révéler sur "Alabama Monroe". Non pas qu’il s’agisse là d’un thriller, évidemment. Mais la profondeur des situations décrites – dans tout ce qu’elles ont de tristement banal ou de joyeusement exaltant – et la force des émotions qu’elles suscitent méritent d’être découvertes par elles- mêmes, sans être déflorées a priori. Surtout que Felix Van Groeningen, en adaptant la pièce "The Broken Circle Breakdown" (le titre original d’Alabama Monroe), effectue un travail narratif en tout point remarquable, ménageant autant l’élan romanesque de son récit que ses atours de chronique où se succèdent une multitude de saynètes reliées les unes aux autres avec grâce. Tout comme dans son précédent film, l’extraordinaire "La Merditude des choses (2009)", Van Groeningen se saisit du destin d’une famille pour l’étudier avec une méticulosité et une densité thématique refusant soigneusement toute raideur clinique. Notamment grâce à ses superbes interprètes, Johan Heldenbergh (auteur de la pièce) et Veerle Baetens, "Alabama Monroe" se joue du sordide et de la tragédie pour déborder d’une soif de vivre, de communier (au sens païen du terme, même si la religion et la foi ont une place prépondérante dans le scénario), d’aimer, de partager, de se lier à l’autre. Qu’il s’agisse de la passion amoureuse aussi sensuelle qu’intellectuelle entre Elise et Didier, de l’amitié qui unit le groupe de bluegrass dont ce dernier est membre, de la relation fusionnelle entre le couple et Maybelle, chaque lien humain fait ici figure de quasi-épiphanie. Son histoire, Van Groeningen la conte par tous les bords – dramatique, mélancolique, comique – et par tous les moyens possibles : ellipses, flash-back, scènes musicales, muettes ou hautement dialoguées, brillantes idées de montage ou de transitions… Une construction en puzzle surprenante qui fait montre d’une fluidité remarquable. Ou comment la forme sert le fond, "Alabama Monroe" relayant via cette narration heurtée le caractère profondément aléatoire de l’existence humaine, faite d’une succession d’accidents et de hasards. Un vrai petit miracle de cinéma.

CinémaTeaser

LE SAMEDI 3 MAI À 17H

TANGO LIBRE
de Frédéric Fonteyne (France, Belgique, Luxembourg 2012)
Avec ... François Damien, Anne Paulicevih, Sergi Lopez

Sans titre2.jpgJC, un gardien de prison à la vie monotone, n'a pour seule distraction qu'une leçon de tango hebdomadaire. Il y rencontre Alice, qu'il retrouve contre toute attente au parloir où elle rend visite à deux détenus. Témoin de leur relation triangulaire, son attirance pour cette femme affranchie le conduit à enfreindre le règlement.
Alice est interprétée par Anne Paulicevich, compagne du réalisateur Frédéric Fonteyne et scénariste du quatrième film de l'auteur de La Femme de Gilles et d'Une liaison pornographique. Son personnage insinue le trouble au sein d'un univers carcéral, peu prompt à accueillir le désir. Naviguant entre deux hommes, qui consentent à cette relation peu conventionnelle, elle captive le maton qui va s'impliquer au-delà de ses prérogatives. Apprenant que sa femme danse chaque semaine avec JC, son mari, ivre de jalousie, va demander à un Argentin de lui donner des cours. Les prisonniers se laissent peu à peu séduire par l'apprentissage du tango. "Film de parloir", plus que film de prison, comme tient à le préciser Frédéric Fonteyne, Tango libre réserve effectivement une large place à la parole. Tout se dit, se délie et se dilue à l'occasion des confrontations entre les personnages. De sorte que le film est évidé de la moindre ambiguïté, y compris sexuelle, ainsi qu'en atteste l'évidente homosexualité qui unit les amants d'Alice. Sérieusement édulcorés par un scénario trop écrit, les conflits souffrent d'une mise en scène qui surligne constamment les motivations et les ambivalences des protagonistes. Avec un sujet comme le tango, on pouvait s'attendre à ce que Frédéric Fonteyne s'attache à l'observation sensuelle des corps. Mais à l'alchimie délétère qui les unit, il choisit plutôt de montrer ce qui les sépare. Une scène, cependant, emporte l'adhésion. Elle bat au rythme de la danse. Deux prisonniers d'origine argentine commence à esquisser des pas de tango sous les quolibets de leurs camarades de cellule. Mais la maladresse laisse bientôt place à une maîtrise fulgurante. Le filmage est au diapason de la danse, fluide et tendu. Cette séquence permet d'admirer Chico Frumboli, danseur professionnel, ici dans le rôle d'un caïd latino. Sous son influence, le film renoue avec les possibilités organiques de son sujet. Les comédiens, de manière générale, sont tous bons (mention spéciale à l'excellent Jan Hammenecker, vu chez Arnaud Desplechin), même si les possibilités de jeu sont limitées pour Sergi Lopez, coincé dans le rôle étroit du mari pathétique, constamment en colère. D'ailleurs, la jalousie qui le caractérise décrédibilise la relation triangulaire dans laquelle il évolue. C'est d'autant plus regrettable que ne faisant pas assez confiance à sa mise en scène pour raconter son histoire d'enfermement, de désir et de danse, Frédéric Fonteyne ne trouve jamais réellement le bon tempo pour son film.

Le Monde

Film suivi d'un repas

Cinéma & Repas pour les 2 jours 19€ UNIQUEMENT SUR RÉSERVATION

Organisation : BIG BROL ASBL - LE PROGRÈS ASBL

Collaboration: La Province de Hainaut - Article 27 - Fleurs Cristaline-Dutron SA-SPRL - l'Étude (A. Fiore) - Feron Jardins SA Restaurant le Roy d'Ys - la SA Bouton

Big Brol C/O FREDDY GUIDé asbl - N° d’Entreprise : 48023779
rue de la Station, 58/2 – B6140 – Fontaine-l'Évêque - Belgique
Tel : 32 71 54 51 04 – Portable : 32 497 53 50 34 guidf7@gmail.com
Banque:BE29 0682 3389 0164 - IBAN : BE29 0682 3389 0164 – BIC / GKCCBEBB
 

08:53 Écrit par Derry dans Culture, Vie Associative | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Débat sur les transferts de compétences

Conference.jpgDemain, 47% des recettes de l’État seront gérées par les régions. Demain, 10,7 milliards d’euros d’autonomie fiscale pour les régions. Est-ce financièrement supportable pour les Wallons ?

Venez en débattre le 5mai à1 9h30 à la salle des jeunes, rue Caebergs à Leernes avec Pierre Verjans, politologue à l’université de Liège.

Entrée gratuite l

 

 

Equipe Populaire de Leernes invitation.jpg

08:41 Écrit par Derry dans Infos | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

18/04/2014

Pierre et le loup

CCFlogo.jpgPierre et le Loup est un conte musical écrit et composé Sergeï Prokofiev.

En 1936, lorsqu’il compose Pierre et le Loup, Serge Prokofiev est déjà célèbre pour ses ballets, ses opéras ou encore ses symphonies. Mais il est sollicité ensuite pour qu’il écrive une pièce qui familiarise le jeune public aux principaux instruments d’un orchestre symphonique. Ce sera Pierre et le Loup.


Par les classes de déclamation
Composé au départ pour un orchestre et un récitant, nous vous proposerons une approche un peu différente, avec non pas un seul et unique récitant, mais bien une dizaine d'élèves des classes de déclamation de Frédéric Genovese de l'Académie de Fontaine-l’Évêque. Le spectacle sera présenté le samedi 10 mai 2014 à 16h30 à la Maison des Jeunes "Case Départ" de Forchies-la-Marche (Rue Chaussée, 65).


Et l'Ensemble Kuentos
Les jeunes artistes seront entourés par l'ensemble Kuentos, un quintette à vents de professionnels. Chaque instrument (flûte, hautbois, clarinette, basson, cor) traduira à merveille les particularités du personnage auquel il est attaché.


Organisation
Notemo.jpgCe spectacle est une organisation du Centre culturel de Fontaine-l’Évêque, en collaboration avec l'Académie de musique et des arts parlés de Fontaine-l’Évêque et l'Asbl Notémo, une association à destination culturelle qui, dans ses projets, soutient principalement les activités de l'académie: participation aux événements organisés par l'académie, achat de matériel, organisation de stages de vacances etc.


Infos
Entrée:  3 euros - gratuit pour les élèves de l'académie
Infos et réservations : centre.culturel@villedefontaine.be - 071/52 60 26

pierre et le loup.jpg

07:00 Écrit par Derry dans Centre Culturel, Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

17/04/2014

Peuples menacés, journée de clôture

PEUPLES.jpg

07:00 Écrit par Derry dans Vie Associative | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

16/04/2014

Café Philo

Laicite.jpg

Café philo avril 2014.jpg

07:00 Écrit par Derry dans Vie Associative | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

15/04/2014

Les Foulées Filamarchoises, résultats et photos

Sur le chemin du renouveau, Cédric Pasque, 2e des Foulées, est de retour, en dépit de deux pneumonies en un an

FF.jpeg

Après de graves problèmes de santé (on a même craint pour sa vie), Cédric Pasque revient petit à petit dans le coup. Et s’il n’a pu empêcher Logan Liégeois de remporter les Foulées Filamarchoises, il s’est rassuré en devançant Dominique Pacquet et Frédéric Baras. Il estime même qu’il aurait pu donner du fil à retordre au vainqueur si la course avait eu lieu dans un mois.


Quand Oscar Dumont s’est retiré sous sa tente, Daniel Lepage et ses potes du 2e Régiment des Zouaves ont repris le flambeau des Foulées Filamarchoises. Mais, et c’est le moins que l’on puisse dire, leurs débuts ne furent pas flamboyants avec moins de 100 participants, tant en 2011 qu’en 2012. Allait-on vers la disparition de la course ? Non, car en obtenant d’entrer dans le Challenge de la Province de Hainaut, ils ont mis dans le mille. Ce dimanche, ils ont accueilli 450 coureurs, dont 278 sur la grande distance.


La 29e édition des Foulées Filamarchoises s’est offert un beau podium avec Logan Liégeois sur la plus haute marche, Cédric Pasque et Dominique Pacquet. Les deux premiers nommés se sont enfuis d’entrée de jeu.
«Sous l’impulsion des de la petite distance, le départ fut très rapide», explique Cédric Pasque. «Logan a fait la différence dans la fameuse côte du 7e km. Jusque-là, il avait fait le plus gros du travail. Il méritait donc de gagner. Mais je suis très satisfait de ma 2e place. J’ai bien progressé depuis le Silver Jogging d’il y a trois semaines. Et si les Foulées avaient eu lieu dans un mois, je suis presque certain que j’aurais donné du fil à retordre à Logan. Cette course va booster mon moral.»
Cédric apprécie d’autant plus son résultat qu’il a été confronté à la maladie depuis une bonne année. Ce qui explique ses nombreuses absences en compétition. Cet hiver, il a contracté une pneumonie. «Heureusement qu’elle a été décelée à temps», souligne-t-il.
Il avait connu la même mésaventure un an plus tôt. Alors, on avait même craint pour sa vie, en raison de sérieuses complications.


Cédric Pasque a rarement disputé le jogging des Foulées Filamarchoises. «La plupart du temps, mon frère Fabrice et moi, nous choisissions le run-bike. Benjamin Barbier et Patrick Carpentier étaient généralement nos principaux adversaires avec Christian Nemeth et Renaud Bouché. On doit avoir gagné la dernière fois qu’Oscar Dumont a organisé les Foulées»
En s’imposant à Forchies, Logan Liégeois, le vainqueur du Challenge de la Province de Hainaut 2013, a remporté sa première course l’année. «Avant le départ, je m’étais dit : – Si je suis bien dans la côte, j’attaquerai à cet endroit. Et c’est ce que j’ai fait (sourire). Cette année, je ne courrai plus toutes les courses du challenge. Je vais plutôt me focaliser sur mon premier marathon. Ce sera en fin de saison, mais je ne sais pas encore où. 2h50, ce serait bien pour un premier, non ?» l

KARL ZIMMERMAN

FF2.jpeg

MALGRÉ UNE LONGUE ABSENCE, DOMENICO VOLPE A FINI 9E DU COURT
Domenico tenait à disputer « sa » course

Domenico Volpe aura marqué les Foulées Filamarchoises de son empreinte en les remportant en 2011, 2012 et 2013. C’est une course qui lui tient à cœur. Et pour cause, il habite en face du départ. Mais il n’a pas pu ajouter une ligne à son palmarès, en raison de pépins physiques à répétition. «Depuis juin 2012, je n’ai pour ainsi dire plus couru. J’ai souffert d’une inflammation du périoste (ndlr : près du tibia), j’ai eu aussi des soucis de bassin et de dos. Bref, la totale...» Mais Domenico a tenu à participer à la petite distance, après seulement trois semaines d’entraînement. Et il n’a pas fait mauvaise figure, loin de là, puis-qu’il a terminé en 9e position, malgré la présence de quelques grosses pointures aux avant-postes, dont Glen Heye, Timmy Garot, Jean-François Bossant et Eric Wozny. l

Challenge. Avec une moyenne de 410 coureurs par course, le Challenge de la Province de Hainaut ne s’est jamais aussi bien porté.
Le vainqueur du 3,8 km, Glen Heye, espère être enfin épargné par les blessures et remporter dès lors le classement final. Il n’a jamais remporté le challenge, malgré de belles victoires partielles.


Jeunes Foulées.

Le petit Louis Abetsets, fils de Jean-Luc, s’est classé premier du 200 m. C’était sa première course


Classement du 10 km.

1. Liégeois Logan (35.29), 2. Pasque Fabrice (35.53), 3. Pacquet Dominique (36.36), 4. Baras Frédéric, 5. Miel Sylvain, 6. Van Thuyne Axel, 7. Biscaglia Frédéric, 8. Nicaise Gary, 9. De Vooght Yves, 10. Culot Jean-Marc


Classement du 3,8 km. 1. Heye Glen (11.46), 2. Garot Timmy (12.07), 3. Bos- sant Jean-François (12.30), 4. Wozny Eric, 5. Dejardin Philippe, 6. D’Aurilio Siméon, 7. Piette Gaëtan, 8. Rullens Adrien, 9. Volpe Domenico, 10. Martorana Antonio

Album.jpg

 

21:26 Écrit par Derry dans Sport | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |

L'Homme, l'Abeille et la Mythologie

1fleur_miel-thumb.jpgConférence dans le cadre du Plan Maya : «L'Homme, l'Abeille et la Mythologie» par Mr J.Vandermolen, conférencier apicole.

A la bibliothèque "La Halle aux Livres" de Fontaine-l’Évêque, Mr Vandermolen nous a parlé de la place de l'homme et de l'abeille dans l'histoire. Dès la préhistoire, dans l’Égypte ancienne, en Crête, en Grèce, en Indonésie, en Chine etc... Il a évoqué aussi les relations entre l'homme et l'abeille à travers la mythologie et le folklore.
Ingénieur civil de formation, Mr Vandermolen est devenu apiculteur et conférencier apicole.
Il a été secrétaire de l'asbl "Musée du Miel" à Lobbes.

Voici quelques photos de l'événement et des animations scolaires.

 

_MG_3084.jpg

_MG_3085.jpg

_MG_3087.jpg

_MG_3088.jpg

IMG_3074.jpg

IMG_3075.jpg

IMG_3081.jpg

IMG_3642.jpg

Nos abeilles sont en danger !

Les abeilles sont un élément essentiel pour la survie de l’humanité.
l D.R.

Nos abeilles sont en danger. C’est une très sérieuse étude européenne qui vient de confirmer ce que nos spécialistes pressentaient déjà. Elle met en exergue le fort taux de mortalité dont elles sont victimes. Le SPF Santé publique parlait lui-même ce jeudi de « situation alarmante » à ce propos. Pour aboutir à ce constat, l’Afsca a, avec 16 autres pays européens, entrepris une vaste opération de surveillance. Elle a consisté à visiter les ruches de 150 apiculteurs belges, et ce à trois reprises : en octobre 2012, au printemps 2013, puis à l’été dernier. Tout a ensuite été transmis à un laboratoire européen, qui vient de livrer ses résultats. Ils ne sont guère encourageants pour la Belgique. Au cours de l’hiver 2012-2013, la mortalité moyenne de nos abeilles a été de 33%, contre 9% en été. À titre de comparaison, en France, cette même mortalité n’a été que de 14 % durant le même hiver, même si elle a grimpé à 13% en été. Et en Italie, ces chiffres étaient respectivement de 7 % et 3 %.
« Ces chiffres de mortalité figurent parmi les plus élevés d’Europe », explique le SPF. Qui plus est, ils sont en croissance continue, depuis le début des années 2000. Acariens, virus et bactéries en seraient les causes principales, de même qu’une alimentation de moins en moins variée, à laquelle s’ajoutent de plus en plus de pesticides et biocides. Le mauvais temps du printemps dernier, qui empêchait les abeilles de quitter leurs ruches, peut aussi avoir joué un rôle. D’autant que cela a entraîné une floraison tardive des f leurs et des plantes, créant un déficit important en pollen et en nectar. L’étude va donc se poursuivre toute cette année, ce qui permettra, au printemps prochain, d’avoir une idée plus juste de l’ampleur du phénomène auquel la Belgique est confrontée. Et de pouvoir, alors, y apporter les remèdes qui s'imposent.

CH.C.

 

 

19:42 Écrit par Derry dans Vie Associative | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Fête du Printemps

Logo.jpgL'équipe éducative de l'école communale André Bienfait vous invite à sa fête du printemps, le vendredi 9 mai 2014

 

 


AU PROGRAMME:    

Le matin:
- Marche parrainée dès 9h30 pour les petits des classes maternelles.
- Course de cuistax chronométrée pour les élèves des classes primaires. Une participation de 1 € par enfant sera réclamée pour couvrir les frais de location.


A partir de 16h :
Spectacle de chants et poésies.

De17h à 19h:
Différents stands:

- Vente de fleurs
- Pêche aux canards
- Circuit cuistax pour tous (adultes et enfants à partir de 4 ans)
- Tombola express
- Tombola-grille
- Petite restauration

Dès 18h30:
Repas, avec au menu


Apéritif

Quiche lorraine
ou
Quiche provençale

Tournedos de dindonneau - Sauce poivre vert
ou
Champignons - Légumes - Croquettes

Bombe framboise
ou
Glace (enfant)

Café ou thé

Le tout vous sera servi pour un montant de :
15 euros par adulte et 10 euros par enfant.


VENEZ NOMBREUX!

1.jpg

Bon de réservation (à remettre à l'école avec le paiement pour le vendredi 2 mai au plus tard)
Contact : Madame VETRAIN au 071/52.85.69  
Remarque: Il nous est possible de servir de la viande de volaille Halal. Si vous êtes intéressés, veuillez le signaler au bureau ou sur votre bon de commande.

19:22 Écrit par Derry dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

12/04/2014

Les 3 ministres toujours pas d’accord pour Ricochet

4012694773.jpgQui des cabinets Tillieux (Action sociale en Wallonie), Huytebroeck (Aide à la jeunesse en FDW) et Onkelinx (Santé au fédéral) doit soutenir financièrement l’ASBL Ricochet, ce centre d’accueil pour enfants mentalement handicapés de Fontaine-l’Évêque? La semaine passée, les trois équipes se réunissaient pour tenter de trouver une solution viable. Résultat? Rien de concret, hélas.


«Si personne ne prend ses responsabilités, nous devrons fermer nos portes dès le mois de jui», prévenait pourtant le directeur de Ricochet, Pierre Hannard, la semaine passée dans nos colonnes. Ce sont 23 enfants handicapés qui risquent leur place dans ce centre.
Pour rappel, le 27 février dernier, les services d’Aide à la Jeunesse décidaient de ramener le financement à 50 euros par jour pour 10 enfants, au lieu des 170 par jour pour l’ensemble des jeunes. Or, c’est ce service qui finance la majeure partie de l’ASBL. La fédération en a donc appelé à davantage d’aides financières des deux autres intervenants, à savoir la Région et le fédéral.


«Principalement parce qu’il nous est impossible de continuer à financer cette ASBL de la sorte », dit le porte-parole d’Évelyne Huytebroeck. « Malheureusement, les autres parties ne sont pas prêtes à soutenir davantage le Ricochet. Notre volonté est clairement que cette ASBL perdure. Comment faire ? Il faudra sans doute trouver une nouvelle façon de fonctionner à long terme. Peut-être avec moins de jeunes pris en charge, une réduction des coûts ou encore de nouveaux moyens de financement. Les discussions sont en cours, et nous voulons qu’elles aboutissent.»
Du côté d’Éliane Tilieux, on reconnaît qu’il ne sera pas possible d’accorder des budgets supplémentaires. «Premièrement, nous n’en avons pas les moyens , dit le cabinet. «Ensuite, nous nous posons des questions sur le coût actuel de cette ASBL. L’AWIPH, par exemple, parvient à accueillir l’équivalent de ces jeunes avec un coût diminué de 50 %. Nous regrettons par ailleurs le pas en arrière de laFDW.»
«Je constate que l’insupportable carrousel se poursuit : tout le monde se rejette la balle », constate Pierre Hannard, directeur. « Mais nous ne baissons pas les bras.» Et de fait, une action en référé a été lancée pour rendre illégal le refinancement de l’ASBL.


Note plus positive pour terminer : le 11 mai prochain, plusieurs milliers de motards devraient rouler à Charleroi, en collaboration avec le Télévie, pour soutenir l’ASBL Le Ricochet. Plus d’informations suivront.

J.D.

Sans titre.jpg

10:14 Écrit par Derry dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

 

Nos rubriques