Fontaine-l'Evêque

  • Pin it!

    Les syndicats en Belgique

    « L’historique des syndicats en Belgique ». Conférence donnée par Mme Francine Bolle, chargée de cours à l’ULB.
    Renseignements : M. Michel Tortolano, 071/54.25.56 - maison-laicite@skynet.be
    Le 16.02 à 19h30, Maison de la Laïcité de Fontaine-l’Évêque, place Degauque, 1 - 6142 Leernes.

    Logo ML 2010.jpg


    « À quoi servent les syndicats ? ». Conférence de Mme Marie-Hélène Ska, Secrétaire Générale de la CSC, et M. Marc Goblet, Secrétaire Général de la FGTB.
    Renseignements : M. Michel Tortolano, 071/54.25.56 - maison-laicite@skynet.be
    Le 01.03 à 19h30, Maison de la Laïcité de Fontaine-l’Évêque, place Degauque, 1 - 6142 Leernes.

  • Pin it!

    Laetare 2016

    La fête des géants.

    Le festival de Fontaine l’Évêque se déroule chaque année à la mi-Carême. Il porte également le nom de Laetare.

    À chacune des éditions, les sociétés folkloriques de Fontaine l’Évêque mettent à l’honneur trois géants. Ils se nomment Wauthier II, deuxième seigneur de Fontaine, Basilia, son épouse et le petit Nicolas son frère. 

    Ces géants ont été nommés de cette manière en l’honneur d’ancêtres prestigieux de la commune.

    Ils seront portés par la société des Rita-Pierre.

    Ces géants seront également entourés des différentes sociétés de gilles, comme la société du Quartier Latin, ou la société philanthropique. Le Laetare aura lieu cette année le 6 mars.

  • Pin it!

    Près de 4000 jeunes sans emploi et sans ressources.

    NouvelleGazette.jpg

    En 2016, le gouvernement fédéral prévoit une explosion du nombre de jeunes demandeurs d’emploi privés d’allocation d’insertion, laissés souvent dans le dénuement le plus total. En cause, les différentes mesures entrées en vigueur en 2015.  

    Au sortir de leur année scolaire, selon l’Onem, 1.849 jeunes sans emploi, de moins de 21 ans, se sont vu refuser le droit aux allocations d’insertion (sur les 4 derniers mois de 2014).

    Ils ne possédaient pas le sésame requis : un diplôme de fin de secondaire, ou équivalent. Pire, le nombre de ces jeunes démunis risque de doubler en 2016. Selon le ministre de l’Emploi, Kris Peeters (CD&V), « il pourrait s’élever à 3.949 en 2016  » ! 

    « N  otre crainte, c’est de « perdre » les jeunes qui venaient auparavant uniquement pour percevoir une allocation », lance Stéphanie Wyard, porte-parole du Forem. « Par exemple, un garçon sans diplôme qui aurait arrêté l’école à 18 ans. On voudrait qu’il s’inscrive au Forem même s’il ne perçoit pas d’allocation. Au moins, il bénéficierait de conseils sur la manière de constituer un CV, de postuler, de se présenter à un entretien etc.  » Pour rappel, le gouvernement de Charles Michel a pris, lors de l’année écoulée, plusieurs mesures lourdes de conséquences en matière d’emploi. La dernière en date : en septembre, les jeunes de moins de 21 ans qui n’ont pas obtenu leur diplôme de fin du secondaire ont perdu leur accès à l’allocation d’insertion. Par ailleurs, ils doivent désormais, avant de pouvoir en bénéficier, avoir réalisé au moins un an de stage d’insertion et reçu deux évaluations positives du Forem. 

    Certains cas sont absurdes. Ils concernent souvent des jeunes, à peine plus âgés et parfois bardés de diplômes, mais qui se retrouvent totalement privés de revenus. Car, depuis janvier 2015, les diplômés de plus de 25 ans sont eux aussi privés de leur allocation d’insertion.

    « Diplômée mais trop vieille » 

    Comme Barbara, de Louvain-la-Neuve, diplômée en septembre dernier d’un master en biologie. Actuellement à la recherche d’un emploi, elle ne bénéficie pourtant d’aucune allocation car… elle avait plus de 24 ans lorsqu’elle a obtenu son diplôme ! En y ajoutant la durée du stage d’insertion, elle dépasse donc la barre fatidique des 25 ans. 

    Barbara n’a pourtant jamais raté une seule année d’étude. Mais, au terme de ses secondaires, elle est partie au Costa Rica et en Afrique du Sud, afin, notamment, de parfaire sa connaissance de l’espagnol et de l’anglais.

    « Je me sens piégée et délaissée car ils ont changé les règles du jeu en cours de route. Si j’avais connu d’emblée les changements qui allaient être opérés, je ne serais pas partie à l’étranger. En fait, avec ce système, ceux qui arrêtent leurs études à 18 ans ou privilégient un bac sont favorisés  », regrette-t-elle. 

    Le montant de ces fameuses allocations varie. Un isolé percevra 320,32 € par mois s’il a moins de 18 ans, 503,62 € entre 18 et 20 ans, 834,34 € à partir de 21 ans. Pour un cohabitant de moins de 18 ans, l’allocation sera de 271,96 € et de 433,94 € pour un majeur. 

    Enfin, depuis janvier 2015, un autre changement législatif a modifié le paysage de la demande d’emploi. Entre janvier et novembre, 22.727 personnes qui touchaient des allocations d’insertion depuis plus de 36 mois ont été exclues, dont une grande majorité de Wallons. Largement de quoi participer à la baisse spectaculaire du chômage (-11,2 % entre décembre 2014 et 2015) dans notre pays. 

    Adrien de Marneffe

     

  • Pin it!

    En bref...

    En-bref.jpg

    FONTAINE-L’ÉVÊQUE
    Activités du CASI (Cercle pour l’Amitié, la Solidarité et l’Information des seniors), pour le mois janvier 

    • Mardi 9 février 2016 : rencontre scrabble. 
    • Jeudi 18 février 2016 à 12h15 : 83ème Dîner-seniors du CASI à La Roseraie à Mont-Sur-Marchienne. Prix: 25 €, boissons comprises. 
    • Lundi 22 février 2016 : rendez-vous informatiques du CASI. 
    • Vendredi 26 janvier 2016 : Apia - Service d’aides-seniors. 

    Ouvert à tous les seniors de + de 50 ans de la région de Charleroi.

    Infos : 0475/709.234 - info@lecasi.be - www.lecasi.be

    Casi, Avenue des Déportés,15.

    LEERNES
    Le PAC fait son cinéma . Au programme, projection du film « Le tout nouveau testament » de Jaco Van Dormael. 

    PAF : 2,5 €. Renseignements : M. Michel Tortolano, 071/54.25.56 - maison-laicite@skynet.be

    LEERNES 
    30 ans de la chorale La Boîte à Chansons
    Un concert aura lieu à l'occasion des 30 ans d'existence de la chorale « La Boîte à Chansons ». Quand ? Le 05 mars à 18 h dans l'église Saint Martin de Leernes. Deux chorales présentes : « La Boîte à Chansons » et « Colanhan » de Lierneux dirigées par Anaïs Donatucci. Il y aura 70 choristes. Entrée : 5 euros.

    LEERNES 
    « L’historique des syndicats en Belgique ». Conférence donnée par Mme Francine Bolle, chargée de cours à l’ULB.

    Renseignements : M. Michel Tortolano, 071/54.25.56 - maison-laicite@skynet.be

    Le 16.02 à 19h30, Maison de la Laïcité de Fontaine-l’Évêque, place Degauque, 1.

  • Pin it!

    Cycle en Terre

    "Comment produire des semences pour votre jardin ?"

    Conférence par Mme Fanny Lebrun de l'asbl Cycle en Terre.

    Organisation : Maison de la laïcité de Fontaine-l'Evêque.

    Infos sur: www.cycle-en-terre.be

    IMG_3188.jpg

    IMG_3189.jpg

    IMG_3192.jpg

     

     

  • Pin it!

    Le PAC fait son cinéma !

    L'équipe du PAC de Fontaine vous invite à sa projection de films belges. "Le tout nouveau testament" de Jaco Van Dormael sera mis à l'honneur pour cette grande première.

    Le vendredi 5 février à 20h. Entrée: 2,5 € - 1, Place Degauque - 6142 Leernes (Maison de la laïcité)

    Cinema.jpgDieu existe, il habite à Bruxelles. A Molenbeek, plus précisément… Apparemment, il a un caractère de cochon et se comporte de façon odieuse avec sa femme et sa fille, Ea, la sœur de Jésus Christ. Pour occuper ses mornes journées, il a créé l’humanité. Depuis, il s’amuse à inventer les lois de l’emmerdement universel pour pourrir le quotidien des mortels.

    Un jour, la petite Ea décide de mettre fin à la toute puissance de Dieu, son père. Elle publie les dates de décès de tous les hommes sur internet et s’enfuit dans les rues de Bruxelles à la recherche de 6 nouveaux apôtres avec qui écrire un « Tout Nouveau Testament » ! Dieu à ses trousses…

  • Pin it!

    Fontaine y a cru...15 minutes!

    Fontaine 1  -  Soignies 4

    Les buts : 2 e  Douai (1-0), 6 e  Revercez (1-1), 15 e Revercez (1-2), 45 e Duchatelet (1-3), 66 e  Duchatelet (1-4). 

    Fontaine : Antoniazzi, Buffa (64 e S. Steens), Martinquet, Draux, Douai, Ziat (60 e Hauben), L. Steens, Masure, Feria, Peruzzi, Delhaye (71 e Taormina). 

    Soignies : Castermans, Drugmand, Druet (82 e Somlare), Campanella, Brison (77 e Bonny), Duchatelet (72 e Rousseau), Facchinetti, Belfiore, Quaglia, Lefebvre, Revercez. 

    Cartes jaunes : Druet, Martinquet. 

    Arbitre : M. Ravignon. 

    2.jpgSur le premier coup franc du match, Castermans d’abord et sa défense ensuite ont eu toutes les difficultés du monde à repousser un ballon qui est retombé presque miraculeusement dans les pieds de Douai. En moins de deux minutes, les locaux avaient pris un avantage qui devait les mettre sur la bonne voie. Malheureusement, le soufflé est vite retombé, au grand dam de Fabrice Focant, l’entraîneur fontainois : « Le seul point positif du match c’est le 1-0. Après, on encaisse l’égalisation sur un non-respect des consignes. Le joueur qui était désigné pour tenir Revercez n’est pas au marquage. » 

     

    « Pas d’orgueil » 

    Et ce n’était que le début du calvaire pour des Fontainois qui allaient subir le reste de la rencontre. Au quart d’heure, le milieu de terrain local cafouillait et laissait partir dans son dos un Revercez qui ne se faisait pas prier pour réaliser le doublé. Le sort en était jeté juste avant la mi-temps lorsque Duchatelet se jouait des défenseurs fontainois pour permettre aux Sonégiens de rejoindre les vestiaires avec deux buts d’avance.

    En deuxième période, les Fontainois faisaient encore illusion quelques minutes avant de définitivement laisser le match couler. Ce problème de mentalité met en colère le coach local :  « À la mi-temps je les ai un peu piqués en pétant une durite. Je n’étais pas content. La réaction est toujours éphémère. Pour moi il n’y a pas d’orgueil dans ce groupe. On se fait secouer, on se laisse secouer. Il n’y a personne qui sait réagir. Pour faire les gamins entre eux ils sont forts, mais répondre à un duel physique… De toute façon, comme je l’ai déjà dit, on a un problème de niveau et aujourd’hui, ça s’est vraiment ressenti. » De manière quasiment anecdotique, Duchatelet portera le score final à 1-4… 

    Julien Brogniet

    Compassion.

    Julien Gordillo-Arevaldo, le coach sonégien, a exprimé beaucoup de compassion envers le groupe fontainois :  « Je suis content pour Soignies et je suis triste pour Fontaine. Je pense que c’est une équipe qui a dû jouer de malchance parce qu’elle n’a pas nécessairement de point faible. Même défensivement, si Douai ne va plus aussi vite qu’avant, il a un sens du placement qui est extraordinaire. Dans le milieu, ils ont un trio qui fonctionne super-bien avec notamment Draux qui nous a posé énormément de problèmes en première mi-temps. Il manque peut-être un peu de poids offensif. » 

     

Nos rubriques